background preloader

Objectif empreinte zéro - Ecologie - Portraits d'un Nouveau Monde

Objectif empreinte zéro - Ecologie - Portraits d'un Nouveau Monde

Rencontre avec Dylan Wilk de Human Nature, entrepreneur hors des sentiers battus [Express yourself] Lors du dernier Social Innovation Camp organisé à l'"Enchanted Farm" de Gawad Kalinga, aux Philippines, nous avons rencontré Dylan Wilk, co-fondateur et vice-président de Human Nature, entreprise sociale leader sur le secteur des cosmétiques biologiques aux Philippines. Dylan nous a raconté son histoire et celle de Human Nature. Des voitures de luxe à l'entrepreneuriat social Issu d'une famille anglaise pauvre, il abandonne ses études au lycée et se lance très jeune dans l'entrepreneuriat. A 20 ans, alors que personne n'a foi en son projet, il lance dans sa cuisine une entreprise de jeux vidéo. La première année, il perd de l'argent; la seconde, il comble les pertes de l'année précédente; et la troisième, il achète sa première voiture de sport. Sa vie bascule lorsqu'il rencontre Anna Meloto, la fille ainée d'Antonio Meloto, fondateur de Gawad Kalinga. Une fois mariés, Anna et Dylan s'installent aux Etats-Unis, où Dylan crée un réseau de bénévoles pour Gawad Kalinga.

Rencontre avec Antonio Meloto de Gawad Kalinga, le "bâtisseur de rêves" [Express Yourself] Après un an et demi de préparation et plus de 24 heures de voyage, nous arrivons à Manille chez Antonio Meloto, que les Philippins surnomment "Tito Tony", l'"Oncle Tony". Ancien cadre dirigeant de Procter & Gamble, Tony a décidé, un jour, de changer sa vie au profit des plus pauvres et crée en 2003 Gawad Kalinga -en anglais "to take care", soit "prendre soin"- avec un objectif clair: "éradiquer l'extrême pauvreté aux Philippines d'ici 2024". Défi immense puisqu'en environ un tiers des Philippins, soit plus de 30 millions d'habitants vivent dans la pauvreté. J'ai rencontré pour la première fois Tony à l'été 2010 lors d'une mission humanitaire au sein de Gawad Kalinga, organisée avec une équipe de douze étudiants de ESCP Europe. Le GK way: la construction de communautés villageoises solidaires Les villages accueillent une soixantaine de familles d'anciens "squatters", les habitants de bidonvilles, qui construisent eux-mêmes leurs maisons dans un esprit de solidarité.

Related: