background preloader

Born Social 2020 : les usages numériques des moins de 13 ans

Born Social 2020 : les usages numériques des moins de 13 ans
Découvrez les réseaux sociaux préférés des 11-12 ans en 2020, leur taux d'équipement en smartphone et leur rapport aux marques sur Internet. L'étude décrypte les usages numériques des jeunes adolescents. © Jacob Lund - stock.adobe.com L’agence Heaven et l’association Génération Numérique s’associent pour la 5ème année en publiant l’étude Born Social, qui observe les comportements numériques des 11-12 ans. Bien que légalement interdits aux moins de 13 ans, les réseaux sociaux sont aujourd’hui le terrain de jeux de cette jeune génération, souvent équipée d’outils numériques dès le plus jeune âge. Découvrons ensemble les résultats de cette étude, réalisée grâce aux témoignages et aux réponses à un questionnaire de 200 enfants. 87 % des enfants de 12 ans ont un smartphone 87 % des enfants de 12 ans possèdent leur propre smartphone. © Agence Heaven Au niveau de l’équipement, on peut noter que 23 % des enfants possèdent des iPhone contre 68 % un smartphone Android. Facebook Twitter Instagram TikTok

https://www.blogdumoderateur.com/born-social-2020/

Related:  Pratiques numériquesPratiques jeunesInternet et toiLe numérique pédagogique et éducatif

Sommes-nous vraiment en train de fabriquer des “crétins digitaux" ? J’ai l’impression que le discours sur les jeunes et les écrans est en train de changer. Alors qu’il y a quelques années, on vantait les compétences de ces digital natives - certes un peu accro à leurs écrans, mais tellement habiles à les manipuler - aujourd’hui, ce qu’on entend, ce sont le plus souvent des discours très alarmistes. Pour ne prendre qu'un exemple, en septembre dernier, un livre a connu un gros succès commercial et médiatique “La fabrique du crétin digital”, d’un neuroscientifique du nom de Michel Desmurget. Sa thèse : les écrans sont un danger pour les jeunes - enfants et ados -, les études neuroscientifiques le prouvent. On est en train de fabriquer une génération perdue, qui aura le choix entre l’obésité, l’addiction, et toutes sortes de troubles émotionnels et cognitifs. Evidemment, ce discours me parle.

Pratiques numériques adolescentes et régulations parentales Les outils numériques font aujourd’hui partie intégrante de la culture juvénile. Selon Sylvie Octobre (2014), « Les jeunes ont toujours figuré parmi les moteurs de diffusion des nouvelles formes de culture, notamment technologiques, puisqu’ils sont toujours les mieux équipés et les plus utilisateurs des nouveautés successives : depuis les années 1980, la révolution de la hi-fi puis de l’enregistrement (avec les supports vidéo et audio imprimables), l’explosion de l’offre radiophonique puis télévisuelle, le développement de matériel ambulatoire et individualisé (baladeur, MP3 puis MP4, smartphone, tablette, etc.) se sont opérés grâce aux jeunes. » (Octobre, 2014, p. 71). En effet, les recherches montrent une forte implication des jeunes dans les pratiques numériques et les taux d’équipement ne cessent d’augmenter chaque année[1]. Ce billet – issu d’une communication aux mercredis du CAREF – s’intéresse aux pratiques numériques des adolescents et aux régulations parentales à domicile.

Le Cybermoi/s Le Mois européen de la cybersécurité, ou European Cybersecurity Month (ECSM), c’est avant tout une démarche européenne. Pendant le mois d’octobre, des activités de sensibilisation seront organisées en France et en Europe autour des enjeux de sécurité numérique (menaces, bonnes pratiques, formation en SSI, etc.). Conférences, vidéos, campagnes de communication… De nombreux acteurs publics et associatifs se mobilisent en France pour proposer un programme de sensibilisation ambitieux et pédagogique à tous, dans la vie personnelle, comme professionnelle. En 2019 la France lance le « Cybermoi/s», la déclinaison nationale du Mois européen de la cybersécurité consacrée à la protection des usages numériques ! Cette mobilisation d’acteurs variés, en France et en Europe, poursuit un objectif : favoriser l’émergence d’une culture partagée de la sécurité du numérique !

PARCOURS 5ème 2017-2018 by tacchisvt on Genially 1. A l’aide de l ‘animation, explique comment se forme un fossile à coté de chaque image,PARCOURS VIVANT,Thèmatique: La reproductionprésentation,JE DECOUVRE DES ETRES VIVANTSMISSION : DECOUVRIR LA REPRODUCTION DES ETRES VIVANTS,Objectifs du parcours,Activité : cycle de reproduction,Problème,Visionner la séquence vidéo sur l’oursin . ,EN CLASSE Activité 1: «On cherche à expliquer la reproduction chez un animal aquatique fixé: l’oursin» ,Décrire cet animal (milieu de vie, aspect)Indiquer le groupe auquel il appartientL’oursin peut-il s’accoupler?

Protection des données et jeunes Vous travaillez depuis plusieurs années sur les pratiques informationnelles des adolescents au travers d’une approche ethnographique et longitudinale. Pourquoi avoir fait le choix de cette approche pour étudier cette thématique ? Sur quels terrains la mettez-vous en œuvre ? Comment avez-vous sélectionné ces adolescents ? A 19 ans, cette habitante de Mulhouse a déjà 4 millions de lecteurs en ligne - Le Parisien « Je dois mon succès aux réseaux sociaux, c'est indéniable! » confie Jouweria Abboud. A 19 ans, cette habitante de Mulhouse (Haut-Rhin) a vu sa vie bouleversée depuis la publication de son premier roman, « Le Jeu de la bouteille », il y a un an. Non, le « Momo Challenge » ne pousse pas les jeunes au suicide Le « Momo Challenge », ou défi Momo, consisterait en un message propagé sur les réseaux sociaux dans lequel une femme à l’air lugubre menacerait ses cibles et leur ordonnerait de se suicider. La personne à l'origine du message est représentée par une sculpture de l’artiste japonaise Keisuke Aisawa. Selon des captures d’écran de conversation sur la messagerie WhatsApp, les participants seraient invités à composer un numéro de téléphone pour participer au défi Momo. Dans les derniers jours, des parents ont affirmé que l’image associée au défi Momo se retrouverait maintenant dans des vidéos YouTube pour enfants. Depuis, des parents inquiets, des corps de police et des directions d’école ont multiplié les avertissements à ce sujet sur les réseaux sociaux.

Baromètre du numérique 2019 Ce document présente les résultats des questions insérées par l’ARCEP, le CGE et l’Agence du Numérique dans la vague de juin 2019 de l’enquête du CREDOC sur les « Conditions de vie et les Aspirations ». Il s’agit de la dix–neuvième édition du baromètre du numérique, avec des questions posées pour certaines depuis 2000. Ce rapport comporte trois parties : 1. La première partie s’intéresse aux principaux taux d’équipements (en téléphone fixe, téléphone mobile, ordinateur à domicile, mais aussi smartphone, tablette, connexion internet à domicile et enceinte connectée) et présente la proportion d’internautes et d’internautes quotidiens dans la population française ainsi que les modes de connexion les plus couramment utilisés à domicile. 2.

Les 15-25 ans & les YouTubers de sciences Pourquoi l’enquête ? A l’heure des fake news, alors que les politiques publiques visent à diffuser et à promouvoir les sciences dans les établissements culturels et dans l’espace public, un phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur : celui du développement de chaînes YouTube de vulgarisation scientifique. Face à la caméra, ces vidéastes amateurs expliquent des théories, définissent des notions, pratiquent des expériences. Pour la plupart d’entre elles, humour et dérision sont les maîtres mots. Au travers de ce registre, il s’agit bien de transmettre des contenus à des internautes.

Related: