background preloader

E-réputation, réseaux sociaux et règles juridiques pour un site internet en 2012

E-réputation, réseaux sociaux et règles juridiques pour un site internet en 2012

Vie privée sur Internet: de nouveaux outils pour les jeunes Avec le lancement de ce site, la commissaire à la protection de la vie privée du Canada, Jennifer Stoddart, veut sensibiliser les jeunes adolescents à certains dangers de la navigation sur Internet. - Photo: Étienne Ranger, Le Droit La commissaire à la protection de la vie privée du Canada, Jennifer Stoddart, veut sensibiliser les jeunes adolescents à certains dangers de la navigation sur Internet. Son bureau a produit une vidéo, ainsi que des documents pour les parents et les professeurs, afin de communiquer les pratiques à adopter pour protéger sa vie privée dans les méandres du cyberespace. Mme Stoddart a affirmé mardi que ces nouveaux outils sont destinés aux jeunes de première et deuxième année du secondaire. La commissaire à la protection de la vie privée avait produit une autre «boîte à outils» pour les jeunes un peu plus vieux l'automne dernier. Les parents devraient aussi prendre en compte le danger que peut représenter un téléphone intelligent pour la vie privée, a-t-elle ajouté.

()>Enseigner l’identité numérique Suite à différentes affaires plus ou moins retentissantes (en France : Planète Facebook sur France2, Marc-L et le Tigre), on souligne de plus en plus la nécessité d’une éducation à l’identité numérique, et plus largement à la culture informationnelle ou une alphabétisation numérique. Ce ne sont là que quelques propositions, mais essayons de voir, par tranche d’âge, ce qui existe déjà et ce qu’on pourrait mettre en place. enfant/adolescent/jeune adulte L’enfant est la première victime d’Internet, peut-on parfois entendre. en tant que parent École primaire De même qu’il y a une sensibilisation à la sécurité routière, ou aux risques domestiques, il est possible d’envisager des journées de sensibilisation aux dangers et aux bonnes pratiques d’Internet. Collège Lycée en tant qu’enseignant S’adapter aux nouveaux outils (médias et réseaux sociaux)Percevoir le potentiel et les limites de ces outilsConcevoir des modules pédagogiques en fonction des tranches d’âge à l’approche d’un recrutement

Propriété intellectuelle et exception pédagogique Le protocole d’accord du 1er février 2012 (publié au BO n°16 du 19 avril 2012) intitulé « Utilisation des livres, de la musique imprimée, des publications périodiques et des œuvres des arts visuels à des fins d’illustration des activités d’enseignement et de recherche » met fin à une période de presque cinq mois durant laquelle aucun texte officiel ne définissait le domaine de l’exception pédagogique, suite à la fin du protocole d’accord du 8 décembre 2010. C’est un texte complexe qu’il faut lire et relire attentivement pour en comprendre toutes les applications, mais voici plusieurs remarques visant à en simplifier quelque peu la lecture : La catégorie des manuels est remplacée par celle d’ « œuvres conçues à des fins pédagogiques » (OCFP). La numérisation recouvre à la fois la « scannérisation » et la ressaisie de textes. La notion d’extrait ne s’applique plus aux œuvres des arts visuels. Un tableau récapitulatif recense les différents usages pour les différents types d’œuvres.

Mairie de Paris : soyez net sur le net ! La mairie de Paris vient de mettre en ligne un outil de mesure de l’e-réputation pour les jeunes. En quelques minutes le site propose un test en connexion avec le compte Facebook et livre ses conclusions en pourcentages. Les résultats sont accompagnés de fiches pratiques pour permettre d’améliorer ses usages du numérique et de mieux gérer son e-réputation. Petit bémol à cette initiative, il faudrait qu’elle se développe également sur les autres réseaux sociaux. Jaugez votre e-réputation et définissez ce que vous assumez réellement (ou pas)

MP3, ebooks... on a vérifié, ils ne vous appartiennent pas | Rue89 Culture Rue89 a mis son nez dans les conditions d’utilisation des grandes plateformes de vente de culture numérisée. Prêter un ebook ou un album à un ami ? N’y pensez pas. Un livre en papier ou un CD en plastique, c’est pratique. Quand vous achetez des livres et de la musique numérique (mais également des films, des jeux vidéo ou des séries), que ce soit sur Google Play, Amazon ou l’iTunes Store d’Apple (et sur bien d’autres sites), vous avez simplement le droit de lire le livre ou de regarder votre vidéo. Nous avons épluché les conditions générales de vente et d’utilisation (le texte qui définit les conditions auxquelles vous pouvez utiliser une plateforme ou un service) des grandes plateformes de vente de biens culturels numériques (l’iTunes Store d’Apple, Google Play, Amazon, la Fnac...) pour en dénicher les dispositions surprenantes. Les contenus ne vous appartiennent pas La boutique d’achat de MP3 d’Amazon fait de même : Un livre que vous avez acheté peut être supprimé Google, par exemple :

1 - Qu'est-ce que l'identité numérique ? L'Atelier des médias est, à la fois, une émission de radio et un réseau social traitant des évolutions et révolutions dans le monde des médias. Vous aussi venez découvrir nos contenus et, si vous le souhaitez, vous inscrire : Le travail de Ziad Maalouf, Simon Decreuze et de leur équipe est, chaque semaine, enrichi, stimulé, orienté, aiguillé par vos contributions, vos réactions, vos commentaires, vos suggestions, via la communauté de l'Atelier des médias. Ziad Maalouf reçoit les acteurs des évolutions et des révolutions des médias dans le monde. Avec Marie-Catherine Beuth du blog Etreintes digitales, l'Atelier analyse chaque semaine l'actualité des médias. Francis Pisani livre aussi chaque semaine son regard savant et sage sur l'évolution du monde numérique.

Exception pédagogique : les accords en 2012 Question : Protocole d’accord transitoire pour l’utilisation des livres, de la musique imprimée, des publications périodiques et des œuvres des arts visuels à des fins d’illustration des activités d’enseignement et de recherche où en est-on à la rentrée 2012 [1] ? Réponse : Le caractère exclusif du droit d'auteur et des droits voisins confère à leur titulaire le droit d'autoriser ou d'interdire toute représentation ou reproduction d'une œuvre ou d'un objet protégé [2]. L'auteur peut négocier cette cession partielle ou totale de droit de reproduction, de représentation, de traduction. L'exception pédagogique, ou plus exactement « l'exception à des fins d'enseignement et de recherche » [3] régie par l'article 122-5 3° point e [4], déroge à ce principe en permettant à l'utilisateur d'effectuer des représentations ou des reproductions sans l'accord de l'auteur. L'auteur créateur de l'œuvre utilisée a droit à une rétribution de son travail [5]. Depuis 2006, six accords ont été conclus.

Que reste-t-il de notre vie privée sur Internet ? - L'actu Médias / Net Photos, données personnelles, géolocalisation… Au fil des ans, notre vie intime est devenue de moins en moins privée. Et on y est un peu pour quelque chose. Aurions-nous renoncé ? Quand Edward Snowden révèle, en juin 2013, que les citoyens du monde entier sont surveillés par les services de renseignement américains, l'opinion publique fronce à peine les sourcils. « On le savait déjà », lit-on dans les médias ; « Je m'en fiche, je n'ai rien à ­cacher », entend-on dans les couloirs. Fatalisme ? Inconscience ? Au fil du temps, nous avons accep­té d'être regardés d'un peu plus près, par un nombre d'acteurs toujours plus grand, nous avons semé davantage de traces informatiques, comme autant de petits cailloux. “Un enfant né aujourd’hui grandira sans aucune conception de la vie privée.”Edward Snowden En 1974, le projet Safari – un numéro unique permettant d'interconnecter les différents fichiers administratifs – avait choqué les Français. Placer le curseur où on l’entend

Related: