background preloader

Données personnelles : pourquoi arrêter d'utiliser les services des GAFA ?

Données personnelles : pourquoi arrêter d'utiliser les services des GAFA ?
Aral Balkan est un développeur britannique. Il se définit comme un « activiste des droits cyborgs ». À ses yeux, il faut arrêter de célébrer les géants de Silicon Valley et privilégier les technologies à échelle humaine. Rencontre. Quand Aral Balkan conçoit pas des applications et logiciels via son organisation sans but lucratif Ind.ie, il tire à boulets rouges sur les géants de la tech. Son combat : défendre le droit à la vie privée sur le net. Vous vous dites "activiste cyborg". Aral Balkan : N’importe quelle personne utilisant les technologies numériques et les réseaux sociaux est un cyborg. Selon vous, être humain à l’ère digital ce n'est plus tout à fait la même chose ? A.B. : Il faut comprendre quelles sont nos frontières. Quand avez-vous pris conscience de tout cela ? A.B. : Et bien je me suis levé un matin… Non, je plaisante. Google et Facebook ne conçoivent pas des outils, ils conçoivent des pièges. Qu’est-ce que vous entendez par élevage d’êtres humains ? A.B. : Oui, exactement.

https://www.ladn.eu/tech-a-suivre/donnees-personnelles-pourquoi-arreter-services-gafa/

Related:  raphaelle_ridarchDes applis très appliquées& classer

Maîtrisez les réglages « vie privée » de votre smartphone Réglez la géolocalisation en fonction de vos besoins Pourquoi c’est important ? Environ 30 % des applications utilisent la géolocalisation, parfois plusieurs fois par minutes. ▷ Les Business Models de Google et Facebook Google et Facebook sont souvent comparés, mis sur la même échelle avec notamment un point de comparaison qui est Google Plus. Je pense qu’il est important de bien différencier ces 2 géants du web qui ont des Business Models très différents. Cela permettra par la même occasion de répondre à des questions telles que : pourquoi Facebook commence à imposer sa publicité ? Pourquoi il n’y a pas de publicité sur Google + ?

À qui profite le big data ? - CLEMI Le nombre de données créées et utilisées chaque année est de plus en plus important. On en crée sans s’en rendre compte, avec des téléphones qui comptent les pas ou quand on emprunte un vélo en libre-service. De nouveaux métiers sont apparus pour gérer toutes ces données, mais aussi pour les exploiter. On a en effet découvert qu’on pouvait apprendre beaucoup de leur étude. Ainsi, en 2008, des chercheurs ont analysé les recherches faites sur Google par un échantillon d’Américains et ont essayé de prédire quand la grippe allait arriver.

Le datasprint historique - Traces de soldats "Agence des usages TICE, 'Traces de soldats', le datasprint historique" Adrien Boschet, professeur d'histoire-géographie au collège Albert-de-Mun, Nogent-sur-Marne (94). -Pour moi, c'était important, pour célébrer la fin du centenaire, en 2018, qu'on ait un projet un petit peu phare et qui implique vraiment les élèves autour des poilus de Nogent-sur-Marne. Ce qui est intéressant dans le projet "Traces de soldats", c'est que c'est un projet qui, vraiment, rend l'élève producteur, parce qu'il a extrait des données, il a fait des choix. Ce projet permettait aussi de les faire travailler sur des sources primaires, des sources vraiment originales, avec les registres de soldats. Ils se retrouvent dans une posture où ces infographies, toutes ces données vont être transmises à data.gouv.fr. Lorsqu'on a décidé du projet "Traces de soldats" pour notre classe, on a reçu tout le tableur, avec toutes les données des 256 poilus nogentais qui étaient tombés au front.

Big data et traçabilité numérique - Introduction - Collège de France 1 Je remercie chaleureusement Simon Paye pour ses remarques sur cette introduction et pour l’ensembl (...) 1La production en masse de données numériques a rapidement ouvert la possibilité d’exploiter des informations en quantités inédites1. Un nombre croissant d’activités humaines, des plus privées aux plus publiques et relationnelles, peuvent désormais être analysées avec des moyens nouveaux dont la puissance d’exploration augmente très rapidement. La vie pas si secrète de Marc L. Marc fêtera ses 32 ans le 5 décembre prochain. Il vit à Bordeaux, et est assistant au « service d'architecture intérieur » de LBA, un gros cabinet d'architectes. Il a joué dans un groupe punk à la fin des années 90, à l'époque, il avait les cheveux longs. Il adore les voyages...Marc, il ne me connaît pas. Mais moi je le connais.

6è : SéQuence 1 : découverte du CDI et de sOn rangement 2019-2020 6è : SéQuence 1 : découverte du CDI et de sOn rangement 2019-2020 Dans mon nouvel établissement j'ai les classes de sixième à l'année dans l'emploi du temps, je suis vraiment super contente de retrouver ce fonctionnement ! J'ai les élèves en demi-groupe par quinzaine, ce qui me fait 6 groupes. La première séquence à été commencée par la prof-doc qui était sur le poste avant moi (et qui m'a remplacée jusqu'en novembre). Avec elle, les élèves ont vu le plan du CDI, les différents documents, et le classement des fictions pour certains groupes.

Introduction Par Bruno Patino Nous en avons tous le pressentiment, et certains d’entre nous, la conviction. Mais nous ne l’avouons pas toujours. Quelque chose nous arrive. Individuellement, et collectivement. Cela commence par des images familières : un déjeuner en famille où les participants, quel que soit leur âge, regardent leur portable plus ou moins subrepticement, entre les plats ; une rame de métro, un bus où il est impossible de croiser un regard tant la nuque des passagers est baissée vers l’écran rétro éclairé et leurs doigts mus par une étonnante dextérité ; une chambre d’adolescent où l’on découvre, entre le battant et le seuil de la porte, la lueur d’un portable consulté au milieu de la nuit.

Related: