background preloader

Les secrets jamais dévoilés de la création du monde ! Inédit !

Les secrets jamais dévoilés de la création du monde ! Inédit !

SVT A L'AFFICHE - Le blog des Sciences par Liliane Arnaud Soubie, professeur de SVT. Fentes de dessication dans un fond de lagune après les inondations de 1983 dues à un Niño. Après cinq ans d’absence, le phénomène El Niño est réapparu dans l’océan Pacifique tropical. La communauté scientifique annonce le développement dans l’océan Pacifique de l’événement El Niño le plus intense depuis le début du XXIe siècle… Ce nouvel épisode pourrait affecter de nombreuses régions du globe jusqu’au printemps 2016 Voir l’article de Grégory Fléchet / CNRS Le journal: El Niño. Anomalie, vue par satellite, de la température de la surface de la mer et de la couverture nuageuse durant l’épisode El Niño 1997-1998, le plus intense du siècle dernier. El Niño ? Des précisions sur cette oscillation Elle consiste en un renversement de la circulation des alizés de sud-est dans le Pacifique sud mettant fin à la remontée d’eaux froides le long des côtes du Pérou. Comparaison entre une situation normale dans le Pacifique tropical et une situation El Niño. Sources partielles de l’article: CNRS IRD

9 : Loi de Titius-Bode : la planète manquante entre Mars et Jupiter 13,7 milliards d’années après le Big Bang : 1766 ans après le début de notre ère. Johann Tietz (dit Titius) établit une relation entre les rayons des orbites planétaires validée en 1781 par la découverte d’ Uranus , ce qui pousse Johann Bode à rechercher la planète qui manquerait entre Mars et Jupiter . Montage des images des huit planètes du Système solaire enregistrées par différents engins spatiaux. De haut en bas : Mercure , Vénus , la Terre (avec la Lune ), Mars, Jupiter, Saturne , Uranus et Neptune . © Dunod 2011 En prenant les nombres de la suite : 0, 3, 6, 12, 24, 48, 96, 192, en leur ajoutant 4 et en les divisant par 10, on obtient une nouvelle suite : 0,4 ; 0,7 ; 1 ; 1,6 ; 2,8 ; 5,2 ; 10 ; 19,6. Or il s’avère que l’échelonnement des distances au Soleil exprimées en unité astronomique (UA) des cinq planètes connues au milieu du XVIII e siècle s’ajuste bien à cette dernière suite. L'hypothèse de la planète manquante

Les sept dormants d'Ephèse 8 : Le disque de Phaistos, un document astronomique archéologique ? 13,7 milliards d’années après le Big Bang : 1700 ans environ avant notre ère. Dans un quartier d’habitation proche du palais de Phaistos, au sud de l’île de Crête, un disque d’ argile cuite couvert sur ses deux faces de 241 hiéroglyphes sert un usage mystérieux. Ce disque de Phaistos , découvert en 1908, pourrait correspondre à un document astronomique archaïque. Le disque de Phaistos tel qu’on peut le voir au musée d’Héraklion, en Crête. © Dunod 2011 La découverte du disque de Phaistos Le 3 juillet 1908, dans la plaine crétoise de la Messara, une équipe de scientifiques italiens dirigée par l’archéologue Luigi Pernier exhume au milieu des ruines plusieurs fois millénaires du palais de Phaistos un disque d’argile d’environ 16 centimètres de diamètre, ses deux faces couvertes de 241 pictogrammes. Le disque de Phaistos, toujours bien mystérieux Le disque pourrait dater du II e millénaire avant notre ère, peut-être du XVII e siècle.

7 : L'étoile Êta de la Carène en éruption 13,7 milliards d’années après le Big Bang : 5600 avant notre ère. Sous l’effet de l’énorme pression qu’exerce l’activité débridée de son cœur, une des étoiles les plus massives de la Voie lactée relâche une gigantesque bouffée de matière qui provoque un accroissement brutal de sa luminosité . Vue enregistrée par le télescope spatial Hubble de la nébuleuse de l’Homoncule, avec ses deux lobes de matière relâchés aux pôles d’Êta de la Carène lors de l’ éruption observée dans les années 1840. © Dunod 2011 Pour les Grecs de l’Antiquité, la constellation du Navire Argo évoque le bateau de Jason parti en quête de la Toison d’or. L'Êta Car, une étoile chaotique Cent fois plus massive et 5 millions de fois plus lumineuse que notre Soleil , Êta Car tourne sur elle-même à une vitesse de rotation proche de la limite au-delà de laquelle elle se désagrégerait sous l’effet des forces centrifuges .

6 : La Grande Oxygénation 11,3 milliards d’années après le Big Bang : 2,4 milliards d’années avant notre ère. La Grande Oxygénation est l'événement majeur de l’histoire de notre planète : les molécules d’oxygène relâchées par les organismes vivants ne peuvent plus s’incorporer aux minéraux déjà saturés et s’accumulent enfin dans l’ atmosphère . La Grande Oxygénation est le moment où l'oxygène se répand dans l'atmosphère. La Grande Oxygénation et l'atmosphère terrestre Quand la vie apparaît sur Terre , voici plus de 3,5 milliards d’années, l’atmosphère de la Planète est composée d’un peu d’azote et de beaucoup de dioxyde de carbone , un composé chimique associant un atome de carbone à deux atomes d’oxygène. Cependant, arrive le moment où tous les minéraux sont oxydés : l’oxygène commence alors à se répandre dans l’atmosphère. Les organismes qui survivent à cette catastrophe se sont adaptés à leur nouvel environnement.

5 : L'apparition de la vie sur Terre 10,2 milliards d'années après le Big Bang : 3,5 milliards d'années avant notre ère. Construits par des communautés bactériennes, les stromatolithes attestent que l'apparition de la vie sur Terre s'est faite rapidement, avant de jouer les premiers rôles dans la séquestration du carbone et l’enrichissement de l’ atmosphère en oxygène. Vue d’une portion du littoral ouest de l’Australie dans le parc national de Yalgorup où apparaissent à marée basse de nombreux stromatolithes similaires à ceux formés sur Terre voici plus de 3,5 milliards d’années. Mais on ne peut pas encore dater formellement l'apparition de la vie sur Terre. © Dunod 2011 L'eau liquide, essentielle à l'apparition de la vie L’ apparition de la vie sur Terre s’est déroulée dans des circonstances encore trop mal connues pour qu’il soit possible d’estimer la date de l’événement. Plusieurs processus se sont sans doute conjugués pour que la Terre se dote d’une couche océanique. Les cyanobactéries , première vie sur Terre

4 : Le Soleil en gestation 9,13 milliards d'années après le Big Bang : 4,57 milliards d'années avant notre ère. Dans un environnement riche en étoiles , certaines très massives, un fragment de nébuleuse s’effondre sur lui-même. L’essentiel de cette matière devient Soleil , le reste s’aplatit en un disque où se forment tous les autres corps du Système solaire . Le Soleil, indispensable à notre vie sur Terre , n'est qu'une étoile. Ici, image de la nébuleuse de la Trompe d’Éléphant enregistrée dans l’ infrarouge par le télescope spatial Spitzer où l’on distingue une demi-douzaine de protoétoiles (points rouges brillants). © Dunod 2011 Plus de 9 milliards d’années se sont écoulées depuis le Big Bang . Soleil : la naissance d'une étoile En général très dilué (moins d’un atome par centimètre cube), le gaz se concentre çà et là en volutes beaucoup plus denses.

3 : Plasmas de quarks et de gluons : la soupe primordiale Un milliardième de seconde après le Big Bang : 13,7 milliards d'années avant notre ère. La matière baryonique, portée à une température supérieure à mille milliards de degrés, est à l’état d’une soupe (appelée soupe primordiale) où quarks , antiquarks et gluons s’agitent avec frénésie dans un bouillonnement incessant d’annihilation et de matérialisation . Collision simulée par ordinateur de deux noyaux de plomb dans l’expérience Alice, avec, en bleu gris, les débris des noyaux de plomb et, en jaune, les particules produites lors de la collision. © Dunod 2011 Après la phase d’inflation, l’univers connaît un taux d’expansion beaucoup plus modeste, assez semblable à celui qui prévaut dans les milliards d’années suivants. La matière baryonique Cette matière dite baryonique (par opposition à la matière noire ) est faite des particules élémentaires du modèle standard (quarks et antiquarks) soumises à la force forte, dont les gluons sont les vecteurs.

2 : Georges Lemaître et l'œuf primordial Big Bang : 13,7 milliards d'années avant notre ère. Au cours des âges, de nombreuses civilisations partagent l’idée que le monde fut créé à partir d’un œuf. Cet œuf primordial se retrouve dans les travaux du prêtre belge Georges Lemaître , chef de file de l’étude de l’univers en tant que système physique. Pour bien des peuples, l’œuf est lié à la genèse du monde et à sa différenciation progressive. Pour l'univers, on parle d'œuf primordial. © Dunod 2011 Univers fixe ou univers en expansion ? Au tournant des années 1920, Albert Einstein bâtit un modèle cosmologique dans le cadre de sa théorie de la relativité générale qu’il vient de formuler. Dès 1924 pourtant, Alexander Friedman propose une solution des équations de la relativité générale qui implique l’expansion de l’univers. L'hypothèse de l’atome primordial de Georges Lemaître

1 : L'histoire de l'univers L'histoire de l'univers fascine. Depuis que nous avons conscience de nous-mêmes et du monde, nos regards sont tournés vers le ciel. Et voici qu’il y a cinquante ans, le vieux rêve d’Icare est devenu réalité quand un jeune pilote de l’armée de l’ air soviétique atteignit l’espace à bord d’un vaisseau spatial rudimentaire. Mais pour approcher le ciel d’encore plus près, c’est à l’astronomie qu’il faut s’en remettre. L'histoire de l'univers recèle encore bien des mystères. (ici, la n ébuleuse M17 : photographie prise par le télescope Hubble ). © Domaine public À son service, des yeux électroniques scrutent le ciel avec un formidable pouvoir de perception, si bien que l’univers est devenu, comme le disait Fontenelle : « un grand spectacle qui ressemble à celui de l’opéra ». Avec ce dossier, partez à la découverte de l' univers et de son histoire, depuis le Big Bang , en suivant les autres grandes étapes comme la naissance du Soleil et l'apparition de la vie, pour ne citer qu'elles.

Planck reveals an almost perfect Universe / Planck / Space Science Cosmic microwave background seen by Planck Planck reveals an almost perfect Universe 21 March 2013 Acquired by ESA’s Planck space telescope, the most detailed map ever created of the cosmic microwave background – the relic radiation from the Big Bang – was released today revealing the existence of features that challenge the foundations of our current understanding of the Universe. The image is based on the initial 15.5 months of data from Planck and is the mission’s first all-sky picture of the oldest light in our Universe, imprinted on the sky when it was just 380 000 years old. At that time, the young Universe was filled with a hot dense soup of interacting protons, electrons and photons at about 2700ºC. This ‘cosmic microwave background’ – CMB – shows tiny temperature fluctuations that correspond to regions of slightly different densities at very early times, representing the seeds of all future structure: the stars and galaxies of today. Planck’s anomalous sky Continue reading below

Protoplanète Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une protoplanète est un embryon de planète qui se forme dans le disque protoplanétaire[1]. Formation des protoplanètes[modifier | modifier le code] Les protoplanètes se forment à cause des collisions qui se produisent entre les différents corps planétésimaux pouvant aller jusqu'à 1 kilomètre de diamètre qui s’attirent en raison de la gravité. Selon la théorie de la formation des planètes chaque orbite des protoplanètes est légèrement perturbée par l'interaction avec les autres protoplanètes, jusqu'à ce que d'autres collisions se produisent. La protoplanète "nettoie" ainsi la proximité de son orbite. Exemple[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Référence[modifier | modifier le code] ↑ [archive] Portail de l’astronomie

Related: