background preloader

Accueil - Les Arnaques.com

Accueil - Les Arnaques.com

recours-bancaire.fr - Recherche d'anomalies contractuelles - Le recours bancaire - Recherche d'anomalies bancaires Les documents Takieddine Depuis la mi-juillet 2011, Mediapart a commencé la publication d’une vaste enquête sur le marchand d’armes Ziad Takieddine, principal suspect dans le volet financier de l’affaire Karachi (voir notre dossier sur Frenchleaks, et notre webdocumentaire sur Mediapart). A partir du milieu des années 1990, sous le gouvernement Balladur, puis grâce à sa proximité avec Nicolas Sarkozy, il doit sa fortune essentiellement à des commissions touchées dans le cadre de contrats internationaux. Les milliers de documents obtenus par Mediapart jettent une lumière crue sur les relations que celui-ci entretient avec le clan Sarkozy. Ziad Takieddine se trouve ainsi au coeur du rapprochement de la France avec la Libye de Kadhafi et avec la Syrie de Bachar el-Assad, et ce jusqu’aux révolutions arabes de 2011. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

Le bitcoin, une vraie innovation, un vrai mirage Le bitcoin est une monnaie virtuelle créée en 2009 par plusieurs informaticiens dissimulés derrière le pseudonyme de Satashi Nakamoto. Pour payer en bitcoins, il faut télécharger un logiciel (gratuit). Les transactions, sur internet, sont anonymes et gratuites. L'émission se fait sans banques ni crédits, institutions et sources traditionnelles de la création monétaire, de façon totalement décentralisée, sous forme de « primes » attribuées aux membres du réseau. Le propriétaire de l'ordinateur qui génère le premier un code crypté permettant de valider une transaction reçoit 25 bitcoins. Un montant limité de transactions Une originalité du système est que, dès le début, le montant de l'émission de bitcoins a été plafonné, à 21 millions de bitcoins. Une logique de marché, amplifiée Un autre caractéristique, ce qui pour une monnaie est plutôt une faiblesse, est que son cours d'échange contre les devises existantes est extrêmement volatil. N'importe qui peut créer sa monnaie...

Les Numériques - S'informer pour mieux acheter Liste des milliardaires du monde en 2011 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Amours pluriels » Que se passe-t-il si l'on remet en question l'exclusivité amoureuse ? La Clef - Café Lecture Brioude - Brioude - Arts & loisirs leNAIRUvite pouvant faire perdre les élections. Mais trop peu risquant aussi de poser problème, car... > ...toutes les explications disais-je? Pourtant, il en est une qui n'est jamais parvenue jusqu'aux oreilles du grand public: le NAIRU. > Le Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment (NAIRU) est le taux de chômage minimum qui n'accélère pas l'inflation. > Le concept est issu des travaux d'un économiste: en 1958, William Phillips montre qu'historiquement, on observe une relation inverse entre augmentations salariales et chômage. > La découverte fait florès, les travaux se succèdent. > Le NAIRU est introduit en 1975 par Lucas Papademos et Franco Modigliani. > Dans les années 60 et surtout 70, les profits des entreprises sont érodés par une inflation qui augmente et un rapport de force en leur défaveur (encore accru après les mouvements sociaux posts 68). > Le NAIRU est aujourd'hui extrêmement utilisé. > Le chômage un Fléau?

Avec le CVD, valorisons nos déchets au juste prix ! Association E-litige.com FFMC43 Home Domain.com Return to Home Page This site is temporarily unavailable If you manage this site and have a question about why the site is not available, please contact Domain.com directly. Get Online Sell Online Online Security Corporate Information Customer Support © Copyright 2018 Domain.com. Better Business Bureau Payment Options: PayPal, Visa, MasterCard, Discover, American Express ICANN Un pacte irresponsable Introduction: En France, où les cotisations sociales sont la source du financement de la protection sociale, le débat sur la lourdeur des “charges” sociales pesant sur les entreprises est récurrent. Les arguments les plus fréquemment avancés sont d'une part que le coût du travail trop élevé, notamment au voisinage du Smic, dissuaderait les employeurs d'embaucher une main-d'œuvre non qualifiée devenue trop chère, et d'autre part que ce coût du travail constituerait un désavantage compétitif qui mettrait les entreprises françaises en difficulté dans la concurrence mondiale. Dans une situation où la dévaluation monétaire est devenue impossible dans les pays de la zone euro, la baisse du coût du travail est ainsi envisagée comme une modalité de dévaluation interne, à même de stimuler la compétitivité et l'emploi sans agir directement sur les salaires et même selon certains sans nuire au pouvoir d’achat des salariés. Lire la suite de la note en fichier attaché et sur scribd

Related: