background preloader

Agoranov, incubateur d'entreprises de technologies innovantes, Paris

http://www.agoranov.com/

Related:  Content - Innovation

A Caen, un atelier participatif pour réparer, recycler ou construire soi-même son vélo Quand elle est entrée dans l’atelier, Lucille ne s’attendait pas à repartir avec un bicycle… presque tout neuf. « Je suis venue pour récupérer des pièces pour des amis. Et j’ai flashé sur ce vélo, à ma taille, raconte la jeune femme. Cela aurait été dommage de le laisser pourrir. » Les roues sont voilées, la chaine rouillée, les freins hors d’usage : pour le moment, réparer ce vieux vélo semble un véritable défi. Mais Lucille a croisé sur son chemin un de ces techniciens discrets, qui va l’aider dans sa tâche… Bienvenue à la Maison du vélo, à Caen, au pied d’un carrefour où passent, à longueur de journées, des milliers d’automobilistes. Réparation, location, achat : le monde du deux roues a trouvé, dans les locaux d’un ancien magasin Point-P, son repaire.

Incubateur de Corse Le dispositif d’incubateurs, mis en oeuvre dans le cadre de la loi sur l’innovation et la recherche de 1999, a fait l’objet d’une évaluation par l'IGAENR (Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche) qui a porté sur une actualisation de son bilan ainsi que de ses activités mises en perspective avec celles des autres incubateurs également actifs au sein des écosystèmes régionaux de l’innovation. L’organisation, le pilotage, les moyens humains engagés ainsi que les ressources affectées à ces outils de valorisation de la recherche publique, essentiels dans le processus de création d’entreprises innovantes, ont été également analysés dans le contexte des articulations existantes avec les autres dispositifs en matière de soutien au transfert de technologie et à l’innovation, en particulier les Sociétés d’Accélération du Transfert de Technologies (SATT) récemment mises en place.

Le LabFab de Rennes passe en mode étendu Rennes, correspondance Le LabFab rennais est déjà une fédération de 13 lieux : le fablab historique de l’école d’art, le nouvel atelier de la Maison des associations, l’atelier de robotique du lycée technique de Cesson, et 10 Etablissements publics numériques (EPN) équipés. Le LabFab, partenaire du Telefab (Telecom Bretagne) pour le prêt de matériel, revendique une quarantaine de projets en cours et plus de 300 inscrits à sa liste de diffusion. Maker et co-fondateur du LabFab, Hugues Aubin, chargé de mission sur les technologies de l’information à Rennes Métropole, défend la stratégie du «lab étendu», pour obtenir davantage de moyens, professionnaliser le projet, et trouver la martingale entre logique économique et politique publique.

un procédé de traitement 100% naturel des déchets ménagers et assimilés. Le principe : une réaction exothermique naturelle rapide et controlée Le procédé OXALOR® est un procédé innovant et industriel permettant de traiter et de valoriser les déchets ménagers et assimilés à partir de leur état brut. Le procédé consiste en une attaque des fractions organiques par un réactif « CALOX® » à base d’oxyde de calcium (CaO) : un principe de réaction connu, mais repensé et optimisé en une solution «high-tech» par le Groupe OXALOR®. Un réaction bio-chimique 100% naturel avec stabilisation et hygiénisation des déchets

Une exomain confère le sens du toucher à la réalité virtuelle À gauche, l’exomain Dexmo Classic fabriquée par Dexta Robotics. Elle permet d’animer et de contrôler une main virtuelle. À droite, le modèle Dexmo F2 et son système de retour d’effet qui confère le sens du toucher. Les deux boîtiers situés au niveau du pouce et de l’index génèrent une résistance mécanique lorsque l’avatar de la main rencontre un objet virtuel. Le système se limite pour le moment à un mode « marche-arrêt », expliquent ses concepteurs, ce qui veut dire qu’il ne permet pas de percevoir de nuances selon le type d’objet virtuel touché. © Dexta Robotics

Tremblement de terre social en vue? La prochaine crise ne sera pas économique, elle sera sociale. Information de première main communiquée discrètement et en privé par le monde politique et des dirigeants de haut vol. Familier avec ce genre de titres? (Source: Lesoir.be) Novamont Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Historique[modifier | modifier le code] Novamont a pour origine l'École de science des matériaux Montedison créée en 1989 à l'initiative de grands chercheurs du géant privé de la chimie italienne de l'époque, le groupe Montedison.

Le contrat d'édition à l'ère du numérique déjà contesté Le contrat d'édition dans le secteur du livre à l'ère du numérique aura eu une naissance bien complexe : après plusieurs années de négociations entre éditeurs et auteurs, il sera retardé en même temps que la loi de régulation des frais de port, avant d'être adopté par une ordonnance du président. Si cette dernière a été validée par le Parlement, reste maintenant un passage devant le Conseil d'État, pour en examiner la constitutionnalité. Et un autre point, rien qu'un détail... Vincent Montagne (SNE) et Marie Sellier (CPE, à l'époque) signent le contrat d'édition Pierre Sirinelli et Aurélie Filippetti, derrière eux (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Economie de l’intention: les consommateurs aux commandes ParisTech Review – Votre postulat de départ sonne comme une affirmation : la tolérance du public face à des pratiques de marketing intrusives est de plus en plus réduite. Est-ce une question de vie privée ? Doc Searls – Oui, les questions de confidentialité sont présentes, mais ce n’est là qu’un aspect du problème, la protection. Les gens se sentent exposés, et ont le sentiment qu’on a pris un certain nombre de libertés à l’égard de leur vie privée. L’autre aspect, c’est la liberté, une liberté d’action et d’expression.

Plus besoin de faire ses lacets avec cette invention INSOLITE - Marre des lacets qui se défont tout le temps? L'invention de Ryan Wiens met un terme à cette plaie. Cet Américain a conçu un petit gadget qui permet de serrer ses lacets... sans faire de nœuds. Le Zubits, comme Ryan Wiens l'a appelé, est composé de deux aimants qu'il faut accrocher de part et d'autre de la chaussure et qu'il suffit d'assembler pour "fermer" sa chaussure comme on peut le voir dans le gif ci-dessous. Ce produit n'est pas encore commercialisé mais semble avoir séduit beaucoup de monde. En effet, pour financer son invention Ryan Wiens a lancé une campagne de crowdfunding sur la plate-forme Kickstarter.

Related: