background preloader

Tor (réseau)

Tor (réseau)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Tor. Le projet Tor reçoit le prix du logiciel libre 2010, dans la catégorie projet d’intérêt[9]. Le nom Tor est capitalisé comme un nom propre, bien qu'il s'agisse originellement d'un acronyme pour The onion router[10],[11], littéralement « le routeur oignon ». Tor est utilisé pour se protéger contre une certaine forme de surveillance sur Internet, connue sous le nom d'analyse de trafic. Cette analyse est utilisée pour déterminer qui communique avec qui sur un réseau public. Tor est aussi un outil de contournement de la censure sur Internet. Tor fait circuler le trafic de ses utilisateurs et utilisatrices via une série de relais. Le principe de Tor, le « routage en oignon », est développé au milieu des années 1990 par les employés de l'United States Naval Research Laboratory, le mathématicien Paul Syverson et les informaticiens Michael G. Cette construction fait appel au concept de cryptographie hybride.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tor_(r%C3%A9seau)

Related:  Internet : War ZoneCOM => WebRespect vie privéeTECHNOLOGIES INTERNETculture de l'info

Web profond Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec darknet. Ne pas confondre[modifier | modifier le code] Temple de la renommée d'Internet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Membres initiaux (2012). Le temple de la renommée d'Internet (en anglais Internet Hall of Fame), est un prix créé en 2012, et décerné par l'Internet Society (ISOC), qui récompense l'ensemble de la carrière d'une personne, en reconnaissance de ses contributions significatives au développement et à l'avancement d'Internet[1]. Parmi les lauréats figurent Vint Cerf, Tim Berners-Lee et Linus Torvalds. Généralités[modifier | modifier le code] Le temple de la renommée d'Internet a été fondé en 2012, à l'occasion du 20e anniversaire de l'ISOC[2].

Pensez hors du moteur ! Benoît Tabaka, qui fut dans une autre vie knowldege officer, a publié le 23 octobre 2011 sur son compte GG+ quelques extraits du livre d’Ippolita, un collectif italien de chercheurs, "Le côté obscur de Google" [1]. Chacune des remarques infra me semble pouvoir s’appliquer non seulement à Google mais aussi à la très grande majorité des interfaces, plateformes en ligne et moteurs de recherches actuels. Petits et gros. Payants et gratuits. Depuis le temps que je répète ici qu’on ne pose pas une question à un moteur de recherche mais qu’on l’alimente avec une requête (parce que c’est bien ainsi que le moteur la comprend et la traite) ... En "un" mot : il est grand temps de penser hors du moteur.

Attaque de l'homme du milieu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir HDM. Schéma de l'attaque de l'homme du milieu : Mallory intercepte les communications entre Alice et Bob. Le problème de l'échange des clés[modifier | modifier le code]

Email, revisited. Nîmes, 16 août 2013 – Le projet Caliop a pour objectif de fournir des outils et une plate-forme de courrier électronique dans lesquels l’utilisateur pourra avoir confiance, la confidentialité des communication étant garantie dès la conception. Les révélations autour de PRISM ayant montré que l’utilisateur ne peut avoir confiance dans les services tels que Gmail dont le modèle économique repose sur la publicité, et suite à l’arrêt récent de différents services de courrier électronique sécurisés, Caliop veut repenser l’infrastructure d’un environnement sûr pour les communications électroniques. Laurent Chemla, fondateur de Caliop, lance un appel à contributions autour des spécifications du projet.

.onion Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les adresses dans le pseudo-domaine .onion sont des chaînes de caractères sans signification, générées automatiquement à partir d’une clef publique lors de la configuration d’un service caché sur le réseau Tor. Portail d’Internet

Robert Cailliau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Cailliau. Robert Cailliau, né le , est un ingénieur et informaticien belge qui a codéveloppé le World Wide Web avec Sir Tim Berners-Lee. Biographie[modifier | modifier le code] Google : Politique de confidentialité pas si confidentielle Google vient d’annoncer la refonte intégrale de ses règles de confidentialité qui établissent le fonctionnement de l’ensemble de ces services. Le document subit donc une cure d’amincissement en passant de 60 documents à un seul et unique. Simple à lire et à comprendre de prime abord, il faut cependant se méfier des libertés d’interprétations qui peuvent être opérées compte tenu de la tournure des phrases employées dans le document :

Related:  réseaux anonymes / anonymous networksMethodologie, techniques / Methodology, tipsGeek