background preloader

Veille informationnelle, curation

Veille informationnelle, curation
Related:  Veille et curationVeille

Comment diffuser efficacement sa veille sur twitter grâce à dlvr.it J’utilise dlvr.it depuis de nombreux mois déjà mais je me rends compte qu’il n’est pas très connu. Or c’est devenu pour moi un outil essentiel pour distribuer ma veille via twitter. Dlvr.it a l’immense avantage d’être gratuit (pour l’instant) et de faire efficacement ce que d’autres vous font payer cher. Il vous permet d’ajouter des « routes ». Une fois que la route est configurée avec les identifiants de la destination, elle permet la circulation d’items de veille. Je peux également qualifier mes tweets de veille en ajoutant un signe distinctif permettant de les rendre plus lisible. On peut même aller plus loin et filtrer ce qui est rediffusé en fonction de certains critères. Combiné à un raccourcisseur d’url comme bit.ly, il permet également d’utiliser son propre nom de domaine pour les url partagées. Ce qui était une intuition est confirmé par des études statistiques qui montrent que le taux de clics est bien plus important quand on distille sa veille à certains moments.

Scénarios outils de veille gratuits 2013/10 Ma-Reputation. Outil professionnel pour le community management | Les outils de la veille Sous son nom assez grand public sa cache en réalité un outil réservé exclusivement aux professionnels qui va fluidifier et optimiser le circuit de l’information et de la décision entre le veilleur, le community manager et le décideur. C’est ce flux que Ma-réputation se propose d’automatiser au maximum pour gagner en productivité mais aussi en réactivité. Elément clé de l’e-réputation d’une marque ou d’une entreprise. A partir de la detection d’un contenu quel qu’il soit par le veilleur, Ma-Reputation va permettre d’alerter le community manager qui proposera une réponse, une intervention ou un commentaire. Le dernier maillon de la chaîne de décision, le décideur, sera à son tour alerté et validera ou non la proposition avant que celle-ci ne soit mise en ligne. Par ailleurs, Ma-Réputation automatise certaines tâches récurrentes du community manager : suivi des statistiques, rédaction de rapports d’activité, graphes, alertes des décideurs par e-mail. Like Loading...

Organiser sa veille : 79 diapos de Fabrice Frossard | E-pédagogie, web2.0 La veille est une activité transverse à (presque) tous les métiers C’est en tout cas une activité indispensable pour tous ceux qui apprennent, qui forment, qui enseignent. Je souhaite partager dans cet article une présentation de Fabrice Froissard qui donne des conseils très concrets pour organiser sa veille. Nous faisons tous de la veille sans le savoir …ne serait-ce qu’en jetant un oeil sur les infos, sur un documentaire, sur un magazine. Le web2.0 est une opportunité extraordinaire pour la veille Il nous permet de transformer une veille intuitive et peu ordonnée en veille professionnelle. Ce diaporama de Fabrice Frossard, partagé sur Slideshare, est particulièrement simple à comprendre. Fabrice Frossard est directeur adjoint de la rédaction Editialis et intervient à l’Ecole de Guerre Economique. Son compte Twitter : Si la veille vous passionne, ne négligez pas de vous abonner aux 2 blogs suivants : The following two tabs change content below. WordPress:

Débuter une veille d’information – étape 4 : filtres, classement et sélection Suite de notre série sur la mise en place d’une veille, à partir de zéro. Nous avons jusqu’à présent passé en revue les étapes suivantes : Une fois l’étape 3 réalisée, vous devriez à présent avoir les briques de bases suivantes : Sélection de vos sources, et définition de vos objectifsMise en place de vos flux préférés sur Google Reader ou Feedly;Le cas échéant, accès mobile (iPhone, iPad, etc.) à ces mêmes sources, avec une synchronisation des articles lus et non lus, pour ne pas perdre de temps à repasser plusieurs fois sur les mêmes articles. Ce n’est déjà pas si mal! Je vais à présent aborder plusieurs points dans les articles qui vont venir : A quoi sert une veille si vous perdez les informations au fil de l’eau, sans pouvoir les ré-exploiter par la suite? La bonne nouvelle, c’est que le web fourmille d’outils en tous genre pour stocker des pages Web sous de multiples formats, je vais rester concis et vous recommander un service en particulier, à savoir Diigo.

Partager et analyser les ressources en classe, une pratique prometteuse Pour se retrouver dans l'énorme quantité de ressources disponibles sur la toile, rien ne vaut le socialbookmarking, ou sites d'indexation partagée de signets. Ces répertoires de ressources personnels ou collectifs sont désormais intégrés aux TICE dans une part croissante des classes des écoles anglo-saxonnes. Ce diaporama de Daniel Churchill de l'Université de Hong Kong nous rappelle la différence entre les sites dédiés aux socialbookmarking et les autres sites de partage de ressources. En résumé: Une offre vaste pour des utilisations variées Delicious et Diigo sont probablement les plateformes de socialbookmarking les plus connues et populaires, mais il en existe beaucoup d'autres. Il existe même des sites de socialbookmarking spécialisés. Certains sites se veulent avant tout fonctionnels pour l'utilisateur, lui permettant de classer ses favoris. Comment les enseignants utilisent-ils le socialbookmarking en classe ? Le commentaire, le meilleur atout du socialbookmarking

Comment organiser sa veille Internet efficacement ? Lorsqu’on rédige des articles sur Internet, il est normal qu’on puise son inspiration chez les autres. Parce que nous ne pouvons pas être calé dans tous les domaines et parce qu’il faut bien structurer cette masse d’informations, il existe quelques techniques incontournables. Remarques préalables de l’auteur Je vous présente ici ma méthode ainsi que les outils que j’utilise au quotidien pour me tenir informé sur les sujets qui m’intéresse, pour stocker des articles et pour les traiter maintenant ou plus tard. Quelques constantes que j’ai constaté après de longues années de pratique (même si d’autres pourront peut-être contester ce point de vue et que mon système est certainement perfectible) : on ne peut pas tout faire avec un seul outil chaque outil a un rôle bien précis il va être difficile d’échapper à des versions payantes de certains services tant ces dernières peuvent nous faire gagner du temps ! Passons aux choses concrètes… Stocker les pages Internet pertinentes avec Evernote

Démarrer une veille : étape 3, les outils élémentaires pour mettre en place et accéder à votre veille Troisième volet de notre mise en place d’une veille d’information, nous en sommes à présent à la mise en place technique! Les choses vont (enfin) devenir plus concrètes… Dans cet article, nous n’aborderons que les outils classiques, et nous verrons dans les articles suivants les méthodes plus avancées. Pas grand chose à dire sur ce service que tout le monde connait … Personnellement, j’ai commencé avec ce magnifique portail Google Alerts existe depuis longtemps, et permet de suivre toute publication d’article qui contiendrait une certaine série de mots-clefs. C’est un excellent moyen de débuter, et mieux encore, de tester l’efficacité de ces mots-clefs. Google Alerte… Vos premiers pas vers la mise en place de votre veille stratégique Google offre un service d’agrégation de flux RSS depuis maintenant de nombreuses années et son usage s’est à présent largement démocratisé. Comment s’abonner aux flux RSS avec Google Reader ? Assurez une veille professionnelle avec Googlewww.commentcamarche.net

Ginfeeds. Gestion de la veille sur vos sources d’informations Ginfeeds se présente sous la forme d’un lecteur assez classique de flux Rss. Par défaut, le site vous propose plus d’une centaine de sources d’information et de fils rss dans un nombre incalculable de catégories et de domaines de toutes sortes. L’usage le plus évident du lecteur est celui d’un moteur de recherche classique à partir d’un mot clé. D’ailleurs, Ginfeeds vous propose sur sa page d’accueil un aperçu des recherches du moment pour suivre les tendances de recherche. Les fonctions les plus intéressantes de Ginfeeds sont réservées aux membres inscrits au service. Le site propose également un service d’alertes par mail pour suivre par mail les nouveaux articles se rapportant à vos sujets de veille. Au final Ginfeeds ne révolutionne pas le genre mais s’en tire plutôt bien pour un outil simple et gratuit qui permet d’installer puis d’enrichir peu à peu avec ses propres sources un système de veille de base. Like Loading...

Comment réaliser une veille qualitative ? Comme beaucoup de personnes qui travaillent sur le web, il est nécessaire d’effectuer une veille technologique chaque matin (ou à chaque moment de la journée) pour se tenir informé des dernières nouveautés qui paraissent dans l’actualité et la presse spécialisée. Pour se faire, plusieurs canaux de communication sont disponibles : Consulter le site où vous pouvez trouver votre informationUtiliser les flux RSSFaire venir l’information à vous, via des newslettersUtiliser les réseaux sociauxFaire bon usage des applications mobiles… Le moyens sont nombreux et c’est justement, la richesse de cette information qui peut poser un problème. Au début c’était : Google Reader J’ai mis du temps à m’y faire : esthétiquement, ce n’était pas joli joli. Une fois, je m’étais retrouvé avec une rumeur partie d’un site fiable « Mac Génération » sur une date de Keynote pour Apple. Plus ça allait, plus j’avais des migraines dès le réveil. Puis ce fut Flipboard et Feedly Flipboard pour commencer… Partout ?

Débuter une veille d’informations : étape 2, découverte et sélection des sources Suite de notre mise en place d’une veille d’information, nous étudions à présent la recherche et la sélection des sources d’informations pertinentes pour le thème qui vous concerne. Il y a désormais plusieurs canax susceptibles d’alimenter votre veille d’information: Les sites internet bien sûr,Les mailing lists,Les flux RSS, je vous invite a consulter ce billet présentant une introduction sur les flux RSS,Twitter, notamment en utilisant les listes,Tous les médias sociaux, tels que facebook, les forums, les outils de curations, etc. Le choix du canal pertinent va dépendre de vos contraintes et des outils que vous allez pouvoir mettre en oeuvre. Dans un premier temps, je vous recommande vivement la méthode la plus simple, ie de vous en tenir aux flux RSS, qui, pour rappel, vous permettent de rester concentré sur votre veille et de gagner du temps vs la lecture direct des sites internet. Quelques idées pour commencer : Quelques listings ‘marteaux pilons’ Edit : la suite est disponible !

Pour tout savoir sur la curation... Cela fait déjà plusieurs mois déjà que la "curation", ce nouveau terme à la mode, est l'objet de discussions souvent passionnées entre amateurs et détracteurs. Preuve que le thème est dans l'air du temps, la revue "Documentaliste - Sciences de l'information" de l'ADBS offre dans son dernier numéro un dossier complet sur la question, intitulé : "La curation : entre usages individuels et pratiques professionnelles". Pour autant, de nombreux internautes n'ont pas encore eu le temps de se faire leur propre idée sur le sujet, ni de tester tous les outils qui existent. Nous avons donc jugé utile de rassembler dans ce billet quelques sites et ressources, qui permettront à leurs lecteurs de mieux connaître les outils et les usages de la curation, mais aussi les polémiques qui existent à son sujet. Pour démarrer : une vidéo pour bien appréhender le sujet Mais pour Christophe, un élément essentiel manque dans cette définition. Veille stratégique et curation +Béatrice Foenix-Riou

Related: