background preloader

Le social learning, nouvel air du e-learning

Le social learning, nouvel air du e-learning
Définition : Le social learning se caractérise comme l’application d’outils de partage, de connaissance sur une plateforme entre apprenants dans une optique collaborative. C’est le nouveau concept qui va révolutionner la formation dans les années à venir. Les outils du social learning sont directement issus du Web 2.0 : blogs, micro-blogging (Twitter,…),Wiki, partage de Bookmark (Delicious,…), ou encore réseaux sociaux (Facebook, Viadéo,…).Le social learning est l’évolution du blended learning, ce dernier mélange la formation classique et le e-learning. Il permet, par exemple, aux apprentis de poursuivre la discussion lorsqu’elle est terminée. Mais, pour une entreprise, le véritable avantage tient dans le bénéfice. Explications : Cette démarche collaborative de la transmission des savoirs a réellement évolué avec le développement des réseaux sociaux. L’un des problèmes du e-learning est bien souvent, l’arrêt en cours de formation. Exemple : Related:  e-learning

Pourquoi le e-learning ne marche pas Les pass-word et login rebutent les utilisateurs Les ressources proposées sont de qualités inégales Les produits sur étagère n’apportent pas toujours de plus-value significative Les produits e-learning se périment vite Les réseaux et terminaux ne sont pas au niveau des solutions proposées Les ressources proposées sont fermées et peu accessibles Les dispositifs proposés sont trop complexes à maîtriser pour une variété d’acteurs Les apprenants ne persistent pas dans l’apprentissage, il ne sont pas automones Les formateurs, ingénieurs ou conseillers formation ne proposent pas l’offre. Suivre ce blog Utilisez notre Reader et abonnez-vous aux meilleurs articles de ce blog ! Social Learning Theory (Bandura Summary: Bandura’s Social Learning Theory posits that people learn from one another, via observation, imitation, and modeling. The theory has often been called a bridge between behaviorist and cognitive learning theories because it encompasses attention, memory, and motivation. Originator: Albert Bandura Key Terms: Modeling, reciprocal determinism Social Learning Theory (Bandura) People learn through observing others’ behavior, attitudes, and outcomes of those behaviors. Necessary conditions for effective modeling: Attention — various factors increase or decrease the amount of attention paid. Bandura believed in “reciprocal determinism”, that is, the world and a person’s behavior cause each other, while behaviorism essentially states that one’s environment causes one’s behavior, Bandura, who was studying adolescent aggression, found this too simplistic, and so in addition he suggested that behavior causes environment as well. For more information, see:

Les TICE : On n’invente pas la pédagogie, on la réinvente ! Pour accompagner notre dossier spécial « Enseignement à l’ère du numérique », Lettres numériques vous propose également une interview du directeur de l’Athénée Royal d’Ans, Manuel Dony qui a accepté de nous expliquer son projet numérique. Nous l’en remercions. Récemment sélectionnée dans l’appel à projets « École numérique » lancé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, votre école se démarque des autres établissements. Pourriez-vous nous parler de cet intérêt pour les nouvelles technologies et nous expliquer comment cela a débuté ? Nous avions tout d’abord installé un centre Mac dans les écoles. Comment s’articule ce projet ? A ce jour, deux écoles sont impliquées dans ce projet : le collège du Sacré-Coeur de Charleroi et l’Athénée Royal d’Ans. Quelles sont les matières impliquées dans ce projet ? Pouvez-vous nous donner des exemples d’emploi de ces iPads ? Cette nouvelle orientation a-t-elle un impact au niveau du taux d’inscriptions dans votre établissement ?

Why Social Learning Works | Harvard Business Publishing As defined in the book, The 2020 Workplace: How Innovative Companies attract, Develop & Keep Tomorrow’s Employees Today (Harper Business, May 2010) social learning is learning that is collaborative, immediate, relevant and presented in the context of an individual’s unique work environment. Increasingly organizations are creating internal social networks to allow employees and in some cases partners, to communicate, collaborate, innovate and tap into the collective intelligence of the global enterprise. In this webcast, Jeanne Meister profiles three global organizations that have successfully adopted social learning platforms to accelerate knowledge sharing and problem-solving across their organization. Each case study includes a brief overview of the business drivers leading to the development and launch of a social learning platform, as well as critical success factors that resulted in increased business results.

Les TICE : plus que la technologie, ce sont les usages qui importent Sébastien Reinders est Conseiller pédagogique TIC à Technofutur TIC basé à Gosselies. Chargé de différentes missions, il a accepté de revenir pour nous sur la place réelle du numérique dans le paysage scolaire en Belgique francophone et sur les différents projets en cours. En 2005, était lancé le projet « Cyber-classe », où en sommes-nous à l’heure actuelle ?Le projet avait pour ambition d’équiper 3300 établissements scolaires avec 40 000 ordinateurs. Le projet « cyber-classe » posait l’équipement en informatique comme un droit. En conclusion, la cible de ce projet qui était l’élève n’a pas été atteinte. D’où l’appel à projets « École numérique » ? Il s’agit donc ici de former les enseignants pour qu’ils s’approprient le matériel et de leur fournir de nouvelles bases pédagogiques qui s’adapteront aux différentes générations de matériel. Qu’en est-il de l’autre côté de la frontière linguistique ? Pourriez-vous également nous en dire plus sur le projet « mENTeOS » ?

Why Social Learning Benefits Your Business This post originally appeared on the American Express OPEN Forum, where Mashable regularly contributes articles about leveraging social media and technology in small business. Classroom training isn’t dead, but it also isn’t the answer for every training need. Social tools are changing the game when it comes to employee learning. Organizations can create collaborative workplaces where employees can learn from each other instead of only learning in a formal setting or from the proverbial "company expert." For training programs to be effective, companies must use the right methods and medium for their training sessions and their audience. What It Means Tony Bingham, president and CEO of the American Society for Training and Development (ASTD), defines social learning as “learning that happens outside a formal structure or classroom and is really the way people have always learned from each other. In the book Social Media at Work, written by Arthur L. Social Learning Benefits

Une (r)évolution pédagogique | Respublica litteraria J’ai assisté à un colloque sur la pédagogie numérique dans l’enseignement supérieur la semaine dernière à l’Institut français de l’Education. La question de la pédagogie, et plus particulièrement de la transmission des savoirs ne m’a jamais paru aussi importante qu’en ce début d’année. Non que la question des TICE ou des politiques universitaires ne comptent pas, mais il convient parfois de réfléchir au-delà de la ligne claire du quotidien pédagogique. Et lorsqu’on songe au cas Français, on a des raisons de croire qu’une véritable révolution des mentalités doit être envisagée pour garantir à l’enseignement supérieur dans notre pays l’excellence et le rayonnement. L’irruption du numérique dans tous le champ de l’Enseignement est en train de modifier la perception et la transmission du savoir. Le magistère de l’enseignant est remis en cause par les apprenants, élèves comme étudiants, qui ont accès par le Web à une surabondance de savoirs dans tous les champs disciplinaires. Like this:

Le métier de professeur en formation à distance La particularité d’Enaco est d’être une école de formation à distance : les élèves ne se rendent jamais en classe et ne rencontrent généralement pas leur professeur en personne. Au lieu de ça, ils suivent tous leurs cours en ligne, sur la plateforme e-learning eTrotter, et sont en contact avec leurs formateurs via le web et par téléphone, pour leurs entretiens de suivi pédagogique. C’est la première force d’Enaco : avoir su former ses professeurs à ce nouveau modèle d’apprentissage afin qu’ils fournissent un accompagnement de qualité à leurs élèves. Les professeurs d’Enaco sont amenés à effectuer diverses tâches. Chacun est responsable d’un ou plusieurs cours, mais est également professeur référent (ou principal) d’un certain nombre d’élèves. En formation à distance, la réussite de l’élève repose en grande partie sur le suivi individuel dont il bénéficie, en plus de son indépendance et sa motivation personnelles.

Le tutorat dans l'enseignement à distance, un geste pédagogique Cette contribution est le fruit d’un intérêt pour la pédagogie et de réflexions nées d’une expérience de tutorat, menée depuis cinq ans, dans le cadre d’un enseignement à distance. Cet enseignement concerne un module de programmation pour une licence informatique dispensée complètement à distance via Internet. D’une façon générale, nous cherchons à améliorer notre pratique de tuteur, à partager des idées et à concevoir et implanter des logiciels pour l’apprentissage utiles et testables dans le contexte d’enseignement évoqué ici. Pour cet article, nous abordons l’industrialisation du tutorat sous l’angle de la conception de « machines pour apprendre », machines reproductibles dans tout contexte d’enseignement à distance. Afin de réfléchir aux possibilités et limites de l’industrialisation du tutorat, la première question est celle de l’existence ou non de modèles généralisables, c’est-à-dire fondés sur des processus reproductibles d’acquisition des connaissances.

Les compétences du tuteur à distance Les compétences disciplinaires traduisent le niveau d’expertise sur le sujet de la formation, la capacité du tuteur à répondre aux questions sur le contenu du cours et à fournir des informations ou à indiquer des ressources complémentaires au ressources d’enseignement du dispositif, de corriger et de rétroagir aux productions des apprenants… Les compétences techniques sont celles que le tuteur doit développer par rapport aux technologies constitutives de l’environnement de formation. Sans être un expert, le tuteur doit être un utilisateur de bon niveau et ce d’autant plus qu’il peut lui être confié certaines tâches d’administration du dispositif e-learning. Brigitte Denis, dans son article "Quels rôles et quelle formation pour les tuteurs intervenant dans des dispositifs de formation à distance ?"

"L’un des problèmes du e-learning ... seuls face à leur écran, ils ne trouvent pas la motivation pour s’améliorer. Le social learning permet aux apprenants de discuter, d’échanger à propos de la formation et de progresser ensemble.
... les employés n’auront plus l’automatisme de demander une formation lorsqu’ils se retrouvent face à un problème, ils iront d’abord chercher les réponses à leurs interrogations auprès de leurs collaborateurs, via le réseau collaboratif interne de l’entreprise. " by eric_bertrand Jan 2

Related: