background preloader

Animation & Education

Animation & Education

Baudrit Alain. L’apprentissage coopératif : origines et évolutions d’une méthode pédagogique 1Le vocable « l’apprentissage coopératif » est spontanément relié en France à des auteurs comme Célestin Freinet ou à des mouvements pédagogiques comme l’Office central de la coopération à l’école (OCCE). Le mérite de l’ouvrage d’Alain Baudrit est de nous ouvrir à des travaux de recherche étrangers à propos de ce qu’il considère comme une méthode pédagogique. 2L’auteur consacre le premier chapitre de son ouvrage à « des entrées multiples » à propos de l’apprentissage coopératif. 3Il est question d’abord de quelques grands pédagogues qui s’en réclamèrent. 4Alain Baudrit en vient à faire une place particulière à Jean Piaget, notamment à travers La formation du jugement moral chez l’enfant qui plaidera pour une morale autonome dont le principe réside dans la solidarité et l’autonomie de la conscience. 5Du côté américain, l’idée de coopération remonterait aux années 1960-1970. 13Le dernier chapitre traite de la question des contacts inter ethniques.

L'école vivante Le Café pédagogique : une nouvelle culture du débat professionnel Ce qui peut faire changer l’école, c’est l’émergence de sites professionnels collaboratifs comme le Café, emblématiques du besoin d’échanges entre la recherche et le terrain. Pour les chercheurs, lieu d’expression dégagé des lourdeurs universitaires ; pour les praticiens, nouvel espace d’« acculturation » professionnelle. Avec l’accès de plus en plus banalisé à Internet, plusieurs usages ont émergé de la fréquentation du web : la recherche de documents « en ligne » pour préparer la classe (documents, séquences, images...) est évidemment un besoin professionnel pour des enseignants cherchant à améliorer leurs cours ou à trouver des supports pour les élèves. De la consommation à la confrontation Dans ce contexte, la montée en charge rapide de sites comme le Café Pédagogique a pu surprendre : pourquoi une telle audience, qui continue en outre à croître de manière linéaire ? Rapprocher la recherche et le terrain Patrick Picard, François Jarraud Accéder au Café pédagogique Le Café, c’est...

@miclik, un jeu sérieux pour aider les enfants à réfléchir les réseaux sociaux Essentiellement attirés par les jeux, nombreux sont les jeunes enfants à s’inscrire sur le plus connu des réseaux sociaux Facebook, alors que les conditions d’utilisation de la plateforme préconisent un âge minimum de 13 ans. Les dangers sont pourtant bien réels ! Pour aider les enfants à s’en prémunir, voici @miclik, un jeu sérieux pour les enfants de 9 à 12 ans visant à réfléchir sur l’utilisation des réseaux sociaux, à en étudier les risques et à s’approprier les bons réflexes. Même si de nombreux parents n’y attachent encore guère d’importance, Facebook requiert un âge minimum de 13 ans pour s’y inscrire. C’est également le cas pour bon nombre de services en ligne. C’est donc avec le plus grand intérêt que nous accueillons @miclik, un jeu sérieux destiné à « aider les enfants de 9 à 12 ans à utiliser de manière raisonnée les réseaux sociaux et à en percevoir les risques et les limites ». Une fois l’inscription réalisée, nous allons pouvoir accéder au jeu. Vous aimez cet article?

PEMF Découvrez notre nouvelle gamme: Les ressources numériques de la maternelle jusqu'au cycle 3/ collège. Voir le détail Brésil, Russie, Inde, Chine : quatre nations que leur forte croissance économique, leurs réformes libérales et leur stratégie de développement placent aujourd’hui sur le devant de la scène internationale. Voir le détail Deux nouveaux packs de lecture Classiques Pemf Liste éducation nationale ( fiches de lecture offertes) Haikus Le vilain petit canard format 110X175 32 pages couverture souple Voir le détail Nous vous proposons un album spécialement adapté au CP-CE1 (niveau 3) : « Le grand voyage » de Régine Joséphine et illustré avec finesse par Delphine Brantus. Voir le détail Fichier Histoire de mots Un fichier d'exploitation regroupant des pistes de travail pour aborder différents thèmes tout au long de l'année mais aussi proposer des ateliers et des activités en autonomie : des jeux à créer, des activités favorisant les apprentissages en autonomie. Voir le détail Voir le détail

Le café pédagogique Oser la pédagogie coopérative complexe : De l'école à l'université: Amazon.fr: François Fourcade, Malini Sumputh “L’apprentissage coopératif : Origines et évolutions d’une méthode pédagogique” A propos de l’ouvrage « L’apprentissage coopératif : Origines et évolutions d’une méthode pédagogique » de Alain Baudrit, paru aux éditions De Boeck en 2005. L’apprentissage coopératif (AC) est lié à la pédagogie de groupe. Nous le trouvons en Europe dès le début du XXème siècle, notamment dans les mouvements pédagogiques liés aux théories de Freinet et Piaget (éducation nouvelle, méthodes actives), mais il est d’abord théorisé aux Etats Unis, avec l’apport de la psychologie sociale. Parmi les définitions de l’AC, nous retiendrons celle de Johnson et Johnson (1990) : «travail en petit groupe, dans un but commun, qui permet d’optimiser les apprentissages de chacun. (…) l’activité collective orientée dans une même direction, vers un objectif partagé par tous, peut profiter à chaque membre du groupe». L’auteur consacre un chapitre à la question des apprentissages scolaires en lien avec l’AC. interdépendance fonctionnelle.hétérogénéité mesurée.égalité des statuts (entre membres d’un groupe).

Apprendre avec les pédagogies coopératives. Démarches et outils pour Quel est son propos ? Il s’agit de mettre en mains de tout enseignant débutant ou expérimenté la possibilité de s’insérer progressivement dans une révolution pédagogique qui va faire de l’élève, ou plus exactement des élèves, j’y reviendrai, les acteurs principaux de l’apprentissage. Le temps serait-il revenu pour les enseignants de marquer une indifférence aux acquis en termes de connaissances et de compétences ? De s’adonner aux errances de l’autonomie utilisée comme un moyen et non comme un but à atteindre ? Il n’en est rien et il devient vite évident que Sylvain Connac se méfie d’une lecture trop angélique des outils des pédagogies Freinet et institutionnelle. Richard Étienne, professeur de sciences de l’éducation à l’université Montpellier III.rietienne@wanadoo.fr Entretien avec Sylvain Connac Dans l’ouvrage, il est question du « maître comme institution zéro ». Vous ne parlez guère des manuels, sauf pour rappeler que Célestin Freinet en souhaitait la disparition.

Related: