background preloader

Le Cybermoi/s

Le Cybermoi/s
Le Mois européen de la cybersécurité, ou European Cybersecurity Month (ECSM), c’est avant tout une démarche européenne. Pendant le mois d’octobre, des activités de sensibilisation seront organisées en France et en Europe autour des enjeux de sécurité numérique (menaces, bonnes pratiques, formation en SSI, etc.). Conférences, vidéos, campagnes de communication… De nombreux acteurs publics et associatifs se mobilisent en France pour proposer un programme de sensibilisation ambitieux et pédagogique à tous, dans la vie personnelle, comme professionnelle. En 2019 la France lance le « Cybermoi/s», la déclinaison nationale du Mois européen de la cybersécurité consacrée à la protection des usages numériques ! Cette mobilisation d’acteurs variés, en France et en Europe, poursuit un objectif : favoriser l’émergence d’une culture partagée de la sécurité du numérique ! Retrouvez les informations sur les autres campagnes européennes et les actions de l’ENISA :

https://cybermois.fr/le-cybermois

Related:  Ressouces à testerannielegendre1traces et identité numériqueEn EMI...NUMERIQUE : DANGERS

Le Monde vivant : podcast et réécoute sur France Culture Qu'ils soient végétaux, animaux, minéraux ou encore microscopiques, les autres maillons des écosystèmes dont font partie l'être humains sont vénérés ou honnis et nourrissent arts, croyances, légendes, superstitions, tabous, mais aussi le besoin de comprendre. Description complète. Il y a 3,8 milliards d'années, la vie apparaissait. Depuis leur émergence évolutive beaucoup plus récente, les humains ont représenté, sans en avoir conscience, un maillon des multiples écosystèmes au sein desquels ils s’installaient. Enquêtes - Génération Numérique Les pratiques numériques mars 2021 Enquête sur les pratiques numériques des 11-18 ans Télécharger Les données personnelles décembre 2020 Le vaste chantier de notre identité numérique S’identifier en ligne de manière sécurisée, tout comme dans le monde "réel" avec sa carte d’identité. C’est l’objectif de la création par l’État d’une solution d’identité numérique. En juin dernier, le secrétaire d'État au numérique Cédric O a déclaré que "c'est un projet sur lequel il faut maintenant aboutir, il faut que cela devienne une réalité concrète dans la vie des Français". La construction d'un tel projet est sans cesse repoussée, en raison des craintes liées aux systèmes de surveillance des citoyens, rappelle l'AFP. L'an dernier, l'application Alicem (qui doit permettre de faciliter l'accès aux services publics en ligne) avait été temporairement mise à l'arrêt, elle utilisait la reconnaissance faciale... Alicem devrait finalement être opérationnelle à la rentrée prochaine.

FAKE NEWS, cultiver les bons réflexes Ce kit pédagogique (classeur de 202 pages) propose une approche novatrice qui va au-delà de l’éveil des élèves à l’analyse critique. Il faut certes s’interroger sur la véracité d’une information, mais aussi réfléchir sur notre rapport à cette vérité : pourquoi sommes-nous fascinés par une info, alors même que nous la savons fausse ou infondée ? Et pourquoi la partageons-nous ? En 59 séquences pédagogiques, l’ouvrage aborde le phénomène des fake news dans toute sa complexité : technologique, économique, politique mais aussi cognitive.

On te manipule Une Théorie du complot, c'est quoi ? Une théorie du complot (on parle aussi de conspirationnisme ou de complotisme) est un récit pseudo-scientifique, interprétant des faits réels comme étant le résultat de l’action d’un groupe caché, qui agirait secrètement et illégalement pour modifier le cours des événements en sa faveur, et au détriment de l’intérêt public. Incapable de faire la démonstration rigoureuse de ce qu’elle avance, la théorie du complot accuse ceux qui la remettent en cause d’être les complices de ce groupe caché. Elle contribue à semer la confusion, la désinformation, et la haine contre les individus ou groupes d’individus qu’elle stigmatise. Les 7 commandements de la théorie du complot

BD " Dans la tête de Juliette " - CLEMI Les discours de prévention relatifs à l’usage du numérique par les jeunes, et tout particulièrement des réseaux sociaux et du smarpthone, revêtent souvent un caractère moralisateur qui peine à convaincre les adolescents. Ils ont souvent le sentiment que ces discours visent à critiquer leurs pratiques, à porter un regard négatif sur ce qui aujourd’hui constitue une partie de leur vie et même de leur identité. Le choix d’une bande dessinée éducative, basée sur le personnage de Juliette – l’adolescente de la famille Tout-Écran – qui vit avec son smartphone une séquence importante de son quotidien d’adolescente, vise précisément à aborder par la fiction des problématiques fortes telles que la captation de l’attention et des données, les algorithmes de recommandation, l’identité numérique ou encore l’évaluation de l’information. Le ton adopté n’est pas un ton professoral : il est au service d’un récit et d’une identification adolescente.

Professeurs documentalistes: l’exception qui confirme la règle non écrite Le décret n° 2020-1524 du 5 décembre 2020 portant création d’une prime d’équipement informatique allouée aux personnels enseignants relevant du ministère chargé de l’éducation et aux psychologues de l’éducation nationale[1]mérite d’être retenu comme un exemple éloquent de ce que la méconnaissance des réalités du travail des professeurs documentalistes, de leur rôle dans la vie des établissements auprès des élèves et de leurs collègues enseignants et personnels d’éducation, alliée à des représentations datant du siècle dernier, à une forme aussi de mesquinerie administrative et comptable, peut produire d’insultant pour toute une profession. Le caractère choquant de cette discrimination est d’autant plus marqué que le décret est signé du premier ministre et de trois autres ministres et ministre délégué, dont le ministre de l’éducation nationale. Quelle est cette règle ? On pourrait sans trop forcer le trait l’exprimer en ces termes.

Droit à l'oubli numérique : droit virtuel ou bien réel ? le 15 février 2019 - Agathe Leseur et Camille Mandon, étudiantes en dernière année à l'EDHEC Business School, LLM Law & Tax Management En France, la première réclamation d'un droit à l'oubli remonterait à 1965, date à laquelle une ancienne maîtresse du célèbre tueur en série et criminel français Landru avait souhaité être dédommagée en raison du tort que lui avait causé l'exposition de leurs relations passées dans un film de Claude Chabrol. Si le droit à l'oubli n'est pas nouveau, les frontières de cette notion ont continuellement été débattues et font toujours l'objet de nombreuses controverses. L'avènement du numérique, en démultipliant la quantité de données échangées et instantanément disponibles sur internet, n'a fait que renforcer l'intérêt porté à ce droit qui revêt désormais une importance cruciale. La naissance du droit à l'oubli Le droit à l'oubli est initialement un concept européen.

Formation réseaux sociaux by jfiliol.pro on Genially Juliette FILIOLProfesseure documentaliste,Support de formation,Réseaux sociaux,10. Usages,08. Autres pistes ?,04. Et en 2019 ? 5 tests faciles pour voir tout ce que Google sait sur vous Google vous connaît mieux que certains de vos proches, et ce grâce aux traces que laissent vos actions sur ordinateur ou sur smartphone, collectées par défaut. Et si vous ne nous croyez pas, vous n'avez qu'à vérifier en 5 étapes ce que le géant du web sait sur vous (pour cela, il vous faudra sans doute vous connecter à votre compte Google) : 1. Ce que Google sait de vos centres d'intérêt Les sites sur lesquels vous surfez, les recherches effectuées sur Google ou encore les vidéos que vous visionnez sur YouTube... Toute votre activité aide Google à déterminer quels sont les sujets qui vous intéressent.

Les "Fiches Doc" : Fiches de propositions de travail documentaire avec les classes L’athéisme n° 1 - octobre 2007 Le développement durable : la question de l’habitat n°2 - novembre 2007 Le slam n° 3 - décembre 2007 Jouer avec les mots n°4 - janvier 2008 Les idées reçues sur les filles et les garçons n° 5 - février 2008 Quitter son pays n° 6 - mars 2008

Related: