background preloader

Arc de triomphe de l'Étoile

Arc de triomphe de l'Étoile
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’arc de triomphe de l’Étoile souvent appelé simplement l'arc de triomphe, construit de 1806 à 1836 sur ordre de Napoléon, est situé à Paris dans le 8e arrondissement, sur la place de l’Étoile, à l’extrémité ouest de l’avenue des Champs-Élysées, à 2,2 kilomètres de la place de la Concorde. Haut de 50 mètres, large de 45 mètres et profond de 22 mètres, il est géré par le Centre des monuments nationaux[1]. Histoire[modifier | modifier le code] Napoléon Ier, au lendemain de la bataille d'Austerlitz déclare aux soldats français : « Vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de Triomphe » et par un décret impérial en date du ordonne la construction de cet arc de triomphe consacré à perpétuer le souvenir des victoires des armées françaises. Inscriptions à l'intérieur de l'arc de triomphe relatant la construction du monument. Projet de Chalgrin pour l'Arc de triomphe de l'Étoile. La première pierre fut posée le 15 août 1806.

Le stade de France Le Parc des Princes Stade de France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il est inauguré le par Jacques Chirac, président de la République, lors du match de football France - Espagne. Construit pour les besoins de la Coupe du Monde de football en France afin de remplacer le Parc des Princes jugé trop petit, il a également été conçu pour accueillir différents événements sportifs : football, rugby, athlétisme, courses automobiles. Il peut également abriter des concerts, des grands spectacles et des animations (rêve de neige et la plage au stade). Il a porté provisoirement le nom de stade de France – Paris 2012 (car il aurait été le stade olympique de Paris 2012) jusqu'à la désignation de Londres pour les Jeux olympiques d'été de 2012. À ce jour, c'est le seul stade au monde à avoir accueilli une finale de Coupe du monde de football et une finale de Coupe du monde de rugby. Histoire[modifier | modifier le code] Ancien logo, en vigueur entre sa création et le 28 juillet 2008 Le coût[modifier | modifier le code]

Arc de triomphe - Centre des monuments nationaux Le palais bourbon Le Mont Saint-Michel Cette prestigieuse réalisation médiévale se situe à l'embouchure du Couesnon, frontière naturelle séparant la Normandie de la Bretagne. L'histoire nous apprend qu'après des années de controverse pendant lesquelles ces deux régions se querellèrent pour les droits de propriété du Mont-Saint-Michel, c'est finalement la Normandie qui l'emporta. En 966, Richard 1er, Duc de Normandie, décida de remplacer les chanoines qui y vécurent jusque là par un monastère de bénédictins, pour des raisons politiques et religieuses. Afin de mettre le Mont Saint-Michel à l'abri des convoitises, de puissants remparts furent édifiés du XIIIe au XVe siècle pour constituer un ensemble d'architecture militaire remarquable. C'est en 1870 que le Mont Saint-Michel cessa d'être une prison et devint un monument historique national qui s'ouvrit peu à peu au tourisme. La figure imposante du Mont-Saint-Michel flotte au gré des vents violents et des immenses marées, ce qui rend sa construction encore plus surprenante.

la Tour Eiffel List of castles in France This is a list of castles in France, arranged by Region and Department. Notes The French word château has a wider meaning than the English castle: it includes architectural entities that are properly called palaces, mansions or vineyards in English. Alsace[edit] Bas-Rhin (67) Haut-Rhin (68) Altkirch • Aspach-le-Haut • Burgstall • Buchenek • Echery • Three castles of Eguisheim (Dagsbourg, Weckmund, Wahlenbourg) • Ferrette • Girsberg • Haut-Ribeaupierre • Hohenack • Hohlandsbourg • Hugstein • Kaysersberg • Landskron • Meywhir • Morimont • Pflixbourg • Saint-Léon • Saint-Ulrich • Wildenstein • Wineck (→Top) Aquitaine[edit] Dordogne (24) Gironde (33) Blanquefort • la Brède • Budos • Cazeneuve • Curton • Guilleragues • Hâ (Bordeaux) • Lagorce • Rauzan • Roquetaillade • Villandraut Labrit • Lacataye • Montréal • Nolibos Lot-et-Garonne (47) Barbaste • Beauville • Bonaguil • Buzet • Cuzorn • Duras • Gavaudun • Lagrange-Monrepos • Nérac • Sauveterre • Xaintrailles Pyrénées-Atlantiques (64) Auvergne[edit]

Vue de la Tour Eiffel l'arc de triomphe Lieu de l'assemblée nationale

Tu vois je pense qu'on devrait organiser la matinée autour des fresques et sur l'épopée napoléonienne. Et que nous devrions voir la visite l'aprèsmidi. Ca les détendra la terrasse. by marierep Mar 1

Related: