background preloader

L'Arnaque du système financier avec 8 experts

L'Arnaque du système financier avec 8 experts

http://www.youtube.com/watch?v=o73LFf3RimM

Related:  Origines et analyses sur la crise

Bienvenue à bord du Titanic financier ! Merci Daniel pour tout. Merci à Frederic Lordon pour la clarté de son analyse. Un fidèle auditeur peu importe l’heure. le 30 septembre 2008 - 21h13, par bigjohn Quel est le véritable intérêt de la création d’une SCI ? Le succès de la Société civile immobilière (SCI) s’explique par les avantages conférés par cette forme sociale et par le peu de contraintes imposées au moment de sa création. Pourquoi créer une SCI ? Il ne faut jamais perdre de vue que la création d’une Société Civile Immobilière de location, s’inscrit dans une logique de gestion du patrimoine à long terme. A ce titre, elle présente l’avantage d’une gestion simplifiée du patrimoine, qu’il soit à vocation personnelle ou professionnelle. En effet, ce type de structure permet, dans un premier temps, d’éviter les situations d’indivision.

La relance n’est pas pour maintenant Dans un récent ouvrage, l’Etrange Capitulation, le journaliste Laurent Mauduit souligne une spécificité de la présidence Hollande par rapport aux expériences antérieures de la gauche au pouvoir, du Front populaire au gouvernement Jospin de 1997 en passant par la victoire de François Mitterrand en 1981. Les précédents gouvernements de gauche avaient certes renié leurs engagements, mais après avoir mis en œuvre des réformes et politiques de gauche dont les effets durables constituaient au moins un acquis. Il n’y avait pourtant pas de quoi être totalement surpris. Au cours de sa campagne électorale, François Hollande avait annoncé deux temps pour son mandat : le premier consacré à la «maîtrise des comptes publics» (le retour du déficit budgétaire sous les 3 % du PIB) ; le deuxième, une fois la «croissance retrouvée», pour les «rémunérations et les réformes sociales». Cette séquence est bien connue de la théorie du «cycle politico-économique».

Les inégalités et l’excès de profit comme facteurs de crise La crise où nous sommes plongés n’est pas d’abord une crise de la « mauvaise » régulation financière, même si cela compte. Son explication « systémique » reste à faire, mais, pour y contribuer sur un mode pédagogique, je vous propose un petit tableau de synthèse, en une page seulement ! Mais je commence par un lien vers une analyse étonnante d’actualité sur le rôle majeur des inégalités sociales dans la crise de 29. Elle émane tout simplement de celui qui dirigeait la Fed à l’époque…

5 bonnes raisons de créer une SCI Il y a ceux qui cherchent à anticiper la transmission de leur patrimoine, ceux qui se préoccupent de protéger leur concubin en cas de décès ou encore ceux qui veulent prévenir d'éventuelles mésententes entre leurs héritiers... Ces cas de figure sont très différents les uns des autres, mais leurs protagonistes peuvent tous envisager de créer une société civile immobilière (SCI). De plus en plus de familles - recomposées ou non - de groupes d'amis ou d'investisseurs créent une SCI dans l'optique de gérer, plus ou moins en commun, un patrimoine immobilier sur le long terme.

L'arnaque de la dette et l'escroquerie politicienne L'arnaque de la dette et l'escroquerie politicienne. La «crise» grecque rapportée par les médias a levé une partie du voile qui recouvre le système financier soigneusement caché aux yeux des peuples. Cette crise qui affecte tous les pays soumis à l'imperium étasunien, c'est à dire les pays de l'OCDE, a pour effet de conduire ces peuples soumis à l'appauvrissement et à une immense pression pour que leur soient soustraits des avantages sociaux acquis de longues luttes.

Produit dérivé financier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un produit dérivé ou contrat dérivé ou encore derivative product est un instrument financier (IAS 39) : dont la valeur fluctue en fonction de l'évolution du taux ou du prix d'un produit appelé sous-jacent ;qui ne requiert aucun placement net initial ou peu significatif ;dont le règlement s'effectue à une date future. Banquiers véreux et traders: et ça continue encore et encore ... Les traders sont la cible privilégiée de la vindicte populaire, dirigée par les medias. Mais à quoi servent les traders? Sont-ils utiles ou sont-ils les parasites décrits par les journaux, les blogs et les reportages TV? Si quelqu'un à des réponses à ces questions, je suis très intéressé par les réponses. Je vois que personne ne répond. Très étrange car tout le monde a l'air de tellement bien s'y connaitre.

Jean-Marie Harribey » Blog Archive » Il faut coincer les serial killers Atterré par l’idéologie économique ambiante, atterré par le chaos qui gagne en profondeur et en gravité toute l’Europe, excédé par les serial killers qui nous gouvernent, sidéré par le tournis dont sont saisis nombre de citoyens qui s’abandonnent à la moindre idée diffusée à la cantonade, je prends le risque de faire quelques propositions à la hache et de les soumettre à la discussion. 1. Le mode opératoire des serial killers Qu’est ce qu’un serial killer ? "Qui sait que la bourse de Paris est aujourd'hui dans un hangar dans la banlieue de Londres ?" Alexandre Laumonier est éditeur. Il a repris des recherches en anthropologie et c’est dans ce cadre qu’il s’est intéressé au trading haute fréquence. Il s’intéresse aux rapports entre les humains et ces algorithmes, ces robots qui sont derrière plus de 70% des transactions dans les marchés américains. Des intelligences artificielles capables de réagir à la milliseconde près, pour acheter ou vendre et même ruser pour tromper les machines des concurrents. Dans son ouvrage à paraitre le 14 février : « 6 » aux éditions Zones Sensibles, il explique en se glissant dans le code d’un algorithme baptisé Sniper, comment et pourquoi l’homme a créé des machines qui aujourd’hui le dépassent. Pouvez-vous nous parler de votre démarche : approcher le trading haute fréquence par l’anthropologie

Jean-Marie Harribey » Blog Archive » Crise : que la neige tombe ! Comme la crise n’en finit pas de finir, et que des citoyens engagés de plus en plus nombreux s’interrogent sur son origine et sa nature, sur le rôle des banques, sur la responsabilité des politiques néolibérales, sur l’austérité obligée, etc., nombreuses sont les questions qui émergent pour séparer l’information de l’intoxication, le vrai du faux, l’analyse rigoureuse de l’idéologie. Conscientes que le discours des experts officiels et de la plupart des grands medias est celui des « nouveaux chiens de garde », des voix s’élèvent pour proposer des approches différentes et prennent des initiatives d’expositions pédagogiques sous forme de vidéos, de textes, de sketchs, de parodies… Et beaucoup de ceux qui animent des associations d’éducation populaire participent à ces expérimentations ou sont interrogés sur leur pertinence. Voici quelques-unes des questions qui sont souvent soulevées et sur lesquelles circulent des choses plus ou moins exactes ou qui font l’objet de controverses.[1]

Related: