background preloader

Erik Johansson: Impossible photography

Erik Johansson: Impossible photography
Related:  Fine Art Photography & Inspiration*

Martin Eder Skip to main content Martin Eder May contain nudity Browser Sort by: Popularity A-Z Date Loading... Gestalten.TV Gestalten Network Erik Johansson : la photographie impossible, vidéo La photographie est pour beaucoup un moyen de représenter le réel, la réalité. Souvent, quand on débute en photographie ou quand on ne pratique pas du tout la photographie, on se dit que l’appareil photo est là pour rendre compte de ce qui se passe devant nos yeux, comme un témoin simple et simpliste. Or, ce serait franchement rabaisser la photographie à un outil bête et méchant que de la limiter à ce seul objectif. Mais pour d’autres, ce n’est que le point de départ vers la création d’oeuvres plus poussées, où la photographie n’est qu’un premier pas pour réaliser un monde nouveau sorti de l’imaginaire du photographe. Photo Erik Johansson Vous ne le connaissez peut-être pas encore, mais Erik Johansson (site : est un photographe autodidacte qui s’est fait un nom grâce à sa retouche photo poussée sur Photoshop avec laquelle il crée des mondes photographiques nouveaux. Google+

Les photos surréalistes d'Erik Johansson | Art Is Everywhere Une série de photos imaginées par le photographe et retoucheur Suédois, Erik Johansson, qui doit être l’un des exemples les plus flagrant en matière de retouches photos. Erik crée d’incroyables mondes imaginaires qui sont à la fois follement surréalistes, et réalisés avec un sens du détail si précis, que l’on pourrait croire ses clichés sont vrais ! Laissez un commentaire The Polaroids of Andrei Tarkovsky : The Mystery of Everyday Life Polaroid by Andrei Tarkovsky from the book Instant Light: Tarkovsky Polaroids from Thames and Hudson. “Never try to convey your idea to the audience,” said Russian filmmaker Andrei Tarkovsky, “—it is a thankless and senseless task. Show them life, and they’ll find within themselves the means to assess and appreciate it.” Tarkovsky is best known for such cinematic masterpieces as Solaris, The Mirror, Andrei Rublev, and Stalker. Tarkovksy’s vision was unique as a filmmaker; he favored long takes and leisurely scenes that explored the beauty and mystery of everyday life. “We can express our feelings regarding the world around us either by poetic or by descriptive means,” Tarkovsky explained in an 1983 interview with Hervé Guibert in Le Monde. I prefer to express myself metaphorically. Andrei Tarkovsky, Stalker (still), 1979. Andre Tarkovsky on the set of Mirror. I think people somehow got the idea that everything on screen should be immediately understandable. “What is art?

Dynamo Sur près de 4000m2, l’exposition montre comment, de Calder à Kapoor, de nombreux artistes ont traité les notions de vision, d’espace, de lumière et de mouvement dans leurs œuvres, en réalisant souvent des installations dans lesquelles le visiteur est partie prenante : les atmosphères chromatiques et changeantes d’Ann Veronica Janssens, les miroirs kaléidoscopiques de Jeppe Hein ou les réalisations in situ de Felice Varini. Commissaire général : Serge LemoineCommissaire : Matthieu PoirierCommissaires associées : Domitille d’Orgeval et Marianne Le PommeréScénographie : Véronique Dollfus Retrouvez les oeuvres en mouvement dans l'e-album de l'exposition pour iPad ou sur votre tablette Android Découvrez la bande annonce de l'exposition L’exposition est réalisée grâce au soutien de : Orange, Philips, Macif, Sonepar France. Et avec le généreux concours de Neuflize OBC et du groupe Galeries Lafayette.

Kyle Thompson - Fine Art Ron-Mueck-Hyper-realistic-Human-Sculptures-9 5 Painless Steps for Getting Rid of the Fear of Street Photography Once and for All “Look at me,” he said. Complying, I turned in the man’s direction. “Look me in the eyes!”… I tried to raise my eyes and look into his, but I couldn’t. That’s how shy I was and how much I feared people … I couldn’t even look at my own brother in the eyes! If you’re like I was, here are a few steps I suggest you take to get into street photography without fear. Step 1: Understanding Fear Fear is good… Crazy, right? You will not wake up one day and be fearless; it’s small steps and small victories that lead to fearlessness. Step 2: Acknowledge people Look at this picture I took in Haiti: Eek. “Look at me! Weird, huh? I remember I was in a subway once and a guy was drawing. Start going out on the streets without your camera and acknowledging people. Here’s an idea to ponder on: people react to you depending on the energy you put out. Step 3: Making photographs Armed with a camera, you can be one of two things on the street: a Thief or an Image Maker. Step 4: Engage and Disengage Conclusion

Zotero devient mobile… …grâce à l’aide de la communauté des développeurs qui a grandi autour de zotero. Que vous ayez, un iPhone, un iPad , un iPod Touch ou un téléphone sur Androîd, plusieurs solutions s’offrent à vous pour utiliser zotero sur votre terminal mobile: L’interface du site web de zotero.org: bien sûr, peu adaptée pour les téléphones, elle sera cependant fortement utile sur les tablettes dont les écrans sont plus confortables;Un petit truc permettant d’utiliser Mendeley pour accéder à votre bibliothèque zotero vous permettra de consulter votre bibliothèque. Attention, cette solution (pour iOS et non pour Androïd) a de lourds défauts. Au passage, on remarquera la vivacité de la communauté qui s’est constituée autour de zotero – car les applications décrites ci-dessus, si elle sont soutenues par le CHNM, sont des projets provenant de cette communauté. Notez toutefois qu’il est conseillé de tester ces applications avant de les utiliser intensivement. Frédéric Clavert More Posts - Website

Igor Grossmann fotil najlepšie spomedzi lekárnikov | Vizuálne umenie | kultura.sme.sk Farmaceut vymenil lekáreň v Žiline za fotoaparát. Z ruky ho už nepustil po celý život. Tak ako Martin Martinček o sebe tvrdil, že je najlepším právnikom medzi fotografmi, Igor Grossman (3. 11. 1924 – 4. 8. 2013) bol najlepším fotografom medzi lekárnikmi. Roky sa živil miešaním liekov, neskôr ich vymenil za miešanie vývojky a ustaľovača pri vyvolávaní filmov a zväčšovaní snímok. Naplno sa k fotografii dostal až tesne po štyridsiatke. Ešte ne severe Slovenska fotografoval život dediny, na Orave, Kysuciach a v Liptove zachytával dedinské oslavy či portrétoval ľudí v tichých momentoch samoty. O všednom dni Parížanov. Málo dokumentu a reportáže História slovenskej dokumentárnej fotografie nikdy nemala také silné zastúpenie fotografov, akými sú André Kertész v Maďarsku či Jozef Koudelka v Česku, osobnosti, ktoré by vystavovali vo svetových galériách ako MoMA v New Yorku. Väčšinu dvadsiateho storočia to slovenských fotografov ťahalo viac k výtvarnej fotografii, dokument a reportáž boli v úzadí.

Alexia Guggémos: Qu'est-ce qui nous fascine tant dans les simulacres de Ron Mueck? EXPOSITION - Griffures sur la chair potelée d'une femme portant un fagot de bois, ridules de la peau sur le visage d'un homme âgé, plis du manteau d'une jeune mère portant son enfant sur sa poitrine... Ron Mueck marque le trait, au sens propre comme au figuré. Jusqu'au 29 septembre, à la Fondation Cartier à Paris, le sculpteur australien de 55 ans nous livre ses dernières créatures. "C'est la première fois que Ron Mueck joue autant avec la couleur", m'a confié Gautier Deblonde. Le photographe français, installé à Londres, a posé sa caméra pendant 18 mois dans son atelier. Le film de 52 minutes intitulé Still Life: Ron Mueck at work ("nature morte", 2013), est projeté en boucle dans l'exposition qui a lieu actuellement à la Fondation Cartier. (Photo: AG - Couple Under An Umbrella, 2013. Parmi les touches de couleur déposée par l'artiste sur ces personnages, de l'orange, dans les deux sacs plastiques portés à bout de bras par un petit bout de femme à la présence troublante.

Related: