background preloader

Le jeûne, nouvelle arme de lutte contre le cancer ?

Le jeûne, nouvelle arme de lutte contre le cancer ?
De courtes périodes de jeûne sont dans certains cas aussi efficaces que la chimiothérapie pour lutter contre certains cancers chez les souris, selon une étude publiée mercredi 8 février aux Etats-Unis, qui montre que combiner les deux méthodes prolonge leur durée de vie. Le jeûne seul permet de traiter efficacement une majorité de cancers chez des animaux de laboratoire, y compris les tumeurs cancéreuses provenant de cellules humaines, soulignent les auteurs de cette étude parue dans la revue Science Translational Medicine datée du 8 février. Selon eux, sur huit types de cancer observés chez des souris de laboratoire, cinq ont réagi aussi bien au jeûne qu'à la chimiothérapie. Le fait de réduire la quantité de nourriture consommée ralentit la croissance et la propagation du cancer, expliquent ces médecins. Ainsi, de multiples périodes de jeûne combinées à la chimiothérapie guérissent 20 % de certains cancers très agressifs chez les souris de laboratoire.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/08/le-jeune-nouvelle-arme-de-lutte-contre-le-cancer_1640662_3244.html

Related:  Perte de poids / jeûne/équilibre acido basiquetraitementsLe jeûne

Comportements-santé: les habitudes seraient plus importantes que le contrôle de soi et la volonté Développer de bonnes habitudes est plus important que le contrôle de soi pour favoriser les comportements relatifs à la santé, selon une étude publiée dans Journal of Personality and Social Psychology. "Le stress et l'épuisement peuvent nous transformer en zombies", soulignent les chercheurs, mais cette étude montre que les comportements automatiques auxquels on ne porte pas attention n'entraînent pas seulement des excès alimentaires ou des excès de magasinage, mais renforcent aussi les comportements sains. À travers cinq expériences, Wendy Bois et David Neal de l'Université de Southern California apportent un nouvel éclairage à l'idée établie selon laquelle nous disposons de ressources limitées d'autorégulation, ce qui implique qu'il est plus difficile de prendre le contrôle de nos actions lorsque nous sommes déjà fatigués ou stressés. Wood et ses collègues ont par exemple suivi des étudiants pendant un semestre. Psychomédia avec source : University of Southern California.

L'apigénine casse l'immortalité des cellules cancéreuses › Santé L'apigénine, qui abonde notamment dans le persil, aurait des effets protecteurs vis à vis du cancer. En effet, une étude américaine montre que l'apigénine modifie le processus de régulation génétique dans les cellules cancéreuses, ce qui a pour effet de les rendre à nouveau sensibles au processus de mort cellulaire. Crédits : H. Zell Jeûner pour stimuler l'intelligence cellulaire Jeûner est une véritable méthode de purification qui va permettre au corps de mobiliser des énergies neuves pour régénérer des tissus, éliminer des surcharges et présider à un phénomène cher aux naturopathes : l’auto-guérison. Contrairement à ce que l’on dit un peu partout, jeûner ne présente pas de risques, à condition de respecter quelques précautions simples. Le jeûne, comme le sommeil, permet à l’inconscient de faire un grand ménage de l’organisme.

Bodensee: Le concept médico- thérapeutique Buchinger L’activité physique occupe une place importante au sein du concept Buchinger. Randonnées journalières accompagnées en trois groupes, nordic walking, aquagym, gymnastique à aérobic, yoga, Qi Gong, Tai Chi et danse. La gymnastique thérapeutique individuelle, l’ostéopathie, la thérapie respiratoire et un programme individuellement adapté au besoins de chacun sont également proposés.

Deux portions de poisson par semaine, la dose optimale L’agence de sécurité alimentaire (Anses) recommande de consommer deux portions de poisson par semaine, mais pas plus, un équilibre entre nos besoins nutritifs et les risques de contamination au mercure ou aux PCB. Dans un avis rendu public vendredi, l’Anses précise que sur les deux portions recommandées, il faut une portion de poisson gras (saumon, sardine, maquereau, hareng ou truite fumée). Mais l’agence émet également de sérieux bémols sur la consommation de plusieurs espèces de poissons d’eau douce et de certaines autres espèces, en particulier par les populations les plus à risque comme les femmes enceintes ou les jeunes enfants. Les effets positifs des oméga 3 ont fait l’objet de nombreuses études scientifiques ces dernières années, qu’il s’agisse de leur effet protecteur face à certains cancers, comme celui du sein, ou de leur intérêt pour le cœur.

Et si on faisait une monodiète ? Vous cherchez un moyen accessible, pas trop long ni trop coûteux, qui vous donnera rapidement une sensation de bien-être et de remise à zéro pour votre corps ? Essayez donc la monodiète ! La monodiète est une pratique utilisée couramment pour détoxifier le corps, en choisissant de ne manger qu’une seule catégorie d’aliments afin de réduire le travail d’assimilation de votre système digestif et laisser une large place à l’élimination. Les aliments en question sont précis et changent selon l’époque de l’année. La monodiète est encore plus efficace et conseillée lors des inter-saisons. Vous avez plusieurs choix qui s’offrent à vous en matière de temps consacré à la monodiète :

Manger moins pour vivre plus Vous adorez manger ? Vous voulez savoir comment manger beaucoup et pour longtemps ? Mangez peu. Ainsi, vous vivrez assez longtemps et suffisamment en bonne santé pour manger beaucoup alimentation et groupe sanguin Thierry Liévois Ostéopathe Responsable de l'enseignement au Collège d'Ostéopathie Traditionnelle du Nord. Cotn.fr 792 rue Gal de Gaulle 59910 Bondues Déjà Hippocrate, le père de la médecine, voici XXV siècles recommandait pour comprendre l’origine des maladies d’étudier d’abord l’environnement du patient. Lorsqu’il parlait d’environnement, il tenait compte de l’environnement climatique, géographique, physique, et il insistait sur le fait d’étudier attentivement le comportement de l’individu dans sa façon de boire et de manger. Le père de la médecine s’intéressait au terrain de son patient. Bien plus tard en 1900, c’est en Autriche et plus précisément à Vienne que le docteur Karl Landsteiner découvre le premier les groupes sanguins O, A, B, AB.

Le jeûne, une nouvelle thérapie Il y a jeûne et jeûne ! Autrefois, le jeûne était surtout une forme d’ascèse étroitement liée aux convictions religieuses. Il aidait par exemple : - à purifier le corps, - à retrouver de la volonté, - à faire pénitence, - à atteindre un moment d’extase, de contact direct avec Dieu. Aujourd’hui, le jeûne est réduit à une simple diète pour soigner le corps et « booster» sa santé. Il se décline en plusieurs variantes : version radicale, le jeûne complet revient à se passer de nourriture et à ne plus boire que de l’eau et du thé. « Un obèse ne perdra pas un gramme en faisant de l’exercice » Faire de l'exercice ne vous fera pas perdre du poids. La seule façon d'y arriver, c'est de mieux manger. Trois chercheurs ont défendu cette thèse dans un éditorial remarqué dans le British Journal of Sports Medicine. Comme ils le disent eux-mêmes, il s'agit de "détruire le mythe" de l'exercice comme seule solution à l'obésité et de mettre en lumière les pratiques de l'industrie de l'agroalimentaire, accusée d'utiliser "des tactiques qui font froid dans le dos et rappellent celles de l'industrie du tabac". Le docteur Aseem Malhotra, un des auteurs de l'étude, résume sa thèse de façon lapidaire :

le gaulois déchainé Cancer : Laetrile (Amygdaline, Vitamine B17) découverte et fonctionalité Avis: Cet article représente une synthese d’information, élaborée par traduction de l’anglais par l’auteur et doit servir uniquement de base d’information. Ceci n’est en aucun cas un avis médical, l’auteur n’étant pas médecin, les vues exprimées ici doivent être prises comme information sur le sujet et non comme une expertise médicale. Dans les années 1940, le Dr Ernst Krebs (Ph.D en biochimie) et son fils firent des recherches sur la théorie trophoblastique du cancer.

7 jours de jeûne : préparation et impressions jour après jour (Jeûne 2/2) Il y a une semaine, je vous annonçais mon défi : effectuer un jeûne d’une durée de 7 jours. Je vous racontais notamment pourquoi je souhaitais faire ce jeûne et quelles étaient mes 3 grandes motivations. (Si vous ne l’avez pas lu, je vous invite à le lire, puis à revenir ici : Pourquoi je souhaite faire un jeûne) Et bien ça y est, les 7 jours sont écoulés :) Voilà donc comme promis le deuxième article pour vous livrer mes impressions sur cette expérience qui aura été très riche en enseignement. Je l’ai divisé en 2 parties : – L’avant jeûne, comment je m’y suis préparé. – Et mes impressions pendant le jeûne, jour après jour.

Related: