background preloader

L'internet responsable - CRDP de Paris - Centre Régional de Documentation Pédagogique de Paris

L'internet responsable - CRDP de Paris - Centre Régional de Documentation Pédagogique de Paris
Related:  réseaux sociaux et éducation

Réseau social pédagogique : l’intention pédagogique avant tout L’avant dernière session de Tice 2010 nous a permis d’écouter trois témoignages d’utilisation du web2.0 en pédagogie. Le premier concerne le supérieur au travers d’un témoignage des différents usages du blog au sein d’une école d’ingénieurs, la second est porté par Laurence Juin et ses usages autour de Twitter dans un lycée professionnel, et finalement le troisième autour de l’acculturation de professeurs des écoles au web2.0. Un invariant entre ces trois présentations : tous insistent sur l’organisation pédagogique qui doit porter les usages. Dit autrement, l’idée est que pour qu’un outil soit utilisé, il faut qu’il fasse sens, i.e. qu’il soit indispensable pour réaliser la tâche, ou du moins qu’il la facilite largement. Morgan Magnin (@morgan_it) nous a fait part des nombreux usages de blogs qui ont été développés à Centrale Nantes. En conclusion, l’outil n’est pas structurant, il sert juste de support. Ce qui frappe dans ce retour, c’est la cohérence des intentions et des objectifs.

Evaluer la fiabilité d’un site web Les élèves vont vers un document sans systématiquement chercher à en évaluer le contenu. Or, dans un contexte Web où le contrôle a priori de l’information peut être éludé, comment construire avec les élèves des savoirs qui leur permettent d’interroger la fiabilité d’une source quand ils estiment, en outre, maîtriser les démarches de recherche et les procédures de navigation, ce qui tend à fausser leur jugement ? Cette séance sur la fiabilité de l’information peut être adaptée du collège au lycée, la grille d’évaluation proposée dans les « outils didactiques » pouvant être retravaillée selon les consignes.

Evaluation de l’information sur Internet Dans le cadre du programme de SVT sur la responsabilité en matière de santé et d’environnement, les 3èmes doivent réaliser un diaporama sur un sujet de leur choix (contraception, greffes, pollutions, reproduction, …). Les thèmes évoqués dans cette partie du programme sont souvent des sujets controversés qui font débat. De ce fait, Internet donne accès à des informations elles-mêmes controversées qui doivent être soumises à un regard critique afin d’en déceler l’origine et la fiabilité. Ainsi, cette séance sur l’évaluation de l’information permet aux élèves d’élaborer eux-mêmes les critères d’évaluation d’un site internet et de s’approprier un raisonnement pour valider ou non une information en ligne.

Image et e-réputation des adolescents sur Internet : campagne choc par Action Innocence L’ONG Action Innocence Monaco a lancé début janvier 2012 une campagne de sensibilisation choc à destination des adolescents, intitulée « Mettons des limites à l’illimité » sur la thématique du droit à l’oubli. L’association souhaite rappeler aux jeunes qu’ils sont responsables de leur image et de leur e-réputation en lançant cette nouvelle campagne de prévention. Cette campagne de sensibilisation est née du constat selon lequel les enfants quel que soit leur âge n’ont pas tous conscience de la portée de leurs actes sur internet et de la pérennité de ces derniers dans le temps. Deux visuels en campagne d’affichage sont présents dans la Principauté. 2 visuels ont été créés : un masculin et un féminin pour bien faire comprendre que chaque sexe peut-être concerné. La signature de l’affiche « mettons des limites à l’illimité » désire impliquer directement parents et enfants. Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : Europe

Etudier Google pour apprendre à lire une page de résultats de recherche Ou comment faire pour que les connaissances acquises soient réinvesties en situation de recherche ? Voilà longtemps déjà que je garde sous le coude les travaux de Fréderic Rabat sur Google en me disant « Un jour, c’est sûr, je m’y mets… » Ce trimestre c’est décidé, je me lance. Mon collègue de Technologie, toujours partant ;-), est d’accord pour une séquence en 4ème. Parallèlement, je suis en train de lire le livre « Comment concevoir un enseignement » de André Tricot, Manuel Musial et Fabienne Pradère. J’ai déjà mené l’exercice a posteriori de dresser la liste et catégoriser les connaissances que j’avais voulu enseigner, notamment sur l’identité numérique et le document de collecte. Je vais donc présenter ma réflexion sur une séquence pas encore faite. Première question que je me pose : quelles connaissances est-ce je veux que les élèves acquièrent ? Je reprends le classement d’André Tricot des six formes de connaissances possibles Je veux donc aboutir à des savoir-faire.

Facebook, quelle aventure... - Carnet de bord d’une enseignante-documentaliste stagiaire Peut-on trouver un intérêt pédagogique à Facebook ? Une professeure documentaliste enquête sur les pratiques personnelles de ses élèves sur ce réseau social, puis monte un projet mobilisant à la fois histoire et techniques documentaires. Les apprentissages sont au rendez-vous, ainsi qu’une véritable éducation aux médias. En octobre 2009, je distribue un questionnaire à une classe de 3e : « Facebook et moi ». « Connais-tu Facebook ? As-tu un profil ? Un projet d’éducation aux médias basé sur l’histoire Après une exposition sur la Première Guerre mondiale organisée au CDI par cette classe, nous décidons de travailler sur les grands évènements en histoire. Première séance : comment vérifier et valider une source sur Internet ? Avant de publier, il est impératif que l’information diffusée soit fiable et vérifiée. Deuxième séance : la vie privée et la confidentialité sur Facebook La création de la page Facebook est l’occasion d’évoquer la question de la confidentialité et de la vie privée [3].

Aider les élèves à prendre conscience de leur cheminement de recherche Samedi 12 mai 2012 6 12 /05 /Mai /2012 15:05 Voilà une idée qui tourne dans mon esprit depuis plusieurs mois déjà. Et tout ce que je lis ou entends contribue à la conforter. C'est une piste que j'exploite déjà lors de mes séances mais qui mériterait à mon avis d'être approfondie et étudiée. Voici l'exemple d'une activité de 10 minutes que j'ai faite cette année en séance 3 d'IRD (fin du billet). En classe, nous sommes revenus collectivement sur la démarche - les navigateurs qu'on a utilisés pour se connecter - les différents moteurs utilisés - les mots qui ont permis de retrouver facilement l'image, l'usage des guillemets, la précision du nom de l'auteur quand le titre de l'oeuvre était très répendu (ex: nature morte) - pourquoi Google image n'est pas le site qui met l'image en ligne mais bien celui qui la référence - comment on relève une adresse URL Ce travail nous a pris dix minutes en début de séance. Tous avaient bien trouvé leur image. Mon objectif était double :

Mon identité sur la toile Dans le cadre de la formation des élèves à la culture de l’information (numérique), voici une séance proposée à des troisièmes sur le thème de l’identité numérique et des réseaux sociaux. Cette séance de deux heures s’inscrivait dans le cadre d’une pièce de théâtre à laquelle tous les troisièmes avaient assisté et dont le sujet était « les chats et les adolescents ». Cette séance prend appui sur l’article du Tigre publié en novembre 2008 intitulé Marc L. Enfin, cette séance a très bien fonctionné avec les élèves qui ont pris conscience de leur identité sur la toile et de la distinction entre le privé et le public sur Internet.

Toute ma vie sur Internet : reportage d’Envoyé Spécial sur France 2 Le jeudi 29 novembre 2012 à 20h35, l’émission Envoyé Spécial de France 2 propose un reportage intitulé « Toute ma vie sur Internet » visionnable en replay (rediffusion en ligne) sur le site d’Envoyé Spécial à cette adresse. Le reportage de Nicolas Combalbert s’intéresse aux traces laissées sur Internet. Des millions de Français se connectent au quotidien sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook…), effectuent des achats en ligne et apposent des commentaires sur des sites d’information, des blogs, s’abonnent à des lettres d’information… Traces laissées sur Internet Tous les internautes ne mesurent pas les conséquences de ces traces délivrées : que ce soit des informations personnelles, âge, adresse, statut marital, liens familiaux, amicaux, professionnels, habitudes de consommation exploitées par des sites Web marchands à des fins commerciales. Réputation sur le Web Autre problème : des informations peuvent être détournées pour nuire à la réputation ou à l’image d’internautes. Licence :

The Institute for Prospective Technological Studies Authors: Christine Redecker, Kirsti Ala-Mutka and Yves Punie EUR Number: Technical Note JRC56958 Publication date: 3/2010 Abstract Over the last few years, the Internet has had a profound effect on the private and professional lives of European citizens, offering them an increasing number and range of opportunities for accessing information, gaining and exchanging knowledge and realising personal learning goals. Documents available Get Adobe Acrobat Reader You will need the Adobe Acrobat reader to view any reports you download.

Martine Mottet - Accueil 23 ressources pour comprendre l’identité numérique, la e-réputation et agir L’identité numérique devient une thématique essentiel de préoccupation pour les internautes que l’on soit élève, étudiant, en recherche d’emploi ou tout simplement que l’on veuille maitriser ses traces laissées sur Internet. La responsabilité individuelle et collective est l’une des constantes pour contrôler ce que l’on appelle la e-réputation (ou réputation en ligne) tant l’image publique qui circule sur le Web associée à un prénom et à un nom, à des mentions d’une association, d’une entreprise ou d’une institution peuvent nuire ou porter préjudice là aussi que ce soit personnellement ou pour une organisation. Le site de professeurs documentalistes Docs pour Docs a regroupé des ressources sur l’identité numérique sous l’intitulé : Comprendre et enseigner l’identité numérique. Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : France

Nouveaux supports, nouveaux espaces, nouvelles médiations Actes des 5e Rencontres Savoirs CDI Nouveaux supports, nouveaux espaces, nouvelles médiations Nous assistons actuellement à une nouvelle évolution des pratiques des jeunes au niveau de l’accès à l’information au niveau des espaces, les réseaux sociaux sont devenus incontournables, générant de nouveaux rapports au savoir, au niveau des supports, le livre, les médias traditionnels évoluent par la numérisation et entraînent de nouveaux modes de lectures, au niveau des outils les smartphones, tablettes, e-books, TBI changent la relation des jeunes à l’information, au document, au travers de nouveaux usages. Quelles sont les caractéristiques de ces nouveaux usages ? Quelles implications sur notre travail au quotidien : veille, médiations, travail collaboratif… ? Lundi 24 octobre Ouverture [voir les vidéos] Présentation du programme des journées Alexandre Serres Maître de conférences en science de l’information et de la communication, coresponsable de l’Urfist de Bretagne et des Pays de Loire. L'Ipad

Related: