background preloader

Ressources d'accompagnement

Ressources d'accompagnement

Thèmes transversales (EDD, ...) L’éducation au développement durable (EDD) est devenue une mission incontournable de l’école, mais aussi des structures extrascolaires. Elle vise à sensibiliser les jeunes, et aussi les adultes, à la complexité des enjeux de notre société, à les inciter à changer leurs comportements et à agir en citoyens responsables pour les générations présentes et futures. Elle doit permettre d'appréhender la complexité du monde dans ses dimensions économiques, écologiques et sociales, favoriser la participation au processus démocratique et être accessible à tous tout au long de la vie. Il ne s’agit pas de prévoir des contenus « additionnels » par rapport à ceux qui existent déjà, mais de les intégrer de manière interdisciplinaire dans l’enseignement et l’éducation. Les principaux outils de cette stratégie sont :

Université d'automne « La lecture et la culture littéraire au cycle des approfondissements » - Qu'entend-on par lecture littéraire ? Annie Rouxel, maître de conférences en littérature et didactique, Centre d'étude des littératures ancienne et moderne, Université de Rennes-II et IUFM de Bretagne. L'entrée de la littérature dans les nouveaux programmes de l'école primaire invite à interroger non seulement la notion de littérature mais son approche par la lecture littéraire. Quel sens donner à ce terme problématique ? Entre émotion et approche cognitive, quelle posture de lecture suppose-t-il ? Avant d'apporter des éléments de définition de la lecture littéraire, je me propose d'en présenter les fondements théoriques et de rappeler les théories de la réception auxquelles se réfèrent les didacticiens. Notons, en premier lieu, la fragile existence terminologique de la lecture littéraire. La lecture littéraire désigne-t-elle toute lecture de texte littéraire ? Des théories de la réception à la théorie de la lecture littéraire Hans-Robert Jauss et l'horizon d'attente Wolfgang Iser et la créativité du lecteur

Seconde générale et technologique - Seconde générale et technologique Horaires des enseignements de la classe de seconde générale et technologique Tableau des horaires des enseignements Une classe de détermination La classe de seconde a pour objectif de laisser aux élèves les choix les plus ouverts possibles. Elle associe : des enseignements communs, qui ont un poids très fort (80 % de l'horaire-élève) ;des enseignements d'exploration au choix. Certaines secondes spécifiques sont conservées : techniques de la musique et de la danse (TMD) et sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration. Un tronc commun pour tous Horaires et programmes des enseignements du tronc commun sont identiques pour tous. français ;langues vivantes 1 et 2 ;histoire-géographie ;mathématiques ;physique-chimie ;sciences de la vie et de la Terre ;éducation physique et sportive ;enseignement moral et civiqueaccompagnement personnalisé. Des enseignements d'exploration Ces enseignements ont des objectifs variés : Choix des enseignements d'exploration Cas particuliers

Vidéos des conférences « Éclairages sur l’autorité » En naviguant sur ce site, des traceurs de mesure d’audience ont été générés, vous pouvez les supprimer et les interdire à l’avenir en bloquant sur votre navigateur les cookies de domaine d’origine xiti.com. X Pour paramétrer les traceurs Cartable en ligne Éclairages sur l’autorité Mercredi 30 septembre 2009 Confé­rence « L’au­to­rité, condi­tion de l’édu­ca­tion » par Mar­cel Gau­chet Du­rée de la vi­déo : 61 mn. La vi­déo est réa­li­sée par l'équipe de res­sources et de pro­duc­tions au­dio­vi­suelles du CRDP de l’aca­dé­mie de Cré­teil. Mercredi 7 octobre 2009 Confé­rence « L’au­to­rité et les ado­les­cents : le rôle de la loi et des ins­ti­tu­tions » par Ni­cole Maes­tracci Du­rée de la vi­déo : 63 mn. Mercredi 14 octobre 2009 Confé­rence « Laï­cité et au­to­rité : l’école de la ré­pu­blique » par Éric Fer­rand et Alain Sek­sig Du­rée de la vi­déo : 1 h 10 mn. Texte de la confé­rence d'Éric Fer­rand Mercredi 21 octobre 2009 Du­rée de la vi­déo : 67 mn. Mercredi 18 novembre 2009 Contraste Im­pri­mer

grilles_horaires lycée ES, L, S Travailler en classe de maternelle avec la baladodiffusion La baladodiffusion a permis de travailler la réception orale et la production orale avec les élèves de grande section de maternelle. Le projet : Améliorer la qualité d’écoute de mes élèves et développer leur attention, pour favoriser l’éveil à la conscience phonologique. La mise en oeuvre : Nous avons tout d’abord découvert le matériel pas à pas pour faciliter la manipulation, comprendre comment effectuer des écoutes et des enregistrements pour une meilleure autonomie du travail.La prise en main a été très rapide pour les élèves, la difficulté s’est retrouvée du côté de l’enseignant. Je pense qu’il faudrait prévoir un temps de formation pour la prise en main, la synchronisation de tous les appareils, le transfert de fichiers sur les Ipod. Cela permettrait de diminuer la perte de temps, d’optimiser les possibilités du matériel car je pense que je n’ai pas tout exploré.Enfin nous avons orienté notre travail vers une écoute active et analytique. Matériel prêté dans le cadre de Créatice

Cycle terminal de la voie générale - Cycle terminal de la voie générale Mise en œuvre du nouveau lycée NB : de nouvelles épreuves anticipées comptant pour la session 2013 du baccalauréat sont mises en place dès 2012 : histoire-géographie en série S, sciences en séries ES et L Une spécialisation progressive Après la classe de seconde, qui donne une culture commune à tous les élèves et leur permet de tester leurs goûts et leurs aptitudes, le cycle terminal de la voie générale organise une spécialisation progressive des études : La classe de première introduit des enseignements spécifiques tout en maintienant un bloc d'enseignements communs important. Elle devient une étape-clé pour amorcer un choix d'orientation.La classe terminale renforce la spécialisation dans la perspective d'études supérieures. Cette nouvelle organisation des enseignements permet des réorientations d'une série à l'autre. Détail des disciplines et horaires des nouvelles classes de première et terminale (BO spécial n°1 du 4 février 2010) Enseignements communs Enseignements spécifiques Série L

Mise en place et réformes - Le collège unique de 1975 aux années 2000 Un long processus Rentrée des classes à Vichy (1942) © La Documentation française - Photo Reportage Trampus Agrandir l'image La volonté d’unifier les structures et les enseignements de l’école moyenne apparaît dès le début du xxe siècle avec Ferdinand Buisson et les Compagnons de l’Université nouvelle (un groupe d’enseignants de tous les niveaux) qui lancent l’idée d’une " école unique ". - L’enseignement primaire supérieur dispensé pendant quatre ans après le certificat d’études de la sixième à la troisième, soit dans des écoles primaires supérieures (EPS), soit dans des cours complémentaires Cette organisation était vivement critiquée car considérée comme portant atteinte aux principes démocratiques de la République. La réforme Berthoin de 1959 CES Saint-Jean de la Ruelle (1968). © La Documentation française - Photo Almasy La réforme Fouchet-Capelle de 1963 La réforme de 1959 échoue sur un point essentiel : l'orientation. Les CES comprennent désormais trois filières : Givors (69). Il propose :

Les programmes du collège Les programmes au collège Les programmes du collège Le Bulletin officiel spécial n°11 du 26 novembre 2015 est consacré aux programmes d'enseignement de l'école élémentaire et du collège. Retrouvez les programmes d'enseignement du cycle : des apprentissages fondamentaux (cycle 2, du CP au CE2)de consolidation (cycle 3, du CM1 à la sixième)des approfondissements (cycle 4, de la cinquième à la troisième) Au BO spécial du 26 novembre 2015 : programmes d'enseignement de l'école élémentaire et du collège Enseignement facultatif de langues et cultures de l'Antiquité L'enseignement facultatif de langues et cultures de l'Antiquité (LCA) peut apporter un soutien précieux à la maîtrise des savoirs fondamentaux de la langue française. Mise en œuvre de l'enseignement facultatif de langues et cultures de l'Antiquité Des ajustements à la rentrée 2018 Des programmes organisés de façon cohérente et progressive Des programmes articulés au socle commun de connaissances, de compétences et de culture Français Histoire

École maternelle - Sélection pour une première culture littéraire à l'école maternelle Une première expérience de lecteur L'enjeu de la démocratisation culturelle passe, dès l'entrée à l'école maternelle, par l'appropriation d'un fonds partagé d'histoires, de textes, d'albums, constamment enrichi par la production éditoriale contemporaine. La diversité des œuvres proposées vise à installer, en lien avec l'expérience singulière des enfants, une progressivité des pratiques et apprentissages culturels : écouter une histoire, racontée ou lue, la raconter à son tour ; comprendre une histoire, ce qui motive l'action des personnages... ; interpréter une histoire dans un contexte, repérer et apprécier les effets de langue ou de langage, repérer et apprécier les interactions entre le texte et l'image ; se familiariser avec la matérialité du livre, la diversité de l'objet-livre ; mettre en relation plusieurs histoires mémorisées... feuilleter, découvrir, s'approprier, choisir un livre ; Une sélection organisée en deux grandes parties Deux grandes parties structurent la sélection :

Ressources pour l'accompagnement personnalisé Pour la mise en oeuvre de l'accompagnement personnalisé, éduscol propose un ensemble de ressources issues des académies ainsi des vidéos d'interviews. Modules pour l'accompagnement personnaliséUn ensemble de modules pour l'accompagnement personnalisé au lycée de la seconde à la terminale, en voie générale et technologique et en voie professionnelle. Chacun d'eux est axé sur un thème précis et propose une description complète de la séance et des activités à mettre en oeuvre.Interviews sur l'accompagnement personnaliséLors du séminaire accompagnement personnalisé : bilan et perspectives du 30 mai, 7 interviews ont été réalisées pour illustrer la mise en place et les bénéfices de l'accompagnement vue par différents acteurs de terrain ( professeur, formateur, IA-IPR, Chef d'établissement, CPE...).

Les postures enseignantes — 3-Ifé - Plateforme néo-titulaires - NéoPass@ction Une posture est une structure pré-construite (schème) du « penser-dire-faire », qu’un sujet convoque en réponse à une situation ou à une tâche scolaire donnée. Les sujets peuvent changer de posture au cours de la tâche selon le sens nouveau qu’ils lui attribuent. La posture est donc à la fois du côté du sujet dans un contexte donné, mais aussi de l’objet et de la situation, ce qui rend la saisie difficile et interdit tout étiquetage des sujets. Les « postures d’étayage » permettent de rendre compte de la diversité des conduites de l’activité des élèves par les maîtres pendant la classe : Une posture de contrôle : elle vise à mettre en place un certain cadrage de la situation : par un pilotage serré de l’avancée des tâches, l’enseignant cherche à faire avancer tout le groupe en synchronie.

Les horaires par cycle au collège L'organisation des enseignements obligatoires et facultatifs Les enseignements obligatoires regroupent les enseignements communs et les enseignements complémentaires. Les établissements peuvent enrichir les enseignements facultatifs. Les enseignements obligatoires Sur les 26 heures d’enseignements obligatoires, les enseignements complémentaires (enseignements pratiques interdisciplinaires – EPI – et accompagnement personnalisé – AP) représentent 3 heures en 6e (cycle 3) et 4 heures en 5e, 4e, 3e (cycle 4). La répartition entre les enseignements complémentaires est fixée par le conseil d’administration de l’établissement après avis du conseil pédagogique. Les enseignements facultatifs Depuis la rentrée 2017, les établissements qui le souhaitent peuvent proposer à leurs élèves davantage d’enseignements facultatifs : Une dotation horaire spécifique peut être attribuée à cette fin. Les horaires en sixième (cycle 3) ** S'y ajoutent au moins 10 heures annuelles de vie de classe.

MENE1512598C Introduction Troisième rentrée de la refondation de l'École de la République, celle de septembre 2015 ouvre une étape déterminante. L'année scolaire 2015-2016 doit d'abord mobiliser tous les acteurs de l'école pour engager ou poursuivre l'évolution des contenus d'enseignement et des pratiques pédagogiques au service de la lutte contre les inégalités et renforcer la transmission des valeurs de la République. C'est tout le sens, notamment, de la priorité au premier degré, mise en œuvre depuis deux ans et qui doit continuer à se déployer pour que chaque enfant puisse disposer, dès son entrée à l'école, des meilleures conditions pour nouer et développer ses apprentissages. L'année 2015-2016 sera aussi une année de préparation des personnels aux évolutions majeures de la rentrée 2016. I - Construire une école plus juste pour offrir à chaque élève un parcours de réussite 1) Renforcer l'acquisition du socle commun notamment grâce à la maîtrise des langages 1) Une politique globale de formation

Related: