background preloader

Le jeûne, nouvelle arme de lutte contre le cancer ?

Le jeûne, nouvelle arme de lutte contre le cancer ?
De courtes périodes de jeûne sont dans certains cas aussi efficaces que la chimiothérapie pour lutter contre certains cancers chez les souris, selon une étude publiée mercredi 8 février aux Etats-Unis, qui montre que combiner les deux méthodes prolonge leur durée de vie. Le jeûne seul permet de traiter efficacement une majorité de cancers chez des animaux de laboratoire, y compris les tumeurs cancéreuses provenant de cellules humaines, soulignent les auteurs de cette étude parue dans la revue Science Translational Medicine datée du 8 février. Selon eux, sur huit types de cancer observés chez des souris de laboratoire, cinq ont réagi aussi bien au jeûne qu'à la chimiothérapie. Le fait de réduire la quantité de nourriture consommée ralentit la croissance et la propagation du cancer, expliquent ces médecins. Ainsi, de multiples périodes de jeûne combinées à la chimiothérapie guérissent 20 % de certains cancers très agressifs chez les souris de laboratoire. Related:  Perte de poids / jeûne/équilibre acido basiquetraitementsLe jeûne

Bodensee: Le concept médico- thérapeutique Buchinger L’activité physique occupe une place importante au sein du concept Buchinger. Randonnées journalières accompagnées en trois groupes, nordic walking, aquagym, gymnastique à aérobic, yoga, Qi Gong, Tai Chi et danse. La gymnastique thérapeutique individuelle, l’ostéopathie, la thérapie respiratoire et un programme individuellement adapté au besoins de chacun sont également proposés. Notre offre massages et traitements du monde ainsi que l'hydrothérapie et de bains est très vaste: entre autres elle comprend la réflexologie plantaire, la thérapie sacro-cranial, le tuina, le shiatsu, le massage ayurvédique et aromatique et les séances énergétiques avec les bols tibétains. Un grand centre de fitness offrant une vue panoramique sur le lac de Constance est à la disposition des hôtes pour un programme de fitness individuel.

après cancer , greffe d'ovaires En Italie, des chercheurs spécialistes de la procréation assistée viennent de salement concurrencer le débat sur les tensions entre vie professionnelle et vie familiale, en ajoutant une nouvelle dimension à cet équilibre précaire. Grâce à une procédure de préservation de la fertilité extrêmement prometteuse, et qui les occupe depuis plus de huit ans, les femmes pourraient bientôt avoir la possibilité de retarder leur ménopause –indéfiniment– en congelant leurs tissus ovariens et en attendant le bon moment pour se les faire greffer plus tard dans leur vie. publicité Pour l'instant, cette technique expérimentale n'a globalement été utilisée que sur de jeunes patientes atteintes de cancers et risquant de devenir stériles à la suite de lourdes chimiothérapies. Il s'agit d'une femme qui, en 2003, s'est vu diagnostiquer un cancer à 21 ans et a subi cette procédure avant de débuter sa chimiothérapie. La ménopause, bientôt un choix? Avec des résultats aussi encourageants, le Dr. Marcelle Friedman

Portail Français et Francophone de Jeûne et Randonnée Jeûner pour stimuler l'intelligence cellulaire Jeûner est une véritable méthode de purification qui va permettre au corps de mobiliser des énergies neuves pour régénérer des tissus, éliminer des surcharges et présider à un phénomène cher aux naturopathes : l’auto-guérison. Contrairement à ce que l’on dit un peu partout, jeûner ne présente pas de risques, à condition de respecter quelques précautions simples. Le jeûne, comme le sommeil, permet à l’inconscient de faire un grand ménage de l’organisme. Le jeûne hydrique Le jeûne le plus communément pratiqué et le plus simple est le jeûne hydrique qui se résume à des boissons sans aucune alimentation solide. Le jeûne sec Le jeûne sec n’admet aucune boisson et ne peut se faire plus de 2 ou 3 jours d’affilée. Le jeûne diététique Il s’adresse à des gens en bonne santé qui peuvent pratiquer tout seuls. Le jeûne thérapeutique Il s’adresse à des gens malades et nécessite un encadrement médical qualifié et en clinique. Bienfaits du jeûne Une perte de poids. L’entrée du jeûne Hygiène intestinale

Et si on faisait une monodiète ? Vous cherchez un moyen accessible, pas trop long ni trop coûteux, qui vous donnera rapidement une sensation de bien-être et de remise à zéro pour votre corps ? Essayez donc la monodiète ! La monodiète est une pratique utilisée couramment pour détoxifier le corps, en choisissant de ne manger qu’une seule catégorie d’aliments afin de réduire le travail d’assimilation de votre système digestif et laisser une large place à l’élimination. Les aliments en question sont précis et changent selon l’époque de l’année. Vous avez plusieurs choix qui s’offrent à vous en matière de temps consacré à la monodiète : 1 journée de monodiète3 journées de monodièteun repas par jour, pendant une semaine, de monodiète Personnellement, je vous conseillerai de commencer par la monodiète d’une journée, qui sera suffisamment accessible et agréable à vivre pour ne pas vous frustrer et vous permettre de vivre cette détoxification tout en douceur. Le moment La quantité L’aliment Le protocole A quoi dois-je m’attendre ?

PSYCHOSOMA – Guérir des maladies mentales en soignant l’intestin, ce « deuxième cerveau » ? Des enfants jouent dans une maquette géante d'intestin installée sur une place du centre-ville de Lyon, en 2010. (AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK) Nul hôpital psychiatrique ni médicament ne parvenaient à guérir Mary de ses troubles obsessionnels compulsifs et de ses troubles du déficit de l'attention avec hyperactivité – qui se manifestaient par des pensées effrayantes et des comportements répétitifs. L'effet fut probant, tous les symptômes ayant disparu au bout d'un an. Lire La flore intestinale joue avec notre mental D'après l'article de The Verge, ce type d'approche, inhabituelle en psychiatrie, est de plus en plus explorée par la science. Des études en laboratoire ont ainsi montré que des souris privées de bactéries avaient un comportement plus à risque, et montraient des signes d'une plus grande anxiété ; ou bien qu'en transplantant des bactéries d'un groupe de souris timides à un autre groupe de souris audacieuses, on modifiait significativement leur comportement.

L'apigénine casse l'immortalité des cellules cancéreuses › Santé L'apigénine, qui abonde notamment dans le persil, aurait des effets protecteurs vis à vis du cancer. En effet, une étude américaine montre que l'apigénine modifie le processus de régulation génétique dans les cellules cancéreuses, ce qui a pour effet de les rendre à nouveau sensibles au processus de mort cellulaire. Crédits : H. Zell L'apigénine, un composé chimique naturel très présent dans le régime méditerranéen, brise l'immortalité des cellules cancéreuses. On le sait, les cellules cancéreuses ont pour caractéristique de proliférer grâce à une capacité à s'affranchir du processus de mort cellulaire auquel elles devraient normalement être soumises. Cette découverte, effectuée grâce à des travaux menés sur les souris, sera publiée cette semaine dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Quel est le mode opératoire de l'apigénine ? Selon les auteurs de l'étude, l'apigénine a également pour caractéristique de se lier avec quelque 160 protéines dans l'organisme humain.

Manger moins pour vivre plus Vous adorez manger ? Vous voulez savoir comment manger beaucoup et pour longtemps ? Mangez peu. Ainsi, vous vivrez assez longtemps et suffisamment en bonne santé pour manger beaucoup Les unes après les autres, de très nombreuses recherches médicales ont démontré la même chose : le moyen le plus sûr et le plus efficace pour allonger la durée de vie en bonne santé d’un animal est de réduire la quantité de nourriture qu’il mange. Les faits scientifiques Une étude menée par le Dr. D’après le Dr. Deuxième étude, plus récente et plus nuancée, menée au sein du Centre national de recherche sur les primates du Wisconsin, Madison. Mais les résultats ne sont pas simplement visuels, les singes « caloriquement limités » étaient en bien meilleure santé générale et connaissaient beaucoup moins de maladies liées à l’âge, comme le diabète et le cancer. Vivre vieux, oui, mais en bonne santé, libre dans corps, autonome et empli de possibilités , n’est-ce pas ce que nous souhaitons tous? La règle des 80%

Comportements-santé: les habitudes seraient plus importantes que le contrôle de soi et la volonté Développer de bonnes habitudes est plus important que le contrôle de soi pour favoriser les comportements relatifs à la santé, selon une étude publiée dans Journal of Personality and Social Psychology. "Le stress et l'épuisement peuvent nous transformer en zombies", soulignent les chercheurs, mais cette étude montre que les comportements automatiques auxquels on ne porte pas attention n'entraînent pas seulement des excès alimentaires ou des excès de magasinage, mais renforcent aussi les comportements sains. À travers cinq expériences, Wendy Bois et David Neal de l'Université de Southern California apportent un nouvel éclairage à l'idée établie selon laquelle nous disposons de ressources limitées d'autorégulation, ce qui implique qu'il est plus difficile de prendre le contrôle de nos actions lorsque nous sommes déjà fatigués ou stressés. Wood et ses collègues ont par exemple suivi des étudiants pendant un semestre. Psychomédia avec source : University of Southern California.

CHERCHEURS, THEORICIENS A-G Page 1/3 créée le 17 août 1999 - mise à jour le 17 Avril 2004 - dernière mise à jour le 07 décembre 2005 BAHMANN Wolfram Secrétaire Européen de P.A.C.E. Feyermühler Str 12, D 53894 Mechernich (près de Bonn)Tél : 00 49/24 43/26 82. Fax : 00 49/24 43/82 21Fax Int + 49/ (0)2443-8221E-mail 100276.261@compuserve.com Il diffuse, entre autres textes, une compilation de 49 pages, faite à partir des présentations et réunions d’informations du Dr Harold Puthoff : " Recherche sur le ZPE, extraction d’énergie à partir de l’espace. En plus du secrétariat Européen de P.A.C.E., (visite de site recommandée sur ), Wolfram Bahmann assure le secrétariat de la DVS depuis le 22/11/97. BAILEY Patrick G. PO Box 201 Los Altos CA 94023-0201Président de INE P.O.Box 58639 Salt LAKE City, UT 84158-8639Tél :801-583-6232. Lors del’International Forum on New Science(1304 S College avenue Ft. P. BARRETT Terence W Selon Bearden, Barrett est un théoricien magistral. Barret et Dale M. A.D.A.S.

une alternative : la monodiète Le sel est-il responsable de maladies auto-immunes ? Faut-il surveiller sa consommation de sel pour éviter de développer des maladies auto-immunes ? C'est une piste que les scientifiques vont désormais suivre. © Foodio, shutterstock.com Le sel est-il responsable de maladies auto-immunes ? Une alimentation trop salée pourrait contribuer au développement des maladies auto-immunes, en particulier de la sclérose en plaques, selon trois études publiées dans la revue britannique Nature. Selon ces recherches, effectuées en laboratoire sur des globules blancs humains et de rongeurs, mais aussi sur des souris, le sel pourrait favoriser la production de cellules qui augmentent la réponse immunitaire, et donc jouer un rôle dans le développement des maladies auto-immunes. Ces maladies, dues à une hyperactivité des défenses de l’organisme, n'ont cessé d'augmenter ces dernières années dans le monde occidental, conduisant les chercheurs à avancer l'hypothèse que des facteurs environnementaux et pas seulement génétiques pourraient être impliqués.

Related: