background preloader

Mieux que le compost, le bois raméal fragmenté ?

Mieux que le compost, le bois raméal fragmenté ?
© A. Bosse-Platière Les bois raméaux fragmentés, ou BRF, sont pour certains une révolution agronomique. Il s'agit d'apporter directement au sol de jeunes rameaux de feuillus broyés, issus de la taille de haies ou d’élagage. Les premiers essais de la technique BRF remontent aux années 1970 où quelques chercheurs québécois ont eu cette idée saugrenue. Renouvelés avec toutes sortes de cultures et sous différents climats, les résultats de ces essais semblent très encourageants : importante production d’humus, amélioration très nette de la structure des sols, rendements accrus avec des effets prolongés sur trois ans, importante réduction des besoins en eau, moins de désherbage, de maladies et de ravageurs... Recréer un humus forestier En fait, tout se passe comme si on reproduisait, en les accélérant, les processus en œuvre dans la formation de l’humus forestier. Produire des BRF © A. Comment les utiliser ? Antoine Bosse-Platière En savoir plus - livres de Terre Vivante Stage Terre vivante

Semis en pleine terre et permaculture ? Le mo­dèle du jar­din en per­ma­cul­ture cherche à tous prix à s’éloigner de ce­lui de la bonne vieille planche de terre nue, ga­douilleuse et sté­rile du po­ta­ger tra­di­tion­nel. Mais com­ment fait-on des se­mis sous dix ou vingt cen­ti­mètres de paillage ? Pour les grosses graines, pas de pro­blème : un trou dans le paillage, un pe­tit pois, un ha­ri­cot, un grain de maïs, une graine de courge, et ça fi­nira par pas­ser. Mais pour les pe­tites, ça n’est pas gagné. Tout ce qui peut se re­pi­quer ga­gnera alors à être élevé en go­dets, puis planté au tra­vers du paillage (lai­tues, to­mates, etc.) Ra­tage de se­mis en pleine terre Res­tent les pe­tites graines pour les plantes qui ne se re­piquent pas. J’aurais du mal à vous dé­crire la mé­thode idéale pour faire des se­mis en pleine terre, dans la me­sure où j’ai qua­si­ment tout raté. Théo­ri­que­ment, ça de­vrait marcher Mais je ne re­nonce pas à un jour réus­sir des se­mis en pleine terre en ver­sion vrai­ment per­ma­cul­tu­relle.

Créer des buttes de permaculture La permaculture est une culture sur butte. Pour créer vos buttes, il vous faut juste un bout de terrain, un double-mètre, un cordeau, une bêche et... de l'huile de bras ! Dans le cas ci-dessus, on a créé la butte au fur et à mesure, en la chargeant de compost, much, déchets verts,... Ci-dessous, nous décrivons comment créer des buttes dès la première année, en récupérant la terre des allées. Caractéristiques des buttes de permaculture : Orientation : nord - sud pour un ensoleillement idéal : le soleil chauffe le flanc est le matin, le flanc ouest l'après-midi Largeur des buttes : 1m20 pour désherber facilement au centre sans marcher dans la butte Longueur : indifférente. La réalisation des buttes : Réalisez un plan sur papier et prenez vos mesures. Sur le côté exposé au vent (ouest en général), plantez des groseillers, framboisiers, et autres arbustes qui serviront de coupe-vent gourmand. Et maintenant, vous pouvez passer aux semis et plantations...

Les bases du jardinage sol vivant Que signifie Jardiner « Sol vivant » ? En fait je vous en fait la confidence, c’est une expression que j’ai inventée. J’aurai pu appeler ce blog jardin « sans travail du sol » mais ça me plaisait pas de définir par la négative un thème aussi passionnant. août 2011 : cette planche a été préparée à partir du mois de février de la même année sans aucun travail du sol ! Pourquoi donc vouloir supprimer le travail du sol ? Pour mieux comprendre cela, imaginez que 90% de la vie souterraine est dans les 10 premiers centimètres du sol ! Vous l’aurez compris, je propose de remplacer le travail de l’outil par celui des organismes du sol. Découvrons la vie du sol « On estime actuellement que la faune du sol représente plus de 80 % de la biodiversité animale. Préserver ce milieu de vie extrêmement riche apparaît donc comme comme un enjeu à la fois agronomique et écologique majeur ! pédofaune et pédoflore : un diplopode (mille pattes) au milieu de fructifications de champignons. © Ph.

Sur les épaules de Darwin Je cir­cule beau­coup à vélo ; je jar­dine ; je ré­nove ma mai­son : trois rai­sons d’écouter mes émis­sions pré­fé­rées en ba­la­do­dif­fu­sion (sy­no­nyme : pot-de-caste). En voilà une qui existe de­puis plus d’un an mais que je dé­couvre seule­ment main­te­nant (grâce en par­ti­cu­lier à Kar­mai) et que j’attends main­te­nant avec au moins au­tant d’impatience que Terre à Terre. C’est Jean-Claude Amei­sen qui chaque se­maine sur France In­ter nous parle de bio­lo­gie, de bo­ta­nique, de neu­ros­ciences, d’écosystèmes, et de l’évolution du vi­vant en gé­né­ral et sous toutes ses formes. C’est à chaque fois un ex­posé pas­sion­nant, ap­puyé sur des avan­cées ré­centes de la re­cherche scien­ti­fique, et qui lie de fa­çon ma­gique l’émerveillement, la cu­rio­sité, et la rigueur. Pour la per­ma­cul­ture, qui doit tou­jours par­tir de l’observation, l’ouverture et la soif de connais­sances que dis­tille cette émis­sion sont à mon sens exem­plaires.

Madame Nature - Isabelle Masson-Loodts, journaliste indépendante Cultiver sur des buttes ! Pourquoi ? Comment ? - Le Collectif de Permaculture Rhônes-Alpes en Isère La Permaculture est souvent connue en France comme une technique de culture, de culture permanente. Or l'agriculture est certe un aspect très développé en Permaculture puisque l'idée première est de créer une récolte, car l'on ne travaille pas le ventre vide. Historiquement, c'est d'ailleurs par là qu'elle a démarré. Cependant, elle est bien plus que cela ! Puisque à partir de l'éthique, des principes qui ont été élaborés & de la méthode OBREDIM enseignée pour les mettre en application, l'on découvre que ceux-ci s'adapte à tous les domaines de la vie. Donc l'élaboration de butte ne se fait pas sans se poser les questions indispensables pour que les buttes répondent bien aux principes Si vous deviez déplacer votre butte ou la changer d'orientation car vous découvrez plus tard qu'elle est trop à l'ombre, ou ne capte pas le soleil printanier comme vous le souhaitez désormais. * baissière : rigole suivant les courbes de niveau où s'accumule l'eau de pluie.

Related: