background preloader

Plus jamais sans mon accord

Plus jamais sans mon accord

https://www.plusjamaissansmonaccord.com/

Related:  Sur le chemin de l'égalité fille-garçonconsentement

Bienvenue dans le Box Office, le nouveau rendez-vous hebdomadaire de l’émission Soft Power. On y épluche chaque semaine les tendances de la culture et les plus gros succès du moment. En partenariat avec l’institut d’études GfK pour les livres et les jeux vidéos et CBO Box Office pour le cinéma. On sexprime Comprendre le consentement Le dialogue et l’écoute sont possibles si ton/ta partenaire est quelqu’un avec qui tu te sens bien, dont tu sens qu’il ou elle te respecte, te veut du bien et te manifeste de l’intérêt. La négociation ou le chantage n’ont rien à faire dans les relations sexuelles et amoureuses. Tu en as envie, mais tu ne sais pas comment le dire ? Tu peux l’exprimer par des mots simples comme « ça me tente de », « j’en ai envie », « oui », « OK », même en chuchotant… Ça peut aussi être des gestes : tu peux hocher la tête, embrasser, commencer à te déshabiller, guider la main de ta/ton partenaire…

Ce soir nous recevons dans Modern Love : Béatrice Denaes pour son livre "Ce corps n'était pas le mien" paru le 12 novembre 2020 aux éditions First. Vivre dans un corps qui n’est pas le sien, et enfin, un jour, devenir soi. C’est l’histoire de Beatrice Denaes. Et de beaucoup d’autres. L’éducation au consentement : ressources et supports J’avais promis à Mme Déjantée une page de ressources pour cette série de billets sur le consentement. Elle sera actualisée régulièrement en fonction des suggestions et des nouvelles ressources disponibles. Elle s’adresse en premier lieu aux parents, mais également aux enseignant·es, animateurs·rices, acteurs·rices de l’éducation ou associations qui souhaitent sensibiliser à la notion de consentement, cherchent des supports pour animer une séance autour du consentement, cherchent des formats pédagogiques ou des idées pour aborder cette question. Elle recense également des ressources qui permettent de comprendre les enjeux et les différents contextes dans lesquels une éducation au consentement est nécessaire. La principale difficulté est de trouver de bons supports en français, pour qu’ils soient directement utilisables avec des enfants, des adolescent·es ou des adultes. Vidéos :

Ahès et Dahut puissantes figures féminines légendaires bretonnes Du nom de la ville de Carhaix… L’enchanteresse Ahès est la plus puissante enchanteresse de Bretagne. Elle est souvent confondue avec Dahut la fille du roi Gradlon, mais en fait elle était la fille d’un des premiers rois de Bretagne, Conan Mériadec, arrivé en Cornouaille. Le sexe et le consentement en 2018...Ce que veulent vraiment les femmes Selon notre sondage exclusif CSA/Marie Claire, 62 % des Françaises ont déjà vécu “une relation sexuelle non désirée”. Depuis les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc, la notion de consentement est plus que jamais réinterrogée. Comme le sont nos ressentis et nos comportements de femmes et d'hommes – se forcer, céder pour ne pas vexer, avoir la paix, peur de “passer pour”, envoyer des signaux qui disent non et qui ne sont pas entendus ou volontairement ignorés… Cette prise de conscience va-t-elle enfin nous permettre de devenir les pleins sujets de notre sexualité ? Le 1erjuillet prochain, le parlement suédois unanime devrait voter une loi interdisant toute relation sexuelle avec une personne qui n'aurait pas explicitement exprimé son consentement.

Pourquoi les hommes pleurent-ils peu ? - podcast RFI Publié le : 14/12/2020 - 08:37 Vues comme naturelles chez les enfants, admises chez les femmes, les larmes peuvent être mal perçues du côté des hommes. Dès leur plus jeune âge, les garçons sont invités à retenir leurs larmes par des injonctions culturelles du type “Un garçon, ça ne pleure pas”. Pleurer quand on est un homme remettrait en cause une certaine idée de la masculinité. Pourtant les choses commencent à changer et certains affichent même leurs larmes en public, à l’image de Barack Obama, filmé en pleurs à plusieurs reprises au cours de ses deux mandats. Le consentement expliqué par des métaphores toutes simples Un strip publié par le site Everyday Feminism aborde le consentement sexuel via des situations de la vie de tous les jours. Le but est d’utiliser des instants du quotidien en tant que métaphores. À lire aussi : Le consentement sexuel expliqué par une tasse de thé Des situations banales, telles que le visionnage d’un film ou la prise d’un petit déjeuner, se voient détournées pour pointer du doigt les mauvais comportements quand il s’agit de relations sexuelles. Dans la première situation, un homme propose à un autre de regarder Pulp Fiction ; celui-ci accepte d’abord, avant de s’apercevoir qu’il n’aime pas le film, une demi-heure plus tard. Lorsqu’il souhaite arrêter de le regarder, son interlocuteur le force à rester en prétextant :

Unique en son genre avec Pierre Foldès « Unique en son genre », une série de grands entretiens exceptionnels... Avec ce soir le duo Pierre Foldès et Frédérique Martz En cette période de fête, de ferveur et de communion, plaçons cette émission sous le double signe du miracle et du martyr. Prodige naturel, appendice sacrificiel, par la psychanalyse méprisé, par la médecine ignoré et par les hommes, si maltraité… Rendons, s’il vous plaît, les hommages qui sont du, au clitoris cet inconnu. Il l’a filmé en 3D, il en a réparé des milliers. Ce portail vous assure un accueil personnalisé et adapté par un policier ou un gendarme. Il est disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il est accessible via le site internet service-public.fr

sur RFI, l'origine du mot féminisme « Impression, j’en étais sûr ! » « Monsieur Braque réduit tout à des cubes ! » L’impressionnisme et le cubisme, on le sait, doivent leur nom aux moqueries de critiques d’art qui n’en appréciaient guère la nouveauté. Il a été de même du féminisme, qui a d’abord décrit, au propre comme au figuré, la perte des caractères virils chez certains hommes.

Code pénal pour mieux protéger les enfants victimes de violences sexuelles - Haut Conseil à l'Égalité entre les femmes et les hommes Actualités 20 novembre 2020 A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, le Haut Conseil à l’Égalité publie un Appel et recommande que soit fixée dans la loi une présomption de contrainte lorsqu’une personne majeure commet un acte sexuel sur un.e mineur.e de 13 ans. Il est possible de mieux protéger les enfants victimes de violences sexuelles. Pour cela la loi doit prendre davantage en compte l’asymétrie entre l’adulte et un.e enfant et la prise de pouvoir sur le corps de l’enfant par l’adulte. Le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes recommande que soit fixée dans la loi une présomption de contrainte lorsqu’une personne majeure commet un acte sexuel sur un.e mineur.e de 13 ans.

Related: