background preloader

Reussir ses livrables de veille

Reussir ses livrables de veille
Related:  Diffuser sa veille

Diffuser ses résultats de veille La diffusion des résultats d’une veille est, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, l’un des exercices les plus complexes du processus de veille. Il existe effectivement de nombreuses manières de diffuser l’information et le choix parmi ces manières dépendra des compétences du veilleur (un consultant et un analyste se chargeront d’analyser l’information pour en tirer des recommandations stratégiques, un documentaliste la collectera et éventuellement la triera), mais également des exigences de son/ses client(s) interne(s)/externe(s). Si ces derniers n’ont aucune connaissance sur les manières de diffuser l’information récoltée, il est important de pouvoir leur présenter un éventail des solutions potentielles: Via ce schéma, j’ai essayé de synthétiser les différentes méthodes de diffusion des résultats d’une veille. Je ne prétends bien évidemment pas être exhaustif donc si vous avez des suggestions ou différentes méthodes à proposer n’hésitez pas à me contacter. La présentation

Scoop.it, un outil de curation A nouveaux usages, nouveau vocabulaire. A la fin de l’année 2010 le terme "curation" a fait son apparition dans le domaine de l’information-documentation directement influencé par les nouvelles utilisations du web 2.0 et la nécessité de filtrer, canaliser, exploiter, partager le flux pléthorique des informations. Ce néologisme, issu du terme curator anglo-saxon dénommant à l’origine le commissaire d’expositions d’art, désigne une activité que les documentalistes connaissent depuis longtemps : regrouper les informations, les sélectionner, les classer selon une thématique précise. La curation va cependant plus loin puisqu’il s’agit aujourd’hui de mettre en valeur ces données, de les éditorialiser et de les partager, valeur ajoutée rendue possible grâce à l’évolution des outils du web. Vous avez dit « Curation » ? La curation avec Scoop.it Présentation du service en janvier 2011 sur Le blog du modérateur « Curation » ou webinage ? Les outils de curation Scoop.it Procédure Lancez-vous ! 1. 4.

Comment veiller sur les médias sociaux en une image | Mes pratiques de veille ont considérablement évolué depuis la disparition de Google reader. J’ai revu mes pratiques et je les ai documentées dans plusieurs articles mais je n’avais jamais pris le temps de faire une image bien claire de tout l’écosystème. Je propose une veille sur des articles en accès libre avec un commentaire et ou une citation de l’article partagé, disséminée dans plusieurs contextes et publiée à des moments différents de ceux auxquels je le les lis. Les thématiques sur lesquelles je veille sont celles Il faut dire que les tuyaux sont nombreux (y compris sur mon profil Google+) et que je n’avais pas encore trouvé de moyen simple de représenter cet écosystème. Voici qui est fait avec Stipple que j’ai utilisé à partir d’une image créée sur google drawing. N’oubliez pas que vous pouvez désormais retrouver toute ma veille dans le rubrique veille de ce blog.

5 tutoriels Scoop.it Comment utiliser Scoop.it ? Scoop.it est un outil en ligne dit de « curation » créé par une jeune pousse (start up) en France. Ce type de service permet de filtrer, canaliser, exploiter des informations sous forme de flux ; un choix intéressant lorsqu’il s’agit d’effectuer une veille et de vouloir redistribuer des actualités, articles et contenus sélectionnés. Des tutoriels Scoop.it pour gérer un projet de veille et de curation Espace CDI, site des enseignants documentalistes de l’Académie de Toulouse, propose une série complète de 5 tutoriels Scoop.it pour apprendre à utiliser la plate-forme dans un contexte pédagogique : 5 fiches pratiques librement téléchargeables (au format pdf) pour maîtriser Scoop.it et son potentiel. La curation comme outil fédérateur de la veille La curation comme outil de publication : diffusion et partage de la veille La curation pour des usages pédagogiques innovants en partenariats avec les enseignants de discipline 2. Termes utiles Connexion et inscription

Storify twitter pearltrees tumblr TICE ICT pédagogie twittclasse Laurence Juin Dans le cadre de mon cours de français, j’ai utilisé un nouvel outil qui nous a été présenté lors du Barcamp Médias- sociaux à Paris ces jours derniers (#ms_sevres11) : Storify Suite à la projection du film des Frères Dardennes , "le silence de Lorna" (dans le cadre du processus lycéens et cinéma) , les élèves ont eu à étudier différentes critiques sur le film. J’aurais pu leur photocopier quelques textes glanés sur la toile, leur donner une série de questions papier et leur faire rédiger à leur tour un texte argumenté sur le sujet. Mais ça m’ennuie autant qu’eux ! Je n’y vois qu’une exécution de consigne, aucun attrait pour le support, aucune interactivité, aucune mutualisation, aucune individualisation. Voici le scénario pédagogique issu de ces constats: Volume horaire : 2H (dont une heure par groupe) / classe de terminale bac pro compta J’ai créé une banque de critiques du film sur le pearltrees de la classe (consultable et perlable ) . Le résultat est visible ici .

Quel est le meilleur moment pour envoyer une newsletter ? Les lieux communs d’une campagne emailing. Lorsque l’on en vient à parler de stratégie e-mailing, chacun donne avis sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Vous avez certainement déjà entendu: « N’envoyez rien les jours de semaine ou après 17 heures puisque personne n’est devant son ordinateur ». « Pas d’envoi le lundi, vos prospects sont trop occupés, évitez aussi le vendredi, beaucoup pensent déjà trop au week-end. » « Évitez aussi l’heure de la pause déjeuner ». Même si chaque industrie, entreprise et typologie de clients a ses propres habitudes, certaines pratiques sont tout de même communément admises en ce qui concerne le découpage d’une journée. Les meilleurs et les pires moments pour envoyer un e mail. Bien choisir le jour de la semaine pour atteindre sa cible. Le dimanche est aussi un temps fort de l’e-mailing la plupart de nos clients étant trop occupés et, leur messagerie saturée en semaine. Mon expérience de l’email marketing, un contre exemple. Conclusion

Related: