background preloader

La troisième révolution industrielle de Jeremy Rifkin, et les Anonymous ou l'émergence d'une nouvelle société civile

La troisième révolution industrielle de Jeremy Rifkin, et les Anonymous ou l'émergence d'une nouvelle société civile
Related:  Transition énergétique

Europe Ecologie-Les Verts s'attaque à l'éclairage public Françoise Matricon, élue Europe Ecologie-les Verts, lance un appel aux élus ariégeois pour qu’ils se saisissent de la question de l’éclairage public, question emblématique des enjeux énergétiques, climatiques et plus largement environnementaux auxquels la société est confrontée aujourd’hui et plus encore dans les années à venir. «Il est urgent d’agir pour empêcher que le gaspillage ne s’aggrave, il faut jouer la carte de la sobriété surtout quand on sait que le nombre de points lumineux a augmenté de 30% en 10 ans en France» L’éclairage public, dernière «croisade» symbolique de Françoise Matricon qui avec son groupe de travail a présenté aujourd’hui à la presse son «appel aux élus locaux»: «Nous souhaitons frapper un grand coup […] Les élus n’ont pas l’obligation d’éclairer, le conseil municipal est le seul maître à bord, s’il décide d’interrompre l’éclairage public de 23h à 6h, il peut le faire. Au 1er janvier 2012, 2098 communes ont déjà franchi le pas de l’extinction publique. ariège

Vivagora, un nouvel organe de débat implanté dans le corps social Amiante, nanotechnologies, biologie de synthèse, OGM, gaz de schiste… Notre société est mal organisée pour faire face aux risques engendrés par les avancées scientifiques et technologiques. Une association courageuse et salutaire, Vivagora, tente de combler ce vide. Mais ses efforts sont encore mal reconnus par les pouvoirs publics. L’association Vivagora, née en 2003, milite pour mettre en discussion les développements scientifiques et technologiques. Laboratoire d’idées et de pratiques, rompue à la gestion de la controverse, elle favorise le dialogue général pour que ces développements « contribuent à la qualité de la vie et à l’autonomie des personnes ». Comment faire en sorte que les projets techniques et scientifiques soient soutenables, d’un point de vue social, sanitaire et écologique ? Vivagora s’efforce de combler un vide laissé par le système parlementaire, judiciaire et institutionnel. « Collusion organisée entre industriels, politiques et institutions de recherche »

Cincinatti Could Have 100% Clean Energy The city of Cincinnati (pop. 296,000) is exploring a new power portfolio that could result in the whole city having renewable energy. Another positive development is that the new system might be finalized without adding much in costs to ratepayers, perhaps as little as a one percent increase. City officials are using an approach that worked in the city of Oak Park, Illinois where power providers were required to submit bids of the cheapest electricity and from renewables. “This is probably the biggest opportunity we’ll have over the next several years to dramatically reduce Cincinnati’s carbon footprint, ” said a city official. Cincinnati currently gets about 85% of its electricity from coal. So in the future, it is not only possible for a large city like Cincinnati to be powered entirely by renewable energy, it is possible, if not likely, the whole state could be also. Image Credit: Rdikeman Related Links German Town Produces over 300% of its Energy

Business du "débat citoyen" : quand Vivagora dupe ses partenaires Notre secret, c’est de tout dire. Nous avons reçu d’un lecteur un document que nous ne voudrions vous cacher pour rien au monde (voir ci-dessous). Il s’agit d’un courrier électronique de Yann Fiévet, président d’Action Consommation et membre de l’ACEN (Alliance citoyenne sur les enjeux des nanotechnologies), aux membres du bureau de cette association, qui viennent de voter leur propre dissolution. L’ACEN a été créée en 2009 à l’instigation de Vivagora, officine d’acceptabilité des nouvelles technologies. Vivagora et sa déléguée générale Dorothée Benoit-Browaeys ont sévi à Grenoble en 2007 ; la Communauté d’Agglomération Grenoble Métropole les ayant payées 23 000 euros pour organiser un cycle de pseudo-débats “NanoViv”, en réponse à la manifestation contre l’inauguration de Minatec. Patatras. Le business du bourrage de crâne citoyen est un créneau d’avenir. (1) cf Aujourd’hui le nanomonde n°15 : Message électronique De : Yann Fiévet Bonjour à tous,

Biomass Plant Blaze Damages Renewable Energy Capacity A fire last Monday damaged Europe’s largest biomass plant and took off line 10 percent of the UK’s renewable energy capacity. Some 120 firefighters battled the fire over 15 hours; one firefighter described it as the worst he had seen in 20 years. The fire broke out on Monday morning at the plant, 30 miles east of London; no injuries were reported. The cause of the fire is believed to be a spark from machinery. Biomass plants generate carbon-neutral electricity by burning organic matter (plant-based waste.) The plant had been converted from coal power to biomass late last year; otherwise it would have been slated for closure under European Union regulations. Bloomberg News quotes a bioenergy analyst, Claire Curry, “If biomass is stored in large volumes, with little aeration, it is very likely to catch fire as it can get very hot. Biomass plants are coming into operation across the UK as it strives to meet the EU goal of deriving 20 percent of energy from renewable sources by 2020.

VivAgora - Débattre de la biologie de synthèse Produire français ? Commençons par la transition énergétique Un débat a émergé dans cette campagne : "produire français". Bien que peu cocardiers - car universalistes - les écologistes peuvent se retrouver dans cette problématique. Circuit court, produire local, sécurité alimentaire et énergétique sont par essence écologiques. Paniers AMAP à Dijon (TARDIVON JEAN CHRISTOPHE/SIPA) Une France structurellement dépendante pour son énergie En 2011, notre facture pétrolière atteint 61,4 milliards de dollars. Nous consommons toujours plus d’énergie, que nous achetons toujours plus chère. Les conséquences sociales sont aussi dramatiques. Le laisser-faire nous mène dans le mur. Investir chez nous les milliards dépensés pour l’énergie Et si, au lieu d’envoyer des dizaines de milliards aux pétro-monarchies, aux producteurs de gaz, d’uranium, nous investissions ces sommes gigantesques chez nous, dans nos territoires, nos économies, nos industries, nos emplois ? Depuis les années 70, on sait qu’en France, on n’a pas de pétrole.

MARSOUIN.ORG L’originalité d’OPSIS est d’associer à la construction de ses enquêtes des chercheurs en sciences humaines et sociales et ainsi de proposer des questionnaires enrichis des problématiques de la recherche scientifique. OPSIS est l’observatoire des usages, des outils et techniques liés aux technologies de l’information et de la communication, de M@rsouin, au service des chercheurs et des acteurs bretons. Acteur dans la réflexion prospective sur la Société de l’Information, l’observatoire régional breton mesure en particulier les évolutions du niveau de déploiement et d’appropriation des TIC, en Bretagne, mais aussi en France. Les missions de l’observatoire Opsis publie très régulièrement des chiffres repères et des indicateurs synthétiques pour une bonne compréhension des évolutions sociétales notamment en matière d’usages (et de non usages) des TIC. Il participe activement à l’édition du panorama des TIC en Bretagne qui pointe la progression des usages. Les compétences Contacts

Related: