background preloader

Google poursuivi en justice pour ses nouvelles règles de vie privée

Google poursuivi en justice pour ses nouvelles règles de vie privée
La situation se corse pour Google, à mesure que la date du 1er mars se rapproche. Le groupe américain, qui compte faire entrer en vigueur ses nouvelles règles en matière de confidentialité dans trois semaines, est depuis quelques jours la cible des autorités de régulation et des organisations non gouvernementales, qui s'inquiètent des effets de la nouvelle politique du géant du web sur la vie privée des internautes. MSNBC rapporte que l'Electronic Privacy Information Center (EPIC) a déposé une plainte outre-Atlantique, dans l'espoir d'obtenir la suspension du futur document. L'ONG américaine considère en effet que le nouveau réglement de l'entreprise, qui couvrira près de soixante produits et services, enfreint un accord passé avec la Federal Trade Commission (FTC) en mars 2011. L'un des éléments de cet accord porte sur le consentement des utilisateurs. Related:  Google et la confidentialité des données

Qu'allons-nous faire si le diable Google sort de sa boîte ? La trappe Google commencerait-elle à doucement mais sûrement se refermer sur ses utilisateurs, mettant du plomb dans l’aile à son fameux slogan « Don’t be evil » ? Deux récents changements le laissent en effet à penser. Tout d’abord une modification en profondeur de l’affichage des résultats du moteur de recherche au profit de son propre réseau social Google+ et au détriment de la neutralité et des petits camarades Facebook, Twitter & Co (qui ont réagit comme il se doit). Et puis donc, voir ci-dessous, cette toute nouvelle mise à jour de sa politique de confidentialité qui vous impose le regroupement de toutes les données personnelles de vos différents comptes Google (Gmail, YouTube, Calendar, Recherche…). On pourra voir (avec le recul nécessaire) cette vidéo made by Google pour comprendre de suite de quoi il s’agit[1] ou encore cette dépêche AFP déjà plus objective. Officiellement, du côté de chez Google, on ne parle que d’expérience utilisateur enrichie. On le voyait venir de loin.

A quel point Google Drive est-il propriétaire de vos données ? Soyons francs, personne ne lit les conditions générales d’utilisation. Heureusement, nos confrères américains de ZDNet.com se sont penchés sur celles du tout nouveau service de stockage de Google et les ont comparées à celles de ses deux principaux concurrents : Dropbox et SkyDrive de Microsoft. Et le moins que l’on puisse dire est que Google Drive garde une approche plutôt obscure du traitement des données qu’il collectera. Voici les différentes CGU des trois services de stockage : Dropbox – (voir les CGU)« Vos effets et votre vie privée : En utilisant nos Services, vous nous fournissez les informations, fichiers et dossiers que vous envoyez à Dropbox (collectivement désignés sous l’appellation « vos effets »). Sky Drive – (voir les CGU)« 5. Google Drive – (voir les CGU)« Vos contenus et nos Services : Certains de nos Services vous permettent de soumettre des contenus. On peut donc retenir deux choses de ces termes.

Yahoo et Gmail lisent vos mails Avec son application Visualizing, Yahoo! montre que tout ce que partagent ses utilisateurs par mails est non seulement scanné mais aussi utilisé pour la pub et la sécurité. Démonstration. Le 13 octobre, Yahoo! Interrogé à ce sujet, Yahoo! Gmail aussi aime lire Gmail, l’autre géant américain des correspondances numériques fonctionne de la même manière. Google analyse le texte des messages Gmail afin de filtrer les spams et détecter les virus. Yahoo! Cela permet de bloquer près de 550 milliards de spams atterrissant dans les boîtes mails de nos utilisateurs chaque mois dans le monde, soit aux alentours de 1800 mails par utilisateur. Et si, en même temps, cette analyse permet d’identifier les centres d’intérêts des utilisateurs, c’est pour “améliorer la pertinence des annonces” et leur proposer une publicité adaptée à leurs besoins. Quant à la légalité de cette pratique, une piste de réponse semblait être apportée par l’application “Visualizing Yahoo!”. De son côté, Pierre Landy de Yahoo!

IDENTITE NUMERIQUE Protection des données personnelles : Google rappelé à l'ordre par dix autorités nationales États-Unis - Plusieurs pays ont officiellement demandé à Google d'adopter un comportement exemplaire en matière de traitement des données personnelles. Les organismes de contrôle des différents États ayant adressé cette mise en garde visent particulièrement Google Street View. Google Street View et Google Buzz sont au cœur d'une polémique née autour de la protection des données personnelles sur le Net. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Dix organismes nationaux équivalents à notre Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) ont ainsi demandé au géant de Mountain View de respecter la législation en vigueur dans ce domaine. En mars, plusieurs autorités européennes avaient déjà demandé à Google de conserver les images non floutées six mois au lieu des douze actuels. Suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ? Top vidéo iPhone 6 : sortie, caractéristiques...Le point sur le futur smartphone Apple

High-Tech : La publicité ciblée sur Internet pourra bientôt être désactivée Une coalition de régies publicitaires, dont Google, acceptera bientôt de désactiver le ciblage grâce à une simple option dans les navigateurs internet. Les internautes qui cherchent à acheter un téléviseur sur un site d'e-commerce pourront bientôt refuser que des publicités pour des télés s'affichent sur la plupart des autres sites qu'ils visitent, d'un simple clic. Mercredi, une large coalition d'acteurs d'Internet, dont Google, Microsoft et Yahoo, a annoncé l'adoption d'un code de conduite encadrant la publicité ciblée (voir le pdf). D'ici à la fin de l'année, les 400 membres de la Digital Advertising Alliance, qui représentent 90% des annonces ciblées diffusées sur Internet, s'engagent donc à ne plus cibler, dans un but publicitaire, les internautes qui en font la demande depuis leur navigateur. Des pressions politiques La situation a en fait brusquement évolué grâce à des pressions politiques aux États-Unis. » Publicité en ligne: Google se fait pincer chez Apple

vie privee Protection des données personnelles : vers un toilettage de la règlementation européenne Depuis 1995, date de l'adoption de la directive européenne sur la protection des données à caractère personnel, les modes de collecte, de stockage et de transfert des informations ont considérablement évolué. Un changement radical de techniques et d'usages qui a amené la Commission européenne [[ visant à réformer la règlementation communautaire afin de la rendre plus protectrice pour les citoyens, mais également plus simple à mettre à mettre en œuvre notamment par les entreprises amenées à gérer des fichiers contenant des données permettant d'identifier une personne. Menée sous la direction de Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne et commissaire en charge de la justice, [[ porte sur plusieurs points.

Agenda One account. All of Google. Sign in to continue to Google Calendar Find my account Forgot password? Sign in with a different account Create account One Google Account for everything Google

Related:  DONNEES PERSONNELLES NEWS