background preloader

Le défi d'une monnaie solidaire à Lyon

Le défi d'une monnaie solidaire à Lyon
Related:  Monnaies complémentairesMonnaies Parralèles

La Mesure, monnaie complémentaire Euskal Moneta | Monnaie Locale en Pays Basque Eco-Iris, une monnaie complémentaire pour Bruxelles | Le blog d'Alter Echos Cela fait des années que des projets de monnaies alternatives émergent ici et là. Des projets bourrés d’idées et d’idéaux, plein de bonne volonté, mais rien de très structuré jusqu’ici. Une situation qui évolue pourtant radicalement ces derniers temps, notamment sous l’impulsion du Réseau Financement Alternatif (RFA), qui a mis en place une stratégie de groupes locaux développant des projets d’économie alternative. Dans son rapport annuel 2010, le Réseau Financement Alternatif expose en effet la mise en place d’une nouvelle stratégie pour donner un coup d’accélérateur à la création de monnaies locales. FINANcité s’emploie ainsi à aider des groupes qui agissent dans un premier temps sur la formation et l’information et qui peuvent aller jusqu’à la mise sur pied d’une monnaie alternative. L’étude est donc à ce stade bouclée et elle a préconisé un projet pilote sur trois quartiers de Bruxelles pour tester la formule. A ce sujet, lire notre focus : “L’épi en guise de blé” Arnaud Grégoire

L’épi lorrain s’installe à côté de l’euro L’épi lorrain vient de prendre place aux côtés de l’euro. Les personnes (ouvriers, professeurs, journalistes économiques etc.), Français, Belges et Luxembourgeois, qui travaillent depuis plus d’un an et demi à l’installation de cette monnaie complémentaire ont lancé leur expérimentation, jusqu’au 31 décembre. « Ce sont les banques qui créent la monnaie à notre époque, les États leur ayant cédé ce droit régalien. Le privé n’a pas pour intérêt l’intérêt général, ce qui conduit à des crises comme nous en connaissant aujourd’hui. L’épi, c’est un nouveau facteur de création d’emplois et de développement local, puisque les entreprises et artisans du secteur seront concernés », explique Daniel Cano, l’un des Français du groupe affilié à Financité, un réseau belge de financement alternatif. Deux conférences sont programmées, avec l’un des plus grands spécialistes mondiaux des monnaies locales, Philippe Derruder.

Économie solidaire : des initiatives locales à l'action publique. Introduction De nombreux écrits et débats renvoient à des pratiques économiques, des travaux de recherche, ou encore des modalités d’action publique situés en Europe, principalement francophone et latine. Mais le concept d’économie solidaire est aussi de plus en plus souvent mobilisé pour analyser des dynamiques socio-économiques extra-européennes. La première raison tient à l’émergence simultanée du terme d’économie solidaire en Amérique latine, et en particulier au Brésil. Les débats au sein de la mouvance altermondialiste (FRAISSE in LAVILLE, CATTANI, 2007), et plus largement de réseaux internationaux [2] - On pense notamment au Pôle de socio-économie solidaire... [2] , ont également contribué à élargir l’intérêt au Sud pour cette thématique, tant au niveau des organisations de solidarité internationale que des chercheurs. L’utilisation récente et encore balbutiante de la notion d’économie solidaire en Afrique francophone illustre cette ambivalence, comme l’explique Catherine BARON.

Apparition de monnaies alternatives en Grèce boostées par le Net et l'Open Source Les systèmes d’échange local (ou SEL) existent depuis bien longtemps. Dans la situation actuelle de la crise européenne, ils pourraient bien retrouver une seconde jeunesse grâce au réseau et à son esprit libre. La montée des monnaies open source en Grèce Open-source currencies on the rise in Greece Zachary Caceres - 25 juillet 2012 - Radical Social Entrepreneurs(Traduction : Amine Brikci-N, brieuc, volk, Tonio, YoDigue, Mnyo, Gatitac, KarmaSama, Uflex) Dans l’ombre de la crise européenne, les habitants de la ville grecque de Volos prennent leur avenir monétaire en main. Theodoros Mavridis et d’autres Grecs à court d’euros ont mis en place un système de monnaie locale appelé TEM, acronyme pour « Unité Alternative Locale » en grec. Même si la Grèce est en panne d’euros, les Grecs ont encore des biens et des services utiles à s’échanger. C’est là que le TEM intervient Après avoir créé un compte, les membres échangent entre eux en utilisant les crédits TEM. Et si les choses empirent ?

Moselle | « La dette a été créée artificiellement » Les monnaies locales, déjà très présentes dans le monde depuis plusieurs décennies, se multiplient aujourd’hui, en France. À la place de l’euro, des centaines de commerçants, artisans, entreprises, agriculteurs, particuliers, etc. payent en sol violette (Toulouse), en abeille (Lot) ou en luciole (Rhônes-Alpes). C’est au tour de la Gaume en Belgique et au Pays-Haut, et peut-être bientôt du reste de la Lorraine de s’y mettre, avec l’arrivée espérée de l’épi lorrain. Philippe Derudder, grand spécialiste national de ces petites « révolutions », proposera à ce sujet deux conférences intitulées « Pour que la monnaie serve au lieu d’asservir » : ce soir, à 20h, au centre culturel et sportif de Virton, et jeudi, à 20h15, salle Victor-Hugo à Mont-Saint-Martin. Entrée libre. Parlez-nous de votre parcours atypique. Philippe DERUDDER : « Entre 1980 et 1992, j’ai été patron d’une entreprise familiale locale devenue internationale. Comment en êtes-vous venu à vous intéresser à l’économie ?

Pamiers. La ville aura-t-elle bientôt sa propre monnaie ? - Ariège Le prochain café citoyen au bar l'Etrier aura lieu jeudi à 20 h 30 pour débattre autour de l'idée d'une monnaie complémentaire en Basse-Ariège, à l'image du Sol Violette toulousain. Le deuxième café citoyen appaméen aura lieu jeudi soir au bar l'Etrier. Cette fois il invitera les participants à échanger sur le thème des monnaies complémentaires. Et comme le 1er débat au mois de novembre sur l'habitat coopératif, l'objectif est d'aboutir à une réalisation concrète. « Sur le même principe que le Sol Violette en vigueur à Toulouse depuis le mois de mai, nous souhaitons mettre en circulation à Pamiers voir en Basse-Ariège, une nouvelle monnaie, qui trouve son équivalent en euros, mais non épargnable. On dit qu'elle est fondante : elle perd de sa valeur si on ne la dépense pas », explique Bernard Brunet à l'initiative du café citoyen. En quelques sortes, l'adage selon lequel l'argent est fait pour être dépensé fait ici foi. Consommation choisie Le chiffre : 2 %> De perte.

Guide de mise en oeuvre d’une monnaie complémentaire locale Françoise Lenoble, une des fondatrices et animatrices de l'Abeille, monnaie locale créée en janvier 2010 sur Villeneuve-sur-Lot. Un an plus tard, 44 entreprises, commerces et producteurs locaux utilisent l'Abeille, monnaie permettant de relocaliser et réorienter une partie de la production et de la consommation. Un outil pour initier une économie respectueuse de l’être humain et de la nature Conçu par Philippe Derudder Les membres du Gresso et de l’association Aises derudder@lhed.fr I – Pourquoi mettre en place une monnaie locale ? Pour disposer d’un outil qui favorise l’avènement d’une économie plus respectueuse de l’être humain et de son environnement naturel et ainsi : * mettre l’économie au service de l’homme et de la planète, * développer la solidarité * favoriser les échanges locaux * soutenir des projets locaux d’intérêt commun * réduire l’impact écologique II – Historique : L’idée de monnaie complémentaire peut surprendre. 1 – Le système « barter » ou système de troc… (pour les entreprises)

L'Ecume du Jour - Beauvais - Bistrot - Association loi 1901 Laboratoire d’idées Constats Objectifs Engagements Constats S’il existe des initiatives dont l’intérêt ne se fonde pas uniquement sur le profit ... Il importe de consacrer davantage d’attention à la qualité de la croissance économique afin de s’assurer qu’elle accompagne les objectifs que sont le développement humain, la réduction de la pauvreté, la protection de l’environnement et la viabilité à long terme du développement. Objectifs Accompagner des initiatives éthiques, qui ne se fondent pas uniquement sur le profit. Engagements Transparence Connaître et afficher, les circuits d’approvisionnements, la traçabilité et la composition des produits, afin d’assurer aux consom’acteurs un achat responsable. Respect Etablir des relations de solidarité de confiance et de respect mutuel. Valorisation Permettre ! Solidarité Mutualiser les moyens et les savoirs. Informer Donner une information qui permette aux consom’acteurs d’effectuer un achat fondé et responsable. Développement durable Justice

Les monnaies libres en quelques mots La vision TheTransitioner contribue à inventer le prochain système monétaire global : une plateforme distribuée permettant à des millions de monnaies libres de circuler à travers les réseaux - Internet et téléphones mobiles. Plus en détail... L'argent est un système d'information, fait pour mesurer et réguler des flux dans le monde réel. L'argent devrait être en quantité suffisante pour permettre de rendre compte des flux, afin que dans les organisations, les collectivités, les communes, régions... partout où des richesses sont échangées, elles puissent être prises en considération sans contrainte. L'argent est sur le point de suivre la même évolution que celle qu'ont connu les media durant ces deux dernières décénies. Le projet des monnaies libres (également dénommé Metacurrency) consiste à définir et créer une infrastructure globale au sein de laquelle ces millions de monnaies pourront facilement être émises et circuler, dans une architecture peer-to-peer.

FAIRE DE SA MONNAIE UN BULLETIN DE VOTE [APP] une autre monnaie est possible : une BD augmentée L'argent ne fait pas le bonheur... sauf si on le fabrique soi-même! Avec notre BD augmentée, apprenez les principes de la création monétaire et découvrez comment élaborer des monnaies libres auxquelles donner du sens. Philippe Derudder fait partie de ceux qui voient en l’alternative économique une chance à saisir. Ancien entrepreneur qui a tout plaqué en 1992 pour ne plus cautionner un système monétaire qui ne lui convenait pas, il cherche alors des solutions pour concilier monnaie et équilibre écologique. Maintenant animateur au sein d’une association, l’Association Internationale pour le Soutien aux Economies Sociétales ou AISES, il milite pour la création de monnaies complémentaires et offre ses conseils auprès de communautés ou de villages souhaitant franchir le pas. Accompagnant ces communautés, il a notamment participé à la création de l’Abeille à Villeneuve-sur-lot, la Luciole en Ardèche et une troisième devise, à Roman. Existe-il une notion d’héritage ou d’épargne?

Quand les artisans du web investissent les quartiers populaires - Formation Rendre accessible à toutes et tous la programmation informatique. Telle est l’ambition de Simplon.co, un projet de formation distillée par des informaticiens autodidactes et destinée aux jeunes sans diplômes issus des quartiers populaires. Ou comment apprendre à parler une langue « Open-source », comprendre les codes du développement web, pouvoir tenir une conversation avec un geek et monter sa web-entreprise artisanale, le tout en moins de cinq mois. « Le code informatique, la programmation, ce n’est pas un truc de matheux ou d’ingénieurs : c’est de l’artisanat ! ». Leur réponse : s’adresser à des personnes qui ne correspondent pas au stéréotype « jeune mâle et blanc » du développeur. Apprendre « l’alphabet de la révolution numérique » Tous ont été boursiers pendant leurs études. « Échelon 9, s’il avait existé ! Leur objectif : former et d’accompagner 24 personnes en cinq mois. Modèle ouvert et reproductible Autre spécificité : la formation sera rémunérée. Artisanat numérique

Related:  Lyon