background preloader

Accompagner les élèves et les familles en difficultés - Fondation de France

Accompagner les élèves et les familles en difficultés - Fondation de France

http://www.fondationdefrance.org/Nos-Aides/Vous-etes-un-organisme/Solidarite-avec-les-personnes-vulnerables/En-France/Enfance

Related:  Les Moyens

Elèves en difficulté : Tout un programme ? Comment les PPRE (Programme Personnalisé de Réussite éducative) peuvent-ils aider les élèves en difficulté ? Faut-il proposer « des contenus plus adaptés aux compétences des élèves mais avec un risque de totale rupture avec ce qui est proposé en classe ou à l’inverse des contenus proches avec le risque de ne pas suffisamment aider les élèves ? Martine Janner-Raimondi répond en s'appuyant sur les résultats de ses travaux. Elle donne les clés des PPRE efficaces : la vigilance et l’expertise des enseignants à condition qu'ils mettent la lutte contre l'échec scolaire au coeur de leur projet. Martine Janner-Raimondi est l’auteur de « Elèves en difficulté : tout un programme » paru aux éditions L'Harmattan. Maître de conférences en Sciences de l’Education à l’université de Rouen, ses travaux de recherche sont orientés, entre autres, vers la prise en compte de la difficulté scolaire à l’école primaire comme au collège.

22h de formations et de ressources sur la dyslexie « Gerip Blog Dyslexia International a inauguré la première version de son e-Campus le 5 octobre à Paris, sous le haut patronage de la Princesse Margaretha du Liechtenstein, lors de la journée mondiale des enseignants au siège de l’UNESCO. Anapedys était à leurs côtés pour soutenir cette action en direction des enseignants afin d’aider les 10% de la population mondiale (700 millions d’individus) qui risquent l’illettrisme à vie si leurs problèmes d’apprentissage spécifiques ne sont pas pris en charge. L’UNESCO soutient ce projet dans un souci d’inclusion et de respect des différences. Vincent Goetry, chercheur belge, Franck Ramus, chercheur français, Linda Siegel, chercheur canadienne, entre autres, ont participé à l’élaboration d’enivron 22h de formation théorique et pratique sur la dyslexie. Dans un premier temps, le e-Campus est disponible en français, en anglais. Il sera prochainement disponible en portuguais, en arabe, en chinois, en russe et en espagnol.

Allô prof souhaite connaître son influence sur la persévérance scolaire Audrey Miller, publié le 15 avril 2013 Le service en ligne d’aide aux devoirs Allô prof invite les élèves de la 5e année du primaire à la 5e secondaire à répondre à un questionnaire visant à évaluer l’impact des outils qu’il propose ainsi qu’à mieux connaître les besoins de ses jeunes utilisateurs. Cette étude est menée par le Centre de recherche sur l’intervention éducative et socioéducative (CRIÉSÉ), affilié à l’Université de Sherbrooke.

Actualités - "Aidons tous les collégiens à réussir!" 2014 En partenariat avec le ministère de l'éducation nationale, la Fondation de France renouvelle en 2014 l'appel à projet : "Aidons tous les collégiens à réussir !", afin de soutenir des actions innovantes en faveur de la prévention et de la lutte contre le décrochage scolaire des collégiens. La date de limite des dépôts de candidature est le 3 avril 2013. Les conseillers académiques recherche, développement, innovation et expérimentation (CARDIE) pourront apporter, aux établissements et à leurs équipes, l'aide nécessaire à l'élaboration des projets. Pallier les troubles d'apprentissage Dans le domaine scolaire, les vocables en "DYSquelquechose" (dyslexie, dysgraphie, dysorthographie, dyspraxie, dysphasie,…) désignent des "situations" de difficultés scolaires dites "spécifiques" c'est-à-dire concernant un enfant indemne de déficit intellectuel ou de pathologie visible somatique ou psychologique. Ces termes en DYS désignent tout à la fois des difficultés en classe et des diagnostics médicaux. Ergothérapeutes, orthophonistes, éducateurs, pédopsychiatres, psychologues, etc. mais aussi les parents et les enfants sont tous impliqués dans les thérapeuthiques et procédures à mettre en oeuvre pour permettre le bon déroulement de la scolarisation et socialisation de l'enfant.

Le redoublement, spécialité française, injustice nationale Le redoublement, une des particularités du système scolaire français, aurait du plomb dans l’aile. François Hollande veut en limiter le nombre. Perspective évasive, dans dix ans on appréciera ce qu’il en est. Depuis quelques années, l’Education nationale aussi recommande d’éviter cette décision.

Metz : Des dysphasiques scolarisés avec leurs camarades de l'école ordinaire L'école inclusive ça existe à Metz. Une classe d'un institut qui accueille des jeunes dysphasiques ayant des troubles graves du langage s'est implantée dans une école. C'est l'occasion pour ces élèves d'être intégrés dans les autres classes tout en ayant des regroupements pour prendre en compte leur besoins particuliers. Camille Karmann a présenté ce projet au 6ème Forum des enseignants innovants. Comment s'est construit ce projet ? Le projet de dispositif externalisé avec des emplois du temps individualisés est né d’une réflexion pédagogique dans un premier temps élargie à l’équipe pluridisciplinaire. Passez le test Pisa et mesurez-vous à un Chinois de 15 ans En six questions –on vous fournit les réponses–, évaluez votre niveau en maths et comprenez où les collégiens français ont laissé des plumes. Il y a quelques années, M6 confiait à Roland Magdane la présentation d’un jeu familial, Etes-vous plus fort qu’un élève de 10 ans?, vite déprogrammé en raison d’une audience défaillante. A l’occasion de la parution des résultats 2012 du test Pisa, qui sème tous les trois ans la déprime et la polémique au sein de l’Education nationale, je me propose de prendre la suite de Magdane (sans l’humour) et de vous proposer de vous mesurer, en six questions mathématiques, à un élève de 15 ans. Six questions représentant les 6 niveaux auquel un élève peut prétendre appartenir.

«La plupart des précoces sont de mauvais élèves alors qu'ils ont un haut potentiel» Membre de la commission ministérielle sur les élèves intellectuellement précoces à l'Education nationale, Alain Salzemann éclaire les raisons pour lesquelles certains enfants précoces se retrouvent en grande souffrance scolaire. Et explique les principes adoptés par le collège Jean-Charcot de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), spécialisé dans la prise en charge de ces enfants, et dont il est le principal adjoint. Comment expliquer que des enfants intellectuellement précoces se retrouvent en situation de souffrance scolaire, alors qu'il ont des capacités qui devraient les faire réussir plus facilement que les autres? Les enfants précoces ne sont pas plus intelligents que les autres, mais présentent une intelligence différente. Ils ont donc des besoins particuliers que l'école ne voit pas toujours. Pour environ deux tiers d'entre eux, cela ne pose pas de problème : ces enfants arrivent à exprimer leur potentiel et donc à suivre un cursus scolaire plus ou moins normal.

Related: