background preloader

Cahiers français - Revues

Cahiers français - Revues
Dossiers de synthèses sur l'économie, les institutions et la société. Une conception pédagogique qui privilégie la synthèse des connaissances, et offre une pluralité d'approches et l'intervention de nombreux spécialistes. Société, économie, débat public La revue des Cahiers français aborde les grands sujets qui nourrissent le débat public. Dans chaque numéro vous trouverez Le dossier une dizaine d’articles sur différentes facettes d’une question qui fait débatl’analyse des meilleurs spécialistes en sciences humainesune approche pédagogique conjuguant schéma, graphiques et encadrés explicatifsle regard critique du dessinateur et des rubriques, en alternance : Débats – Deux auteurs « s’affrontent » sur une question d’actualitéBibliothèque – Compte rendu d’un ouvrage ou d’un rapport publicLe point sur…- Gros plan sur une notion, un thème, une doctrinePolitiques publiques – Décryptage d’une politique gouvernementaleDocument – Un article important sélectionnés par la rédaction

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/catalogue/3303330400009/index.shtml

Related:  Nos abonnements papiersDEMOCRATIE PARTICIPATIVEnica973

Alternatives économiques : Réinventer l'école Editorial Ceux qui innovent sans bruit Initiatives Démocratie participative : une mosaïque d'expériences aux contours incertains Les dispositifs participatifs se multiplient de façon exponentielle en France comme dans le reste du monde. « Débat public », « atelier citoyen », « budget participatif » font désormais partie du vocabulaire de l’action publique. Comment expliquer l’extrême diversité de ces dispositifs qui se réclament parfois du même modèle ? C’est à cette question difficile mais cruciale que s’attelle ce livre.

Sciences humaines n°289 :Les nouveaux visages de la précarité SciencesHumaines.com Le Cercle Psy Editions Sciences Humaines Changer le travail S'identifier Débats - La démocratie participative : entre détournement et inachèvement Aujourd’hui, la démocratie participative est devenue un symbole promu officiellement comme une avancée dans le droit octroyé aux citoyens de prendre réellement les affaires de la Cité en main. Mais ce qui est promu ainsi rencontre des limites, qui pourraient – on verra plus loin pourquoi j’utilise le conditionnel – se résumer en deux mots : détournement et inachèvement. Dans bon nombre de cas, l’expression populaire a été instrumentalisée, voire domestiquée par les municipalités. La plupart des conférences, assemblées et autres réunions « citoyennes », pour ne rien dire des conseils de quartiers ou des « budgets participatifs », sont organisées de telle sorte que les participants soient conduits à donner des avis « constructifs », acceptant les termes de la question posée, collaborant, au même titre que les « experts » chargés de la formuler, à la production de l’étiquette « acceptabilité », un nouveau label de qualité pour les « projets innovants ». 1 . 2 .

Sciences humaines, les grands dossiers : les grands penseurs de l'éducation SciencesHumaines.com Le Cercle Psy Editions Sciences Humaines Changer le travail S'identifier Créer son compte Pour comprendre la démocratie participative ou… la parole citoyenne Le philosophe Paul Ricoeur aimait dire « sur les problèmes essentiels, les experts n‘en savent pas plus que vous ». N’est ce pas là une bonne définition de la démocratie participative ? Pourquoi pas, en effet, faire entendre nos voix, réfléchir avec d’autres, proposer des solutions… En un mot, participer. C’est ce que propose la participation citoyenne, rebaptisée à la faveur de la présidentielle de 2007 « démocratie participative » par opposition ou complémentaire de la démocratie « représentative ». Où, comment et surtout pourquoi participer et avec qui ?

Que Choisir Argent n°145 - janvier 2017 - UFC Que Choisir Enquête Diversifier son assurance vie - Évitez les pièges des fonds structurés ! La baisse des rendements des fonds en euros incite les épargnants à s’orienter vers des placements plus rémunérateurs. Profitant du vent favorable, les banques et les compagnies d’assurances poussent leurs clients à souscrire des contrats d’assurance vie libellés en unités de compte (UC), certes plus attractifs mais beaucoup plus complexes et risqués ! Certains les nomment à juste titre « double peine ». « Que Choisir Argent » explique le principe de ces « fonds à formule » encore appelés « fonds structurés » et alerte sur les divers frais (frais d’entrée, frais de gestion, etc.), souvent invisibles, à supporter et qui minorent les gains. Contre la promesse de revenus prometteurs mais incertains, mieux vaut jouer la prudence, comme l’attestent les résultats des fonds Odéis 2007 Automne ou des fonds Doubl’Ô.

La démocratie participative en France : repères historiques 1. Années 1960/70 : Les luttes urbaines Même si l’entre-deux guerres avait déjà connu des manifestations de participation directe des citoyens à la gestion directe des municipalités, c’est dans la France des Trente glorieuses qu’un véritable mouvement dans ce sens a pris forme. En effet, la reconstruction à cadence forcée d’après guerre s’est accompagnée d’une prolifération de banlieues et de grands ensembles sociaux excentrés et sous-équipés en écoles, transports collectifs, services publics ou administratifs, et espaces verts. Face aux frustrations et même aux sentiments grandissants de révolte que ce délaissement suscite dans un pays en plein re-développement, la première réaction organisée prend forme sur le terrain du cadre de vie au début des années 1960 à travers la création dans les villes de banlieue de dizaines de groupes d’action municipaux (GAM).

Hors-série France: Le temps des révolutions - La boutique Le temps électoral est propice aux colères, mais aussi aux espoirs et, pourquoi pas, aux révolutions. En 2017, les Français semblent bien décidés à donner un coup de balai dans leur classe politique et ses mœurs datées d’une autre époque. Même les intellectuels français nourrissent l’amertume et vantent le nationalisme face au libéralisme ravageur.

Related: