background preloader

Judaïsme — Wikipédia

Judaïsme — Wikipédia
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite de la religion des Juifs. Pour un aperçu de ceux-ci dans leur ensemble, voir Juifs. Pour l'Encyclopedia Britannica, le mot judaïsme recouvre la religion des Juifs, ainsi que la théologie, la loi et les traditions culturelles du peuple juif[1],[2], constitué des descendants des Israélites provenant de l'antique terre d'Israël et des quelques minorités les ayant rejoints par la conversion et s'étant mélangées à eux au fil de leur diaspora de deux millénaires[3],[4]. Selon ses textes fondateurs, en particulier le Tanakh[6], la foi des anciens Israélites et de leurs descendants les Juifs, serait basée sur une alliance contractée entre Dieu et Abraham[7], qui aurait ensuite été renouvelée entre Dieu et Moïse[8]. Le judaïsme est l'une des plus anciennes traditions religieuses du monothéisme exclusif encore pratiquées aujourd'hui. Fondements du judaïsme[modifier | modifier le code] Pureté familiale[modifier | modifier le code]

Samaritains — Wikipédia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « article de qualité ». Samaritains(he) שומרונים Samaritains sur le mont Garizim. Les Samaritains (autoethnonyme : Shamerim, qui signifie « les observants » ou « ceux qui gardent »[3] ; en hébreu moderne : Shomronim - שומרונים, c'est-à-dire « de Shomron », la Samarie ; ou « Israélites-Samaritains »[4]) sont un peuple peu nombreux se définissant comme descendant des anciens Israélites, et vivant en Israël et en Cisjordanie. On appelle parfois leur religion le samaritanisme. Les Samaritains offrent le paradoxe d'être à la fois une des plus petites populations du monde, puisqu'ils sont 712 en 2007[2], et une des plus anciennes dotées d'une histoire écrite, puisque leur existence est attestée au Ier millénaire av. Leur religion est fondée sur le Pentateuque, comme le judaïsme. Ils ne se considèrent pas comme Juifs, mais comme des descendants des anciens Israélites du royaume antique de Samarie. Origines[modifier | modifier le code]

Parcours d'histoire : Au temps des grandes invasions Résumé Trèves, édifiée au voisinage des sanctuaires voués aux divinités de la tribu celte des Trévires, deviendra par la suite une résidence impériale, dont on admire encore les vestiges, sous l'empereur romain Dioclétien. Le programme propose une reconstitution de ses riches heures, juste avant la destruction de la ville par les Barbares. Si vous rencontrez des problèmes pour visionner la vidéo, cliquez ici Cursus - Cycle 3 / Découvrir le monde - Histoire - Cycle 3 / Pratiques artistiques et histoire des arts - 6e / Histoire - 5e / Histoire - 2de générale / Histoire israel - Bloc notes de Jean-Laurent, sur la Franc-Maçonnerie et les Spiritualités. Blog maçonnique et spirituel francophone. Initiation, parcours et découverte. C'est un livre tout à fait exceptionnel que nous proposent Denis Pechanski et Tuvia Friling. Il s'agit en effet de découvrir le journal de David Ben Gourion (16 octobre 1886 - 1er décembre 1973), militant socialiste exemplaire, sioniste, qui a été le véritable fondateur de l'Etat d'Israël. Il en fut d'ailleurs le premier Premier ministre d’Israël entre 1948 et 1953 puis de nouveau entre 1955 et 1963. Avec ce journal (traduit par Fabienne Bergmann) il nous est proposé d'entrer de plein pied dans l'histoire en train de se faire, avec peut-être le plus important des protagonistes. Il s'agit en effet dans ce volume de années 1947-1948, soit les années de la création d'Israël. David Ben Gourion, a durant toute sa vie tenu un journal quotidien. Des discours, articles, lettres et compte-rendus de réunions décisives viennent compléter utilement ces extraits du journal de Ben Gourion en permettant de les replacer dans leur contexte. Mais quelle belle aventure pour parvenir à ce résultat.

Pourquoi la Bible a-t-elle été écrite ? La Bible hébraïque est le livre sacré des Juifs. C'est un livre religieux qui mêle le récit de l'histoire des premiers Hébreux, des croyances et des légendes. Pourquoi les Hébreux ont-ils écrit ce livre et dans quelles circonstances ? 1. a. Vers 1000 avant J. b. Au 8e siècle avant Jésus Christ, les Assyriens attaquent et conquièrent le royaume d'Israël. Au 6e siècle, ce sont les Babyloniens, un autre peuple voisin, qui envahissent à leur tour le royaume d'Israël mais aussi le royaume de Juda. Ils déportent une partie de la population de Juda à Babylone. Leurs royaumes sont ensuite envahis par les Perses, les Grecs et enfin les Romains qui détruisent le Temple de Jérusalem en 70 après J. Déporter : forcer une population à l'exil dans une région ou un pays. 2. a. Menacés par les Assyriens, les Hébreux commencent à rédiger la Bible hébraïque au 8e siècle avant J. b. La Bible raconte l'histoire des Hébreux de l'origine jusqu'à la fin de l'exil à Babylone.

Sémites — Wikipédia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En linguistique, les Sémites sont l'ensemble des peuples utilisant ou ayant utilisé les langues sémitiques. Cette notion est reprise par la linguistique contemporaine pour poursuivre l'étude de ces langues. En ethnologie, ce sont les peuples (actuels ou anciens) parlant une langue du groupe sémite, c'est-à-dire au Moyen-Orient, dans la Corne de l'Afrique (seulement l'Érythrée, l'Éthiopie, la péninsule Arabique, le Croissant fertile et en Afrique du Nord Étymologie[modifier | modifier le code] D'abord réservé au champ de la philologie pour désigner une famille de langues, le terme de sémite en vint rapidement à désigner les locuteurs originaux de ces langues compris alors sous la notion de race. La région d'origine des Sémites est inconnue. Langues et peuples sémitiques[modifier | modifier le code] Langues/peuples sémitiques éteints : Langues/peuples sémitiques modernes : Bibliographie[modifier | modifier le code]

La question des origines "Un très vieux peuple, qui ne ressemblait à aucun autre ni par la langue, ni par les mœurs. (1)" Selon les auteurs anciens (© Réunion des Musées Nationaux) Selon Hérodote, les Étrusques étaient originaires de Lydie, qu’ils auraient quitté pour fuir la famine : "le fléau, loin de cesser, s’aggravait encore : alors le roi répartit tout son peuple en deux groupes, et le sort désigna celui des deux qui resterait dans le pays, tandis que l’autre s’expatrierait. Selon Denys d’Halicarnasse, les Étrusques étaient une population autochtone : "en fait, ceux-là ont chance d’approcher beaucoup plus de la vérité qui déclarent que le peuple étrusque n’a émigré de nulle part et a toujours été là" (3) Puis, il reprend la thèse ionienne, soutenue par Hellanicon de Mytilène et Hécatée de Milet, selon laquelle les Étrusques pourraient descendre des Pélasges qui seraient arrivés en Italie centrale(vers al fin du IIe millénaire) et s’y seraient maintenus. Hypothèses contemporaines

Israël Shahak, entre courage et érudition - Egalite et Réconciliation Le peuple juif se caractérise par une appartenance au groupe dont il est difficile de s’extraire. Cette forte cohésion et cette construction identitaire s’expliquent largement par les liens du sang. Sans le sang juif, pas de prétention possible à appartenir à la communauté juive. Ce racialisme ou ce tribalisme en fait un peuple qui s’est construit contre les autres. En ce sens, sa position victimaire actuelle peut légèrement faire sourire les initiés. Les grands intellectuels juifs, comme Marx, Freud, Lazare ou Aron, ont nécessairement dû se hisser au-delà de ces liens tribaux afin de tendre vers l’universel. Israël Shahak (photo ci-dessus) appartient à ce cercle d’intellectuels qui ont pu s’éloigner des liens du sang, laissant place aux sentiments, et ainsi s’inscrire dans le domaine de la raison. En vertu du droit israélien, une personne ne peut être juive que si sa mère, sa grand-mère, son arrière-grand-mère et sa trisaïeule ont été juives. Les exemples sont légion.

introduction. Comme le montre l’abondance des monuments, des œuvres d’art et toute la tradition littéraire qui va d’Homère aux travaux des mythographes modernes, la mythologie grecque est l’une des plus riches qui soient. Art et Littérature W. BOUGUEREAU (© Arnot Art Museum Elmira, N.Y.) Votre navigateur ne gère pas JavaScript Un examen rapide de ses informations diverses peut laisser croire que ces légendes plus ou moins merveilleuses se présentent comme un tout cohérent, qui aurait été codifié et ordonné par le temps pour être facilement compréhensible pour un esprit moderne et figé une fois pour toute. La mythologie de l'antiquité classique comporte un très grand nombre de dieux, de déesses, de demi-dieux, ou de héros. Les romains adoptèrent les dieux grecs et leurs légendes. Ces fiches comportent en général une iconographie prise aussi bien parmi les œuvres antiques que chez les modernes. Généalogie dans la mythologie grecque au format PDF

Related: