background preloader

Les bonnes habitudes de travail, ça commence à la maternelle

Les bonnes habitudes de travail, ça commence à la maternelle
Mardi, 31 Janvier 2012 12:52 Forum en clips <div style="background-color:red;color:white;width:160px"><strong>JavaScript est désactivé!</strong><br />Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.</div> Durée : 3 min 22 s Déjà à la maternelle, il est possible de prédire la réussite scolaire des enfants à la fin du primaire. Lire l'article Sage à la maternelle, brillant en quatrième année! Sur le Web École de psychoéducation

http://www.nouvelles.umontreal.ca/multimedia/forum-en-clips/20120131-les-bonnes-habitudes-de-travail-ca-commence-a-la-maternelle.html

Related:  MasterSolutions positives et efficacesEt ailleurs ?

Les compétences technopédagogiques des enseignants et les obstacles à l'intégration des TIC en Tunisie Les technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement supérieur tunisien : Les compétences technopédagogiques des enseignants et les obstacles à l'intégration des TIC Leila Walha, Martine Peters Résumé La Tunisie, pays de l'Afrique du Nord, assiste à une massification importante au niveau de son système universitaire avec un effectif de 368 000 étudiants en 2009. Ceci est essentiellement dû à la jeunesse de son peuple. La présente communication consiste à dégager, à travers les actions déclarées, les représentations sociales propres aux enseignants-chercheurs en tant que groupe social.

Sage à la maternelle, brillant en quatrième année! Lundi, 30 Janvier 2012 10:30 Journal FORUM Une recherche conclut que les politiques de santé publique relatives au développement de l'enfant devraient prendre en compte l'importance de la préparation à l'école. (Photo: iStockphoto) L'enseignement en Corée s'oriente vers le cloud computing Les responsables de l’enseignement en Corée du Sud prévoient de numériser tous les manuels scolaires utilisés en classe afin d’accroître l’accès aux documents pédagogiques. Le quotidien local The Chosun Ilbo rapporte que le ministre de l’Éducation, des Sciences et de la Technologie du pays a annoncé qu’il investira environ 2,2 milliards de dollars jusqu’en 2015 pour « créer un environnement où les étudiants peuvent étudier en utilisant un contenu meilleur et plus interactif quels que soient le lieu et le moment ». Le plan est de déployer des ordinateurs tablettes dans les classes (qui seront gratuits pour les familles à bas revenus) à partir desquels les étudiants pourront accéder aux supports pédagogiques en utilisant le réseau Wi-Fi de l’école et un « gros serveur » qui sera installé quelque part dans le pays. Lire la suite de L'enseignement en Corée s'oriente vers le cloud computing chez notre partenaire SmartPlanet.fr

Pour des interventions plus efficaces auprès des élèves en difficulté Lundi, 20 Février 2012 11:00 Journal FORUM Les intervenants scolaires ont peu de moyens pour évaluer les plans de réussite qu’ils conçoivent. (Photo: iStockphoto) Adoptée il y a une douzaine d'années, la Politique de l'adaptation scolaire du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) oblige les écoles du Québec à se doter d'un plan d'action pour soutenir la réussite des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (HDAA).

Expérience partagée par nombre de parents d’EIP face à l’école…#comment-4783#comment-4783 Au hasard de mes lectures sur le net, voilà un témoignage qui m'a interpellée ce matin : "Le rendez vous avec l'école" Ou la réaction affligeante de l'équipe enseignante (directeur d'école + instituteur) face à des parents d'une petite fille à haut potentiel intellectuel, répondant à un très joli prénom (masqué, tout comme le lien vers son blog qui figurait ce matin en bas de page, à la demande de la maman). Réaction que connaissent bon nombre de parents d'enfants intellectuellement précoces lorsqu'ils vont solliciter l'aide de l'école. Je le précise d'emblée à ceux qui opposeraient qu'il s'agit d'un cas particulier parmi tant d'autres où le dialogue est alors possible, où des solutions sont trouvées.

L’école japonaise, sans stéréotypes Sociologue et grand connaisseur du Japon, Jean-François Sabouret a publié il y a vingt-cinq ans un livre marquant, L’Empire du Concours (éditions Autrement), à un moment où le ministre Chevènement s’extasiait devant ce pays où les ouvriers à la chaîne avaient leur bac - d’où le fameux mot d’ordre : 80 % niveau bac. Il a récemment organisé une semaine de rencontres franco-japonaises à Tokyo avec des personnalités éminentes du système éducatif français (Christian Forestier, Hervé Hamon...). Nous l’avons rencontré à l’occasion de la publication d’un nouvel ouvrage avec un jeune chercheur japonais, Daisuke Sonoyama. Cahiers pédagogiques : Le système éducatif japonais est assez peu connu en France.

Ecole et e-learning : un duo gagnant pour libérer l'apprentissage ? Proposées par l'école en complément des cours classiques, les applications éducatives améliorent les compétences en maths des élèves : c’est ce que révèle le New York Times en nous faisant découvrir une expérience en cours dans une école de Manhattan. Si certains élèves font de vrais progrès, d’autres se sont purement et simplement réconciliés avec l’école. Visite guidée. Le quotidien des élèves de sixième d'une l’école de New York a changé en novembre 2011, le jour où CFY, association qui promeut l’éducation, a attribué un ordinateur à chacun d’entre eux et les a fait participer à son programme-phare de e-learning, « PowerMyLearning ». Et si l'Éducation nationale s'inspirait enfin de ce qui fonctionne à l'étranger Injuste, inefficace et coûteux. En trois adjectifs, voici décrites les caractéristiques du système éducatif Français. Bien sûr, celui-ci forme des millions de jeunes à de très bonnes études, mais ce bilan est trompeur et ne peut être satisfaisant au regard des résultats – meilleurs - atteints par nos partenaires. Une école trop coûteuse La dépense d’éducation est un investissement sur l’avenir.

Le système éducatif japonais en question 1Depuis de longues années déjà l'école est en Europe un lieu d'âpres affrontements entre divers courants, diverses tendances faisant ressortir des intérêts divergents voire opposés : qu'ils soient d'ordres politiques, parentaux, régionaux, sexuels, ethniques... ces voix qui parlent se font entendre pour défendre leur vision de l'école au nom de l'égalité ou du respect des capacités ou des dons des personnes. Que se passe-t-il ? 2La commission Langevin-Wallon exprimait déjà dans les premières années de l'après-guerre (juin 1947), cette volonté des Français de donner à leurs enfants plus d'éducation qu'ils n'en avaient reçu eux-mêmes et ceci afin de réunir le maximum de chances de réussite dans leur vie adulte professionnelle. 3En Angleterre et au Pays de Galles, l'acte d'éducation de 1944, disait à peu près la même chose.

Les intelligences multiples de Howard Gardner Existe-t-il une seule conception de l’intelligence ? Est-elle valable pour tout et tous ? Où classer les musiciens extraordinaires, les acrobates, les gens capables de distinguer le chant des oiseaux ou les négociateurs hors pair ? Le psychologue américain Howard Gardner a révolutionné notre façon de penser l’intelligence. Lorsque Binet et Simon, deux Français, ont inventé le concept de Q.I.

"L'étude de Caroline Fitzpatrick, première doctorante de l'École de psychoéducation, s'intéresse aux comportements positifs de l'élève en classe. Selon elle, on aurait avantage à développer une échelle de l'engagement scolaire, car les résultats de sa recherche sont concluants. La connaissance des chiffres et celle du vocabulaire ne sont donc plus les seules à pouvoir prédire le succès académique." by magickara Sep 16

Related: