background preloader

Comment savoir ce qui marche en éducation ?

Comment savoir ce qui marche en éducation ?
Beaucoup d’enseignants se posent la question légitime de savoir quelle méthode pédagogique est la plus efficace pour atteindre un but donné. Par exemple, parmi toutes les méthodes d’enseignement de la lecture, y en a-t-il certaines qui, mieux (ou plus rapidement) que les autres, permettent aux élèves de reconnaître les mots de manière précise, rapide et fluide, de manière à améliorer leur compréhension et leur plaisir en lecture ? La seule manière de le savoir est d’expérimenter différentes méthodes. Bien souvent, des enseignants (ou des chercheurs en éducation) essayent une méthode sur des élèves, et se font un avis sur l’efficacité de la méthode en se basant sur les effets observés sur les élèves. Cette démarche est tout à fait naturelle. Elle est le point de départ de toutes les recherches en éducation. A l’inverse, de nombreux chercheurs en éducation argumentent que la meilleure méthode pour déterminer l’efficacité d’une pratique pédagogique est l’essai randomisé contrôlé.

http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/ce-qui-marche-en-education/

Related:  Former au 21e siècleRecherche en éducationSciences cognitives et apprentissagee-learning

L'Agence des Usages En plus d’un apprentissage préalable et nécessaire des connaissances métatextuelles, métacognitives et des sources des informations disponibles (cf. article 2) ainsi que d’une présentation et d’un accompagnement optimal de la tâche de recherche d’information, des outils pour soutenir les élèves spécifiquement lors de leur navigation sur internet existent. Dans la littérature scientifique portant sur la pédagogie de la recherche d’information sur internet, un des outils qui est le plus régulièrement cité est le WebQuest, que l’on peut traduire par « Enquête sur le web » ou par « CyberEnquête ». Inventé par Bernie Dodge en 1995, il a pour but de créer une situation d’apprentissage, la plupart du temps collaborative, dans laquelle les élèves doivent mener une enquête, c’est-à-dire chercher des informations à partir de sites web présélectionnés par l’enseignant pour répondre à une question posée (Boubée & Tricot, 2010).

Avantages d’une utilisation régulière de quiz en classe au service de l’apprentissage des élèves Lukas K. Sotola et Marcus Crede (2020) sont à l’origine d’une méta-analyse portant sur la recherche consacrée aux quiz. Plus précisément, ils se sont intéressés à l’association entre l’utilisation fréquente de quiz à faibles enjeux dans des classes réelles et les résultats scolaires des élèves concernés. (Photographie : Peter Mandelkow) La pratique du quiz d’entrée

Changer l’école : prenez garde aux neuromythes ! Les neurosciences sont fascinantes. Alors que le cerveau humain restait une forteresse inatteignable depuis la nuit des temps, une sorte de boîte noire recelant les mystères de l’esprit, voilà que les progrès technologiques transforment la science-fiction en réalité. En nous permettant d’observer l’activité cérébrale, ils ouvrent une perspective vertigineuse : toute personne deviendrait un livre ouvert, dont la réflexion et la « subjectivité » pourraient se traduire en signaux objectifs. De l’espoir de réussir à décortiquer les rouages de la psychologie humaine naît la soif d’en comprendre et dominer la complexité. L’épithète « neuro » se voit alors accolée à de nombreuses disciplines, formant une série de labels intrigants : neuromarketing, neuromanagement, neuropolitique, neurodesign, neuroméditation, neurogastronomie, et… neuroéducation.

Recherches pour l’éducation : l’état des lieux est complet ! Les responsables qui seront prochainement en charge de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche peuvent déjà remercier Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon de leur laisser un bilan complet de la réalité et du potentiel actuel de recherches concernant ces secteurs. Cela est en partie passé inaperçu en raison de l’effervescence électorale, mais les mois de mars et d’avril ont été marqué par la publication de plusieurs rapports qui restituent une image relativement complète et précise de la recherche dans le domaine de l’éducation et de la formation. En tout, c’est en effet plusieurs centaines de pages de données, d’analyses, d’études et de recommandations qui ont été produites avec des approches différentes mais globalement complémentaires et représentatives de la réalité des acteurs et des parties prenantes du champ « scientifique » ou « réflexif » sur l’éducation. Références

L’INSTANT MÉTACOGNITION AVEC LES ÉLÈVES – FEYDERCOOP Il est fréquent de constater que les difficultés de certains élèves résident dans le fait de ne pas faire la différence entre la tâche et l’objectif d’une activité. Ces élèves, qui ne sont pas encore secondarisés (1), peuvent alors être des exécutants efficaces sans pour autant assimiler la connaissance liée. Il est possible d’y remédier partiellement en explicitant davantage cette dissociation et les consignes pour lever les implicites mais, visant l’autonomie des élèves, il serait aussi intéressant de les former progressivement à lever eux-même cet implicite. Comment amener progressivement les élèves à se secondariser (1) ? L’équipe des classes coopératives du lycée Feyder mène cette année une nouvelle expérimentation au long cours: « l’instant métacognition » ou T.I.M.E. (temps d’interrogation des méthodes d’études)

No 5 (2021): Le numérique pour l’apprentissage collaboratif : Nouvelles interfaces, nouvelles interactions Les systèmes éducatifs, de l'école à l'université, sont confrontés à un contexte de profonds changements qui transforment les pratiques d'enseignement et l'apprentissage formel. Avec l'ambition de permettre aux apprenants d'apprendre, de faire, d'être et de décider individuellement et collectivement, dans un monde complexe en perpétuel mouvement, les institutions encouragent la mise en œuvre d'approches collaboratives. Au cœur de ces enjeux, les technologies numériques voient également leur diversité s'accroître rapidement. Les interfaces de nouvelle génération, telles que les interfaces tangibles, de réalité mixte ou robotiques, modifient les interactions avec les autres et les connaissances en offrant des paradigmes d'interaction Homme-machine différents de ceux offerts par les interfaces écran-clavier-souris.

Description, critiques, propositions [As we may...] Il existe certains cas où des étudiants ne suivent pas un cours dans le cadre de leur formation, mais en ont besoin - souvent de façon partielle - comme pré-requis à un autre cours, pour préparer un stage, pour alimenter un atelier projet... Il existe également des cas, effet pervers du choix, où des étudiants suivent une formation en étant passés à côté de certains fondamentaux. Une école qui laisse le choix des parcours aux étudiants peut néanmoins leur fournir des référentiels indiquant les connaissances et compétences indispensables, étant entendu qu'ils peuvent les acquérir par différentes voies : enseignement classique, stage, expériences antérieures à la formation, autodidaxie... L'apprentissage en autonomie est alors une solution complémentaire qui améliore la qualité globale de la formation, en permettant aux étudiants de se former hors parcours.

Les données probantes et les méta-analyses Qu’entend-on par données probantes en éducation? Et une méta-analyse? Présentation de ces concepts ainsi que des recherches de John Hattie et Richard Coe. Les données probantes Quelles habitudes en cours pour doper la mémorisation ? Travailler plus pour apprendre plus. Cela paraît faire du sens. Pourtant cela n’est pas aussi évident. Les études en neurosciences montrent une particularité dans le fonctionnement de la consolidation de la mémoire : le cerveau a besoin d’un décrochage. Cela ne veut pas dire pour autant que le cerveau ne fait rien. Les scientifiques disent que le cerveau se met alors en mode « réseau du mode par défaut ».

Pitchboy, le simulateur de conversation qui ancre les apprentissages En 2 ans, Pitchboy a su s’imposer et devenir une start-up de référence dans la formation immersive. Récemment, cette jeune pousse française a raflé le premier prix des Trophées des start-up Martech 2020 et a obtenu la certification Qualiopi. Rencontre avec Homéric de Sarthe, CEO de Pitchboy. Les fablabs ou la pédagogie de la bidouille - Enquête sur Educpros Les fablabs – pour "ateliers de fabrication" – se multiplient sur tout le territoire français. L’enseignement supérieur n’échappe pas au phénomène : universités et écoles créent leur propre structure. Plus que de simples ateliers de bidouille réservés aux fous de technologies numériques, ces lieux permettent aux établissements de décloisonner leurs enseignements tout en valorisant l’apprentissage par l’action. Sur les tables de l'atelier restent encore des copeaux de bois, vestiges des travaux menés la veille au soir par les habitués des lieux. Au FacLab de l'université de Cergy-Pontoise, situé sur le site de Gennevilliers (92), les machines à commande numérique côtoient les tours à bois et autres outils traditionnels.

Bonnes pratiques : le classement de projets basés sur des données probantes … Par les temps qui courent, il est de bon ton de mettre en avant les formules « qui marchent ». Certains (re)découvrent la pédagogie Montessori, d’autres comptent sur les neurosciences pour rendre les élèves mieux-apprenants, … En Angleterre, les recherches sur l’evidence-based education (éducation basée sur la preuve) ont depuis longtemps le vent en poupe. L’Education Endowment Foundation (EEF), organisme basé à Londres, investit dans des projets utilisant des données probantes afin d’aider les écoles à dépenser plus efficacement leur budget, dans leur objectif d’améliorer l’enseignement et l’apprentissage des enfants issus de familles à faible revenu. Ces projets sont évalués par des instituts de recherche indépendants : « La grande majorité des projets que nous finançons est gérée comme des essais contrôlés randomisés, et les autres projets utilisent des modèles quasi-scientifiques ».

Related: