background preloader

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

Portail sur Coaching Transpersonnel Mind Mappers : mapas mentales, pensamiento visual y web 2.0 Les fonctions cognitives réceptives et celles de mé Mots-clés : sciencescognitives, annexes-2008 Les sciences cognitives cherchent à décomposer le fonctionnement de notre psychisme en fonctions cognitives telles que la perception ou encore la mémorisation. Les travaux qui se sont aidées tout d’abord de l’étude des pathologies puis de l’imagerie cérébrale, montrent qu’entre le phénomène à observer et la façon dont nous nous en souvenons, il existe plusieurs étapes qui reconstruisent notre réalité interne. Au départ il y a un phénomène que l’on peut considérer comme objectif [1]. Ensuite vient le traitement des données sensitives qui s’effectue suivant trois étapes [2] : sensation perçue, perception et représentation cognitive. En parallèle ces informations sont stockées dans différentes mémoires à long terme : les mémoires perceptives, la mémoire sémantique et la mémoire épisodique (cette décomposition est à la base du modèle SPI du psychologue Endel Tulving [3]). L’étape sensitive La sensation perçue constitue une première étape. Notes

Digital Anatomist Interactive Atlases Structural Informatics GroupDepartment of Biological StructureUniversity of Washington Seattle, Washington, USA Atlases Content: 2-D and 3-D views of the brain from cadaver sections, MRI scans, and computer reconstructions.Author: John W. SundstenInstitution: Digital Anatomist Project, Dept. Content: Neuroanatomy Interactive Syllabus. Atlas was formerly available on CD-ROM (JAVA program running on Mac and PC platform). Content: 3-D views of thoracic organs reconstructed from 1 mm cryosections of a cadaver specimen provided by Wolfgang Rauschning.Authors: David M. Atlas was formerly available on CD-ROM. Content: 2-D and 3-D views of the knee from cadaver sections, MRI scans, and computer recontructions.Author: Peter Ratiu and Cornelius RosseInstitution: Digital Anatomist Project, Dept. FAQHelp on Program UseSoftware Credits and CopyrightPrivacy and advertising policiesAbout the Structural Informatics Group

L'intelligence collective Le thème de l’intelligence collective monte en puissance. Il trouve un terrain d’application dans le champ des collectivités humaines : entreprises, territoires, sociétés. S’y associe volontiers la gestion des connaissances et la gestion des compétences, toujours collectives dans les organisations. Peut-on dire qu’une communauté humaine est dotée d’une “intelligence collective” ? On pourrait entendre par là une capacité de comprendre le monde et de se comprendre, une capacité de connaissance, un talent, des savoir faire, un “génie propre” pourquoi pas ? Différentes figures évoquent une réponse à la question de l’intelligence collective. Convenons donc à ce stade que l’on puisse dire “tout se passe comme si” les communautés humaines étaient dotées d’intelligence et, bien sûr, de stupidité on le voit bien aussi. On assiste d’ailleurs à ce propos à un excellent tour de passe passe intellectuel (comme seul les hommes peuvent en commettre). Au préalable néanmoins il nous faut préciser :

HAS Cerveau dans une cuve Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Illustration de l'expérience. En philosophie, le cerveau dans une cuve (« brain in a vat » en anglais) est une expérience de pensée imaginée par Hilary Putnam en 1981 qui s'inscrit dans le cadre d'une position sceptique. C'est une forme modernisée de l'expérience du malin génie de René Descartes. Elle consiste à imaginer que notre cerveau est en fait placé dans une cuve et reçoit des stimuli envoyés par un ordinateur en lieu et place de ceux envoyés par notre corps. Des films comme eXistenZ, la série Matrix ou Passé virtuel (inspiré de Simulacron 3) ont illustré au cinéma des cas très proches de cette expérience de pensée. Présentation philosophique de l'expérience[modifier | modifier le code] Contexte et scénario de l'expérience[modifier | modifier le code] Portée de l'expérience[modifier | modifier le code] Putnam réfute lui-même son propre argument de manière assez subtile et en faisant appel au concept de "référence".

Brain Explorer Portail sur le Coaching d'Intelligence Collective Thérapie cognitive de la dépression Le blog de seraphin ALAVA - 10) Vous vous réveillez à trois heures du matin pour aller aux toilettes et vous arrêtez pour relever votre courrier avant de retourner au lit. 9) Vous vous faites tatouer : " ce corps est conçu pour être lu avec Netscape Navigator, version 3.0 ou ultérieures ". 8) Vous nommez vos enfants : Eudora, Mozilla et Dotcom. 7) Vous éteignez votre modem et vous avez cet horrible sentiment de vide comme celui que vous avez quand " you just pulled the plug on a loved on " (je ne suis pas bien sur de la traduction :-). 6) Vous passez la moitié de votre voyage d'avion avec votre portable sur votre tablette et votre enfant dans le compartiment au-dessus. 5) Vous décidez de rester à la fac un an ou deux, juste pour l'accès Internet gratuit. 4) Vous vous moquez des personnes qui ont des modems à 2400 bauds. 3) Vous commencez à utiliser des smileys dans votre correspondance papier. 2) La dernière copine que vous ayez eu était une JPEG. 1) Votre disque dur crashe. Vous réussissez.

cours sur l'IRM e-MRI : Formation interactive sur l'imagerie par résonance magnétique e-MRI est un cours interactif sur le fonctionnement et la physique de l'IRM. L'e-learning appliqué à la médecine et la physique Organisés en deux grandes parties, les seize chapitres de ce module d’enseignement comportent des objectifs bien définis, un résumé des points clés à retenir et des encadrés qui isolent les notions les plus complexes ou les développements en cours. Les illustrations, animations et expériences interactives ont toutes été conçues spécifiquement pour ce support, dans un esprit le plus didactique possible. Un site récompensé e-MRI a reçu des prix scientifiques de la Société Française de Radiologie (Prix Hermann Fischgold), de la Société Européenne de Radiologie (Cum Laude Award, European Congress of Radiology) et de la Société Nord-Américaine de Radiologie (Certificate of Merit, Radiological Society of North America).

CLARK G. KHADIGE

Related: