background preloader

Réseau Education Populaire

Résultats de l’enquête sur la Blogosphère francophone (Ed. 2010) enquete-blogs-france-2010 – SITE GEEK et HIGH-TECH NWE Chose promise, chose due, voici les résultats de la 4ème édition de la traditionnelle Enquête Blogosphérique organisée chaque année par NWE! Je tiens tout d’abord à remercier les 1.354 blogueuses et blogueurs qui ont participé à ce sondage (soit 336 sondés supplémentaires en comparaison à l’édition précédente) ainsi que tous ceux et celles qui ont relayé l’information via leur Blog, Twitter, Facebook ou autres. (Special Thx @Fadhila Brahimi qui a spammé comme une folle durant 15 jours pour attirer un maximum de monde!) Comme vous pouvez le constater, cette année je ne vous propose pas de découvrir les résultats au travers de multiples camemberts mais plutôt, vu que c’est à la mode et il faut l’avouer bien plus pratique, via une magnifique infographie concoctée par l’Ami Tony aka @Wisibility du collectif CaCestGang que je remercie encore une fois pour l’excellent travail fourni! L’infographie: (en cliquant sur l’image vous pouvez la récupérer au format HD) 1 : Par sexe : 2 : Par age :

Démocratie participative et production pair-à-pair : que peuvent les nouvelles technologies ? | Innovations sociales : le blog de l'ANSA Et si les modèles de l’économie numérique préfiguraient l’avenir de nos sociétés ? C’est, en substance, le message délivré à travers les quelques pages d’un rapport publié sous le titre « Towards Peer production in Public Services : cases from Finland ». Détours au pays des fjords donc pour en apprendre davantage sur ces nouvelles façons de gouverner, inspirées par les modèles de la co-production et du pair-à-pair. La bibliothèque en ligne Wikipedia est directement alimentée par les contributions des internautes. Rédigés par des chercheurs de l’Université de Aalto (Helsinki), les articles réunis dans ce recueil permettent d’engager la réflexion sur la façon dont ces modèles de production, largement favorisés par l’essor des technologies numériques de l’information et la communication, peuvent influer sur la structure de nos sociétés et les modes de gouvernance. Michel Bauwens, théoricien du Pair-à-pair, lance un appel pour une "nouvelle économie"

L’empathie dans les mondes numériques Lorsque le 12 janvier 2010, la terre tremble à Haïti, l’annonce est faite presque immédiatement sur Twitter. Des messages, des photos et des vidéos rendent compte de la catastrophe. Des appels à l’aide sont transmis sur le réseau social qui sert alors de lieu de collecte ou de relais vers des associations caritatives. Un formidable mouvement de sympathie se crée et est maintenu au fil des RT. Il ne s’agit pas d’une histoire isolée. L’Internet permet de partager des informations à une rapidité sans égale. Ce point de vue optimiste doit prendre en compte que nos capacités d’empathie ne sont pas illimitées. Nous retrouvons cette alternative avec le réseau. Ainsi, ce qui importe, c’est moins la capacité que nous donne le réseau d’être en lien avec d’autres personnes, que le lien personnel que chacun noue avec l’Internet. Yann Leroux

Les Communautés virtuelles - Howard Rheingold Fin 1991, Howard Rheingold, acteur de la contre-culture californienne des années 60-70, passionné d’informatique depuis le début des années 80 et auteur d’ouvrages et d’articles de reportage scientifique, venait de « vendre » à l'éditeur Addison-Wesley un nouveau projet de livre sur l'histoire et l'état actuel de la télématique. Souhaitant rencontrer des interlocuteurs ayant participé à l'aventure télématique dans différents pays étrangers, il fut orienté vers moi et vers Annick Morel, qui avait travaillé avec moi à CalvaCom . Dans l'esprit de l'objet qui nous amenait à nous rencontrer, Howard et moi passâmes d'abord plusieurs mois à correspondre par messagerie électronique. Nous savions donc déjà que nous avions vécu pas mal de choses en commun et que nous avions des opinions assez proches lorsque nous nous rencontrâmes enfin, lors d'une visite d'Howard à Paris au printemps 1992.

Erving Goffman ➜Recherche avancée Accueil La Bib. idéale des sc. humaines Chapitre Raccourcis Voir aussi Sur un sujet proche La Bibliothèque idéale des sciences humaines Alertes e-mail Veuillez indiquer votre adresse e-mail pour recevoir une alerte sur les parutions . Voir un exemple Chapitre précédent Pages 173 - 173 Chapitre suivant Pour citer cet article Véronique BEDIN et Martine FOURNIER (dir.), « Erving Goffman », La Bibliothèque idéale des sciences humaines, Editions Sciences humaines, 2009. Disciplines Outils Mon Cairn.info English

Technologies et coopération Internet ne nous rend pas seul, soulignions-nous dernièrement. Mais en quoi nous aide-t-il à coopérer entre nous ? Dans son nouveau livre, Ensemble : les plaisirs rituels et la politique de la coopération (Amazon, extraits), le sociologue Richard Sennett, enseignant à la l’école d’économie de Londres et à l’université de New York, s’est intéressé à la coopération. Pour comprendre pourquoi elle se produit – et parfois, pourquoi elle ne se produit pas. Après Craftman (L’artisan, traduit en français sous le titre Ce que sait la main : La culture de l’artisanat), qui s’intéressait à l’impulsion innée que nous avons à bien faire les choses, ce livre est le second d’une trilogie (baptisée homo faber) sur les compétences dont les humains ont besoin pour une coexistence heureuse (le suivant, annoncé, portera sur les villes). La valeur de la coopération réside dans l’informel Face à la crise, estime le sociologue, les règles formelles s’avèrent souvent insuffisantes. Dialectique contre dialogique

Apprentissage entre pairs : utiliser les étudiants comme des ressources pédagogiques (Buchs, 2002 Comme le suggèrent Johnson, Johnson et Smith (1998), face aux difficultés scolaires, un nouveau paradigme semble émerger pour l’enseignement. Il repose sur l’idée que les connaissances sont construites de manière active par les étudiants. L’éducation est alors conçue comme une transaction entre les étudiants et les enseignants, et entre les étudiants. Les étudiants peuvent ainsi être utilisés comme des ressources pédagogiques (Maheady, 1998). Les dispositifs d’apprentissage entre pairs pourraient alors constituer des outils pour les enseignants. Ces dispositifs constituent des pratiques pédagogiques dans lesquelles les étudiants interagissent avec d’autres étudiants afin d’atteindre un but éducatif (De Lisi & Golbeck, 1999). De nombreuses études soulignent les bénéfices des dispositifs d’apprentissage entre pairs favorisant la coopération par rapport à d’autres dispositifs. Cependant, peu de recherches ont étudié les processus par lesquels ces bénéfices prennent place. [...] [...] [...]

CEMTI - Université Paris 8 fabien.granjon@univ-paris8.fr Sociologue, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 8 Vincennes/Saint-Denis au sein de l’UFR Culture & Communication. Directeur du Centre d’Études sur les Médias, les Technologies et l’Internationalisation (CEMTI – EA3388 / École doctorale « Sciences sociales »). Directeur de la collection MediaCritic au sein des éditions Mare & Martin - - Ses recherches portent sur l’épistémologie des sciences sociales et de la critique, ainsi que sur les usages sociaux des médias. Thèmes de recherches Épistémologie des sciences sociales et de la critique Production alternative d’information et cultures participatives Expositions et récits de soi médiatiques Théorie de la reconnaissance et usages sociaux des TIC Sociologie de l’intranquillité Enseignements Initiation à la recherche en sciences sociales (Licence) Activités de recherches

Related: