background preloader

HTML5 : Éléments <figure> et <figcaption>

HTML5 : Éléments <figure> et <figcaption>
L'élément <figure> ne devrait pas vous être inconnu puisque son rôle est pareil à celui qu'il joue dans les supports papiers tels que les livres ou magazines afin d'illustrer et de légender des photos, des diagrammes, ou encore des schémas. Illustration légendée Inaugurés avec HTML5, les éléments <figure> et <figcaption> fonctionnent de concert pour associer une légende à une illustration ou un autre élément média. <figure> <img src="image.jpg" alt="" /> <figcaption>Légende associée</figcaption></figure> Élément <figure> <figure> est une unité de contenu, c'est-à-dire que cet élément sert de conteneur dans lequel s'insèrent divers éléments comme des images, des schémas, des vidéos, des tableaux ou encore des blocs de code. Élément <figcaption> Enfant direct de <figure>, son rôle est de légender son parent, sous forme de texte et/ou de liens. Quelques applications dans le monde du livre Compatibilité navigateur des éléments <figure> et <figcaption> Applications sur le web Démonstration Une vidéo Related:  Apprendre le HTML5

Les classes conditionnelles en HTML Les cancres du Web, Internet Explorer 6, 7 et parfois 8, nous mènent souvent la vie dure. Même quand on s’abaisse à leur niveau, il leur arrive de ne pas comprendre, ou d’y mettre de la mauvaise volonté. La solution classique (comprendre: à l’ancienne) est d’utiliser des hacks CSS. Ces derniers sont déconseillés car peu fiables; en effet, on ne sait jamais à l’avance quels seront les navigateurs sur le marché dans deux ou cinq ans, et comment ils comprendront ou pas nos hacks CSS. Une deuxième solution, conseillée par Microsoft et Alsacréations (que du beau monde :)), est d’utiliser les commentaires conditionnels. Nous allons voir dans cet article que l’utilisation habituelle des commentaires conditionnels a quelques inconvénients, et proposer une technique qui combine plusieurs avantages : les classes conditionnelles. Le problème des commentaires conditionnels Cependant, dans la pratique, une feuille de style corrective pour Internet Explorer ne suffira pas. Une alternative ?

HTML5 : structure globale du document Pour débuter sereinement avec une nouvelle intégration HTML5 et comprendre ses implications, nous allons commencer par le début : la structure globale d'un document. La conception d'une page web en suivant la philosophie du standard HTML5 spécifié par le W3C (ou du standard vivant tel que désigné par le WhatWG) répond à quelques réflexes de base. La structure d'un document (l'imbrication des balises à la racine) est simplfiiée pour répondre aux attentes pragmatiques des intégrateurs et webdesigners. Un document HTML5 minimal Sans surprise, les bases d'un code HTML5 ressemblent beaucoup à celles rédigées à l'aide des précédentes versions HTML 4 et XHTML 1.x. <! Le doctype La première ligne d'en-tête a été considérablement simplifiée. Ce doctype allégé a été mûrement testé et réfléchi : il permet toujours - pour les anciens navigateurs - de rester dans le mode d'interprétation conforme aux standards et d'éviter le mode quirks. L'élément racine <html> L'attribut lang (sur <html>) Initializr

Les commentaires conditionnels pour Internet Explorer Les commentaires conditionnels sont un mécanisme propre à Internet Explorer Windows, qui permettent d'inclure dans une page (X)HTML, de manière valide, du code qui ne sera lu et interprété que par Internet Explorer, ou par l'une ou l'autre de ses versions. Techniquement, il s'agit de simples commentaires HTML, qui seront compris comme tels par la plupart des navigateurs. Cependant, le contenu de ces commentaires a une syntaxe spéciale, qui permet à Internet Explorer de savoir s'il doit interpréter le contenu du commentaire ou bien l'ignorer. Les commentaires conditionnels sont compris par Internet Explorer depuis la version 5.0 mais sont officiellement abandonnés à partir d'Internet Explorer 10. Syntaxe de base L'exemple le plus simple de commentaire conditionnel est le suivant: Rappel: un commentaire conditionnel ne peut être inséré que dans un document (X)HTML, et ne peut contenir que des instructions (X)HTML et non CSS. Exemple d'utilisation: Viser une version ou un éventail de versions

HTML5 : Nouveaux éléments de section, article, header, footer, aside, nav Les éléments de section HTML5, une nouvelle façon de penser Les éléments de section (section, article, nav, aside, header, footer) segmentent des portions du document ou de l'application web, qui possèdent une valeur sémantique particulière ; contrairement à des éléments génériques comme span ou div qui ont un rôle totalement neutre, et ne servent qu'à regrouper d'autres éléments HTML pour leur affecter un style CSS commun, voire pour interagir avec eux via le DOM... Il ne s'agit donc pas de nouveaux éléments avec des noms génériques : c'est bien plus que ça ! HTML5 inclut la majorité des éléments HTML4 pour assurer une rétro-compatibilité avec les navigateurs. Au-delà de ce critère, les groupes de travail qui ont élaboré HTML5 ont su analyser les usages courants et s'adapter aux tendances du web avec (entre autres) les nouvelles façons de trier l'information sur une page web. Liste récapitulative des éléments de section HTML5 Un cas particulier : Internet Explorer <9 Exemples de documents

Afficher une icône favicon dans le navigateur Une favicon est une icône mise à disposition par un site Web pour enjoliver, en particulier dans les navigateurs Web, les endroits où ce site est mentionné. Cette icône pourra être utilisée dans la barre d'adresses ou de titre, les favoris (le terme est d'ailleurs un mot-valise né de la contraction de « favorites » et « icon »), les onglets, ou autres raccourcis. (source : Wikipedia) Pour avoir une favicon lisible par la plupart des navigateurs, il est préférable que cette image soit au format .ico. Une fois votre fichier favicon.ico en ligne, il ne vous restera plus qu'à l'appeler depuis votre page. Les navigateurs modernes acceptent d'autres types de fichiers d'image comme le PNG qui est un format libre et compressé, mieux adapté au web. Il n'existe pas de type MIME officiel pour les fichiers .ico mais le type image/x-icon est très répandu et conforme au standard de formation des types MIME.

L'élément <mark> pour attirer l'attention Sortez votre feutre jaune Nouveau venu en HTML5, l'élément <mark> est un surligneur de texte. Il marque un , que l'on souhaite mettre en valeur d'une façon particulière, pour attirer l'attention. Son style par défaut est celui d'un texte surligné en jaune (dans les navigateurs qui le reconnaissent). Pour les anciens navigateurs qui ne comprendraient pas ce style par défaut, il suffit de l'ajouter à votre feuille CSS, voire de le personnaliser en choisissant d'autres couleurs. Usages Que peut-on imaginer comme usages pratiques à cette balise ? Démonstration de l'élément mark Marquer les mots trouvés dans des résultats de recherche Par exemple sur la page de résultats, les passages surlignés seront ceux qui correspondent exactement aux termes recherchés. <p>5 résultats pour le mot "HTML"</p><ul><li>... Marquer une portion de texte Marquer une portion de code source Un passage spécifique peut être surligné pour s'y référer ultérieurement. Marquer le jour actif d'un calendrier Prise en charge

Introduction à WAI ARIA (traduction) · Les intégristes Grégoire Dierendonck Cet article est destiné à des personnes ne connaissant pas ARIA. Vous devriez avoir une bonne connaissance du langage HTML et des problèmes que peuvent rencontrer les personnes handicapées sur le web. Connaître quelques application web « riches » (RIA) d’un point de vue utilisateur serait un plus. Après avoir lu cet article, vous comprendrez à quoi sert ARIA, comment l’intégrer à vos sites, et comment l’utiliser dès immédiatement et même sur le plus simple des sites pour le rendre plus accessible. Introduction Le langage HTML (HyperText Markup Language) n’a pas été conçu pour créer des applications web. Malheureusement, les techniques utilisées pour outrepasser ces limitations ne sont absolument pas accessibles. Les mises à jour sont souvent mal perçues par les personnes utilisant une technologie d’assistance. Petit historique du langage HTML Applications web Reproduction d’applications bureau Requêtes serveur en arrière plan Reproduire des composants riches (widgets) main

HTML5 : Les éléments <details> et <summary> Parmi les nouveautés de HTML5 faisant écho à des applications existantes sur le web, les éléments <details> et <summary> ont le rôle de baliser un complément d'information. Un résumé et des détails Élément <details> Cet élément permet de baliser un contenu quelconque (texte, image, listes, tableaux, formulaires, etc) ayant pour rôle d'apporter une information ou des détails supplémentaires. Le navigateur pourra masquer ces informations par défaut, et les déployer à la demande de l'utilisateur (voir exemples visuels ci-après). Attribut open de l'élément <details> Si cet attribut est présent, les détails sont exposés à l'utilisateur dès le chargement. Élément <summary> Cet élément sert d'intitulé à <details>, en cela il doit être pertinent. Exemples pratiques retrouvés sur systèmes d'exploitation L'intérêt de ces deux éléments fonctionnant de concert est de mimer ce que l'on retrouve déjà couramment avec les interfaces graphiques des systèmes d'exploitation. Utilisation classique Démonstration

Formulaires HTML5 : placeholder, required, pattern et validation HTML5 introduit de nombreuses nouveautés pour les formulaires pour améliorer l'aide à la saisie et les contrôles disponibles pour l'utilisateur. Plusieurs attributs simples à mettre en place améliorent la prise en charge des formulaires, tout en se passant de JavaScript. placeholder est un attribut qui permet de renseigner un texte indicatif par défaut dans un champ de formulaire. C'est une valeur qui s'efface dès que l'utilisateur active le champ de formulaire (ou commence à écrire dedans si vous êtes sous Webkit). Mise en place Ce comportement a très longtemps été mis en place grâce à JavaScript et des techniques dans ce genre : Avec l'arrivée de HTML5, la syntaxe se simplifie pour donner : La présence d'un placeholder ne vous dispense pas de renseigner un label pertinent. Démonstration Éléments compatibles L'attribut placeholder peut être placé sur les éléments : <input> : de type text, search, password, url, tel, email <textarea> Compatibilité de l'attribut placeholder Styler le placeholder

Les 5 mythes et vérités de HTML5 Les mythes Avec HTML5, mon site sera plus beau HTML5 dispose certainement d'un beau logo orange rayonnant inauguré par le W3C pour en faire la promotion, cependant il fonctionne toujours en osmose avec CSS pour régir l'apparence, la présentation, la disposition du contenu. Cela signifie donc que rien ne change par rapport aux précédentes versions de HTML : il vous faudra toujours jongler avec habileté entre CSS, les images issues de la maquette graphique, éventuellement des effets en JavaScript, du SVG, voire Canvas, pour construire le côté visuel d'un document ou d'une page web. Avec HTML5, mon site sera plus dynamique et réactif Là aussi, les mêmes arguments de conception entrent en jeu : sans JavaScript et l'API DOM, l'interactivité reste coite. HTML5 apporte donc des fonctionnalités, mais pas de "rapidité" au sens strict du terme. Avec HTML5, je devrai tout réapprendre depuis zéro Avec HTML5, je suis dans le Cloud Et si vous changez le doctype par <! Les vérités HTML5 est vaste

HTML5 : L'élément <datalist> Avec l'annonce d'HTML5, de grandes nouveautés accompagnent les formulaires. Ils peuvent enfin s'enrichir afin de s'adapter au plus près des nouveaux besoins. Ainsi l'élément <datalist> fait son entrée. Des suggestions de choix Inauguré avec la vague HTML5, <datalist> est un élément de formulaire permettant de lier une liste de choix à un élément input. Par défaut, <datalist> demeure invisible. Compatibilité navigateur de l'élément <datalist> Un navigateur ne supportant pas l'élément n'affichera aucune suggestion. Utilisation classique Dans la majorité des situations, il sera utile d'associer un champ d'entrée texte <input type="text"> à une liste de suggestions. <label for="choix_bieres">Indiquez votre bière préférée :</label><input list="bieres" type="text" id="choix_bieres"><datalist id="bieres"><option value="Meteor"><option value="Pils"><option value="Kronenbourg"><option value="Grimbergen"></datalist> Démonstration Aperçu sous Internet Explorer 10 Utilisation multiple Démonstration

Formulaires HTML5 : nouveaux types de champs HTML 4 était bien limité concernant les types de champs. HTML5 apporte énormément en terme de nouveautés. Ces innovations sont réunies sous un nom : les Web Forms (ou HTML5 Forms). Souvenez vous des éléments de saisie et de soumission de formulaire en HTML4 assez peu nombreux : <textarea> <select> (<option> et <optgroup>) <button> <input> (text, password, file, radio, checkbox, submit, image, hidden, reset,button) Grâce à l'apport de HTML5 et des Web Forms, de nouveaux éléments et types d'éléments arrivent dans nos formulaires. Les nouveaux types d'<input> Comme listés précédemment, les types de champs n'étaient pas nombreux. Au moment de mes tests, j'ai constaté que Chrome - qui prenait en charge certains types d'input de type datation dans ses versions précédentes - a revu ses compétences à la baisse dans la version 16. La plupart des nouveaux types non pris en charge par un navigateur sont traduits par un champ de type text. Les nouveaux éléments de formulaire

Related: