background preloader

« Connais toi toi-même » ❤️ Voici 50 biais cognitifs qui expliquent nombre de nos comportements.

« Connais toi toi-même » ❤️ Voici 50 biais cognitifs qui expliquent nombre de nos comportements.

https://twitter.com/isafil/status/1299586456747487232

Related:  Neuromythescogni'classes

Les neuromythes Plus spécifiquement, la recherche en neuroéducation nous incite à tenir compte de ces connaissances et à expérimenter de nouvelles approches. Malheureusement, certaines croyances erronées concernant le cerveau et la cognition circulent abondamment en éducation. Non seulement elles n’ont pas les effets espérés sur l’apprentissage et la réussite des élèves, mais elles peuvent même leur être nuisibles. Pis encore, ces idées reçues, appelées neuromythes, demeurent solidement ancrées dans les esprits et ce, malgré le fait qu’elles aient été débusquées maintes fois par les scientifiques. Comment pouvons-nous vérifier l’exactitude des informations qui nous proviennent de toutes parts?

Lier apprentissage actif et engagement cognitif : le modèle ICAP (M. Chi) On apprend 10% de ce qu’on lit, 20% de ce qu’on entend, 30% de ce qu’on voit… Cette hiérarchie de l’efficacité des modalités d’apprentissage fait partie depuis longtemps de la grande famille des neuromythes. Elle nous permet toutefois de pointer un élément important : ce n’est pas tant la nature de l’activité qui favorise un résultat d’apprentissage, c’est l’engagement cognitif et social des étudiants dans une tâche d’apprentissage – combinée à la réflexion sur cet apprentissage (on apprend mieux à faire quelque chose quand on comprend ce que l’on fait et pourquoi on le fait) – qui leur permettent de passer d’un niveau d’apprentissage en surface vers un niveau d’apprentissage en profondeur, et de s’inscrire ainsi dans une démarche d’apprentissage actif. Apprentissage actif et passif : à quoi fait-on référence ?

Neuromythes dans l'éducation : les risques quand on s'intéresse à la neuro-éducation La science et l’intuition se rencontrent et s’opposent : certains disent qu’il faut se fier à l’instinct (aux sensations, aux émotions, à ce que ça fait à l’intérieur) et d’autres disent que les décisions (politiques, sociétales, marketing, économiques, éducatives) doivent être guidées par les sciences. Aujourd’hui, nous avons la possibilité de nous informer rationnellement pour confirmer ou infirmer les informations envoyées par nos sensations et nos émotions. Pour autant, toutes les informations disponibles qui se réclament scientifiques ne sont pas pour autant dénuées de biais.

Les neurosciences cognitives et le jeu : calcul mental et Trio Pour moi qui suis venu aux mathématiques à partir du jeu, dissocier voire opposer jeux et mathématiques a longtemps été une énigme et une incompréhension. La place du jeu dans les apprentissages est une longue histoire, bien mouvementée. Le jeu Bien que le jeu ait toujours été présent dans les sociétés humaines et dans toutes les cultures, encore aujourd’hui, certains continuent à opposer jeu et apprentissage. Les fondamentaux religieux de nos sociétés n’y sont pas étrangers. La place prise par les jeux de hasard et d’argent a toujours été rejetée et même diabolisée par l’église catholique allant parfois jusqu’à les interdire.

Les neuromythes Extraits du webinaire de M. Steve Masson, professeur au département de didactique de l’UQAM - www.labneuroeducation.org Tout le monde possède des intuitions sur la façon dont le cerveau fonctionne. - Anecdotes - Internet - Magazines - Livres Article publié dans une revue scientifique avec évaluation des pairs Valeur scientifique des sources d'information

le cerveau_episode2 by eric.zahnd86 on Genially Un cerveau qui apprend.,Chaque semaine, découvre comment est fait ton cerveau et apprends comment il fonctionne.,Episode 2,Pour démarrer clique ici.,Te souviens-tu de ce que tu as appris dans l'épisode 1?,Clique ici pour tester tes connaissances,1,,C,Les neurones,,,1. Les toutes petites cellules de ton cerveau s'appellent:,B,,A,QUIZ Le fonctionnement du cerveau,,,Les drones ,Les hexagones,2,,C,une réaction,,,2.

Conférence - PRÉCAPRÉCA Dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire 2017 Webinaire avec M. Égide Royer, ayant pour titre : « Les jeunes enfants plus vulnérables : le top 10 d’une transition réussie de la garderie à l’école ». L’intervention précoce est une forme d’investissement de première importance. Il a en effet été fréquemment répété que 1 $ consacré à la prévention équivaut à 6 $ dépensés en mesures d’aide ultérieures. La répétition espacée et ses outils numériques La répétition espacée La répétition espacée est une technique de mémorisation qui permet de retenir plus facilement ce qui est appris en suivant une procédure d’auto-questionnement réalisée à intervalles réguliers. La notion est expliquée ici clairement dans la vidéo issue du MOOC “Apprendre et enseigner avec les sciences cognitives” :

Défis : Trouver des neuromythes ! Qu’est-ce qu’un neuromythe ? C’est une croyance fausse concernant les capacités de notre cerveau. Le neuromythe est souvent basé sur des résultats scientifiques mal interprétés ou trop vieux. Il résiste à l’information récente car il est souvent associé à une communication qui nous donne l’illusion qu’il est fiable par exemple des images de cerveaux ou des termes savants dans le texte. Ecouter du Mozart nous rend plus intelligent. Authentication CAS nécessaire ! Étude d’Alice Latimier, docteure en sciences cognitives (département d’Études cognitives, l’École Normale Supérieure) et actuellement chercheure postdoctorale à l’Université de Bourgogne Franche-Comté. Elle est également présidente de l’association Cog’Innov, qui valorise la recherche par des actions de médiation et de vulgarisation scientifique auprès du grand public. Juin 2020 – 10 minutes

Quelques ressources sur les neuromythes Lorant-Royer, S., Spiess, V. , Goncalves, J. , Lieury, A. (2008). Programmes d’entraînement cérébral et performances cognitives : efficacité, motivation… ou « marketing » ? De la Gym-Cerveau au programme du Dr Kawashima, Bulletin de psychologie, 61, 6, 498, 531-549. Que le cerveau soit stimulé pour se développer ne fait aucun doute. Mais par quelles méthodes ? Deux expériences sont présentées pour tester deux méthodes, dont l’une eut une certaine audience dans les années 1990, la « Gym cerveau », et l’autre est actuellement l’objet d’une intense campagne médiatique (avec l’actrice Nicole Kidman), « l’Entraînement cérébral » du Dr Kawashima sur Nintendo DS.

Neurosmart, pour expliquer le fonctionnement du cerveau et les fonctions cognitives Neurosmart est une web application avec un module de visualisation 3D du cerveau proposant des petites animations de médiation scientifique pour expliquer le fonctionnement du cerveau et les fonctions cognitives. L’idée de Neurosmart est donc de : Décortiquer une série d’actions réalisée par un personnage dans une situation donnée.Associer visuellement neurosciences et sciences cognitives en explicitant pour chaque action les structures cérébrales qui sont impliquées et mettre en avant cela par une visualisation 3D dynamique (c’est littéralement le cerveau qui s’illumine au sens propre du terme !)Expliquer textuellement les mécanismes cognitifs, qui interviennent dans les actions et les interactions entre les structures cérébrales par du texte.permettre de fouiller la représentation 3D du cerveau en le manipulant. A tout moment, vous pouvez zoomer, déplacer et changer l’orientation du cerveau afin de mieux visualiser comment les structures cérébrales s’agencent entre elles !

Les neuromythes en éducation — RIRE SCIENCES COGNITIVES CARTE MENTALE Apprendre aux élèves à apprendre Lors d'AP8 premières semaines de l'annéeSupport vidéos de sciences-cogntives.com Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

Related: