background preloader

Technologie et Innovation

Le palmarès 2010 des absurdes prix "IgNobels" Des vertus de la fellation chez les chauves-souris aux montagnes russes pour soigner l’asthme... Comme chaque année depuis 1991, l’Ig Nobel Prize vient de récompenser les chercheurs dont les « découvertes » sont ridicules ou cocasses (mais qui font toujours un peu réfléchir). Le 30 septembre dernier, « l’ignoble » jury a décerné ses prix dans le théatre Sanders, sur le campus de l’université de Harvard. Voici le palmarès. ► Management : démonstration mathématique que la promotion aléatoire permet de gagner en efficacité dans une entreprise (le principe de Peters revisité par des chercheurs italiens). ► Ingénierie : amélioration de collecte de sécrétions et gaz de baleines par hélicoptère télécommandé (Zoological ssociety of London, Instituto politecnico nacional, Baja California Sur, Mexique). ► Physique : démonstration scientifique du fait que le port de chaussettes sur les chaussures évite les chutes sur glace (university of Otago, Nouvelle-Zélande).

Jean François BOSCHER Le Courrier Industriel La "réalité diminuée" fait disparaitre des objets d'une vidéo en temps réel Jusqu'à présent, on connaissait surtout le principe de la réalité augmentée. En quelques mots, il s'agit d'un procédé permettant d'inclure des informations virtuelles sur des images du monde réel. Ainsi, les séquences vidéo affichées sur l'écran d'un appareil quelconque (un téléphone mobile par exemple) peuvent être enrichies par des données supplémentaires. En Allemagne, l'équipe dirigée par le professeur Wolfgang Broll est allée à contre-courant de cette tendance en présentant un système de réalité... diminuée. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un procédé visant à retirer en direct des éléments réels d'une séquence vidéo. L'idée n'est évidemment pas nouvelle, puisque des logiciels de retouche photo comme Photoshop proposent des fonctionnalités similaires. Concrètement, la méthode du professeur de l'université d'Ilmenau fonctionne ainsi : l'utilisateur entoure un objet visible sur son écran.

Pour La Science borisbeaulant.com Atomic Rockets Your imagination has been captured by the roaring rockets from Heinlein's SPACE CADET or the Polaris from TOM CORBETT, SPACE CADET. But are such rockets possible? How does one go about defining the performance of these atomic-powered cruisers? This document gives some hints and equations that will allow back-of-the-envelope calculations on such matters. This site was mainly intended for science fiction authors who wanted a little scientific accuracy so they can write SF "the way God and Heinlein intended" (Arlan Andrews's Law). The engine and the torchship pages explain how easily do some of the calculations using Nomograms. . While this site originally focused on rocketry equations, as you can see it has grown to encompass other topics of interest to SF authors and game designers.

OÙ COMMENCE LA SCIENCE ET OU S'ARRÊTE LA SCIENCE-FICTION ? Intelligence Artificielle et SFCommunication au Troisième Congrès Européen des Sciences de l’Homme et Sociétés : “Aux Limites de l'Humain”Nouvelles Technologies : "l'homme terminal ?"PARIS, CITÉ DES SCIENCESMichel Nachez La science-fiction a souvent été perçue comme une littérature triviale. S’il en est ainsi pour une certaine part de cette production littéraire, elle se veut également avant tout littérature expérimentale, mêlant prospective, récits philosophiques, vulgarisation scientifique, essais politiques, questionnements sociaux, jeux de l’esprit, tous en rapports avec des développements possibles de notre culture technologique. Le thème des créatures artificielles est en germe bien avant l’émergence de ce genre littéraire et on peut le faire remonter à l’antiquité. Ces créatures dont les deux figures emblématiques les plus populaires sont le Golem et le monstre de Frankenstein, ont été décrites comme blasphématoires, perverties, et se situant hors de la création divine.

Related: