background preloader

Thématique Arts, Etats et pouvoir : Le Chant des partisans - Kessel-Druon-Marly - l'histoire des arts au collège

Thématique Arts, Etats et pouvoir : Le Chant des partisans - Kessel-Druon-Marly - l'histoire des arts au collège
Related:  LE CHANT DES PARTISANSL'affiche rougeLe Chant des Partisans

Le chant des partisans : analyse d'histoire des arts Le document que vous pouvez voir ici est l'analyse d'histoire des arts sur Le Chant des Partisans préparée par un de nos membres : SuuperMayo. Le Chant des Partisans chantée par Anna Marly a donné lieu à de nombreuses interprétations, comme celles de Johnny Hallyday, Jean Ferrat, Yves Montand… et à des reprises comme celle de ZEBDA. J’ai choisi de vous présenter la version interprétée par Anna Marly. C’est un chant de combat, un appel intemporel à résister, mais aussi un hymne à la fraternité et à l’espoir. C’est un appel à la lutte pour la Liberté qui galvanisera tous les Peuples opprimés auxquels il s’adresse. Le texte, le poids des mots, et la musique ont la même importance et ne peuvent aller l’un sans l’autre, ils sont indissociables. Au cours de mon oral je vais répondre à la problématique: pourquoi est-ce une œuvre engagée? Biographies Joseph Kessel Maurice Druon Le Chant des Partisans Analyse de texte Description et analyse des paroles : Analyse du plan musical

L'affiche rouge, L'église d'Auvers, Jeu universel - l'histoire des arts au collège André Chénier d'Eaubonne Synthèse sur l'Affiche rouge : Afficherouge Contexte historique: L’affiche rouge aurait été placardée sur les murs des principales villes de France en février 1944 au moment du procès des 23 membres du groupe Manouchian. Les résistants sont présentés comme des criminels : à chaque nom sont associés des crimes (déraillement de train, attentat) eux-mêmes illustrés par des photographies. La résistance est assimilée aux communistes, étrangers et juifs vus comme des agitateurs et responsables de la guerre civile. Document de présentation du contexte historique sur le site de la mairie de Paris : Synthèse sur l'Église d'Auvers-sur-Oise de V. eglise d'auvers Synthèse sur Jeu universel de S. Voir aussi la galerie sur la photographie réalisée par la BNF (notamment l'exposition autour de la photographie humaniste).

Collège Mont-Miroir / 25120 Maîche - Histoire des Arts 3° : le « Chant des partisans » Page du 09/12/2009, mise à jour le 05/02/2012 Cette œuvre a été retenue pour l’épreuve orale d’Histoire des Arts, session DNB 2014. Guide pour l’oral d’Histoire des Arts Autre œuvre étudiée cette année par nos classes de troisième, le « Chant des partisans » est considéré comme l’hymne de la Résistance et de la Libération face au fascisme et au nazisme. Étudier l’œuvre Un lien important pour débuter l’étude : le site de la Le thème musical est composé en 1941 par Anna Marly, d’origine russe et alors réfugiée à Londres. Les paroles sont consultables ici, sur ce La version la plus célèbre, interprétée par Germaine Sablon dès 1943 : Paroles : Maurice Druon, Joseph Kessel. L’analyse du contenu vidéo permet d’exercer son esprit critique en classe, après l’étude de la Résistance. D’autres interprétations, plus contemporaines, par Anna Marly (en russe), Yves Montand, Jean Ferrat (avec les paroles), Johnny Halliday, ou encore Zebda, sur une Coup de cœur : la Documents de synthèse Découvre ici un

Contact Le chant des partisans Le Chant des partisans Paroles: Joseph Kessel et Maurice Druon Musique: Anna Marly « Il a été chanté dans les prisons. Les passeurs le sifflaient pour signaler aux clandestins que la voie était libre. Et j'ai su que les condamnés à mort l'avaient chanté face aux pelotons d'exécution, et qu'il leur avait été tranché dans la gorge. J'ai toujours pensé que le chant appartenait à ceux qui l'avaient chanté sous l'Occupation, et plus à ses auteurs » Maurice Druon « Elle fit de son talent une arme pour la France » Charles de Gaulle à propos d'Anna Marly Contexte historique Dès 1941, la résistance débute dans l'ensemble des pays occupés. En 1943 au niveau international, les forces alliées prennent le dessus sur le nazisme. La résistance devient donc plus importante et s'organise en FFI ou Forces Françaises de l'Intérieur. On peut souligner le rôle notoire des FTP ou Francs Tireurs Partisans (communistes) au sein de la résistance. Explication historique du chant Paroles (1943)

L'affiche rouge De nombreux étrangers présents en France avant la guerre, en particulier ceux qui avaient fui le fascisme et la tyrannie dans leur pays, y compris des Allemands, se sont engagés dans la Résistance en France. L’épisode de l’Affiche rouge est là pour rappeler la grandeur de leur engagement et leur martyre. Les structures clandestines Guerre 1939-1945. Dans la résistance communiste, des “groupes de langue”, rassemblés dans une structure clandestine appelée Main-d'œuvre immigrée (MOI), opèrent au sein d'unités militaires relevant des FTP (Francs-tireurs et partisans). Les fusillés du Mont-Valérien Missak Manouchian © Centre de recherche sur la diaspora arménienne (CRDA) Du 15 au 18 février 1944, 23 accusés comparaissent à Paris, devant une cour martiale allemande. Des libérateurs présentés comme des criminels L'affiche rouge © DR Tout de suite après, une affiche est placardée en 15000 exemplaires sur les murs de France. “Si des Français pillent, volent, sabotent et tuent... Une propagande ratée

Partisans! Chant Magnétique. « Ami entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines Ami entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne... » Tout le monde connaît « le Chant des partisans », devenu l'hymne de la Résistance au cours de la Seconde Guerre mondiale. Depuis juin 40, Paris est occupée. « Les Français ont mis quand même pas mal de temps à se réveiller avant de réaliser qu'on pouvait faire autre chose que de rester inactif et de subir, note pour sa part Pierre Lefranc, fondateur de l'Institut Charles-de-Gaulle. C'est face à un pays déchiré, donc, que Maurice Druon et Joseph Kessel s'attellent à l'écriture d'un chant patriotique, sur une musique d'Anna Marly. « On s'était interrogés, se souvient Maurice Druon. « Nous nous demandions ce que Radio Londres apportait en France, se souvient Maurice Druon. Un document au final un peu décevant. • R.Cannavo . Série documentaire « les Refrains de la mémoire » : « le Chant des partisans»

Le blog de Histoire des Arts L’affiche rouge Contexte historique Une opération de propagande d’envergure Constitué et organisé entre la fin de l’année 1942 et février 1943, le réseau Manouchian fait partie du groupe de résistance des « Francs-tireurs et partisans – main-d'œuvre immigrée » (FTP-MOI). Composé de 23 communistes (dont 20 étrangers : espagnols, italiens, arméniens et juifs d’Europe centrale et de l’est), le réseau effectue de nombreux attentats et actes de sabotages contre l’occupant nazi. Le réseau Manouchian tient son nom de son dirigeant : Missak Manouchian. Arrêtés en novembre 1943, ses membres sont jugés lors d’un procès qui se déroule devant le tribunal militaire allemand du Grand-Paris, du 17 au 21 février 1944. 22 des 23 membres du réseau (Olga Bancic, la seule femme du groupe, étant décapitée le 10 mai) sont condamnés à mort et fusillés le 21 février au fort du Mont-Valérien. Réalisée par les services de propagande allemands en France Des libérateurs? Analyse de l'image L’armée du crime Interprétation

Related: