background preloader

Les 19 châteaux de La Loire

Les 19 châteaux de La Loire
Related:  bizbuzzhistoire et art

Carte des chateaux de la Loire Carte des châteaux de la Loire Saumur, Langeais, Amboise, Chaumont ou Blois font partie des châteaux qui disposent d'une vue directe sur la Loire mais tous les "châteaux de la Loire" ne sont pas situés sur les rives de la Loire elle-même. Le plus souvent, les châteaux ont été construits en bordure de ses affluents : il serait donc plus juste de parler des châteaux du Cher, de l'Indre, de la Vienne ou du Cosson... Chambord et Chenonceau, les monuments les plus célèbres de la région Centre, au cœur du val de Loire, se situent à quelques kilomètres à peine du fleuve royal. Le majestueux château de Chambord se reflète dans les eaux du Cosson, une petite rivière paisible du Loir-et-Cher. La grande galerie du château de Chenonceau enjambe le Cher, un autre affluent de la Loire.

Le Château de Chambord - visite virtuelle En 1519, François Ier ouvre à quelques lieues de Blois, au cœur d’un désert d’arbres et de marais prés d’un village à demi abandonné, un immense chantier dont il ne verra pas la fin. François Ier visite quatorze fois le chantier de Chambord. Le château connaît l’abandon régulier propre aux résidences royales : le roi, en effet, sillonne son royaume pour se faire voir et imposer son autorité. L’édifice conserve la silhouette d’un château fort, flanqué de tours, ceinturé de douves ; mais les innovations rapportées d’Italie lui donnent sa singularité. Vainqueur de la bataille de Marignan, François I entend séduire par les pierres comme il a séduit par les armes. Au sortir de l’escalier, on prend pied sur les terrasses. Château et parc sont indissociables. La terrasse relie le donjon à l’aile royale. Chambord est un château à deux visages : au sud, un donjon enserré d’une enceinte et au nord, la majestueuse ordonnance d’une façade étirée sur quelque 156 mètres. Le Château de Chambord

Archives départementales en ligne — GeneaWiki < Retour à l'article "Archives départementales" L'une de nos cartes n'est pas à jour ? Laissez-nous un message ! Etat civil Registres matricules Recensements Notaires et enregistrement La politique de numérisation en France Depuis les années 2000, les départements (et certaines communes) ont entamé la numérisation de leurs archives, notamment les registres paroissiaux et d'état-civil, et les tables décennales (TD). Toutefois, l'État français a en général, la volonté de faciliter l'accès au public des documents administratifs et particulièrement de promouvoir l'utilisation d'Internet dans ce but. Cette volonté, réaffirmée depuis dans le Code du patrimoine, a été définie dans la loi portant diverses mesures d'amélioration des relations entre l'administration et le public du 17 juillet 1978 modifiée par l'ordonnance n°2005-650 du 6 juin 2005

Château d'Amboise Château de Saumur Classement mondial des sites de généalogie : Geneanet est sixième et progresse encore d'une place cette année ! C'est désormais le rendez-vous annuel attendu par tous les sites de généalogie, dans le monde entier : le journal web américain GenealogyInTime publie son classement début janvier depuis quatre ans, et depuis, chaque année, Geneanet gagne une place. Comment est effectué ce classement ? GenealogyInTime, un site américain, lui-même cinquième magazine-web mondial gratuit consacré à la généalogie (par son nombre de visiteurs), s’est basé sur les chiffres fournis par la société ALEXA qui mesure le nombre de visiteurs par site web. ALEXA figure parmi les 3 sites principaux de mesure d’audience sur l'Internet, mais il est le seul à fournir des données à l’échelle mondiale. Le classement est réalisé à partir des adresses des sites (et non des « marques »), ce qui signifie que certains sites comme Ancestry, qui se distinguent d’un pays à l’autre par leurs extensions (.fr, .com, .co.uk, etc.), apparaissent plusieurs fois. Le détail des résultats > le top 100 des sites de généalogie (en anglais)

Château de Fontainebleau - Découvrez le château - L’histoire - La Renaissance La Renaissance imprime les premiers agrandissements notables du château de Fontainebleau. Aux campagnes de construction suivies des grands chantiers d’embellissements conduits par les artistes italiens s’ajoutent les séjours de la cour. François Ier (1494-1547) réside fréquemment à Fontainebleau « où il se plaisait tant, que y voulant aller, il disait qu’il allait chez soi ». Traquant « bêtes noires et bêtes rousses » dans la forêt, le roi séjourne surtout en hivers, à partir de 1528, date des premiers travaux qu’il ordonne. En décembre 1536, il accueille son futur gendre, Jacques V, roi d’Ecosse. Du 24 au 30 décembre 1539, c’est le fameux séjour de l’empereur Charles Quint. En 1560, Charles IX réunit l’assemblée des notables afin de pacifier les troubles religieux et c’est donc à Fontainebleau qu’est décidée la convocation des Etats généraux. En 1593, Henri IV reconstitue sa cour à Fontainebleau, avant d’entrer dans Paris encore en proie aux Ligueurs.

Château de Cheverny Images d’art. Collectionnez les plus belles images des musées français – Les Outils Tice Images d’art est un site gratuit qui permet de découvrir, de collectionner et de partager plus de 500 000 images des chefs d’oeuvre appartenant aux collections des musées français. Un vrai bonheur. Un coup de coeur absolu pour cette initiative de l’agence photographique de la RMN, la réunion des musées nationaux. Une ressource en ligne inestimable pour les enseignants et amateurs d’art. Images d’art propose ainsi une base de données ouverte de milliers d’artistes et de 500.000 œuvres environ. Une sorte de « Pinterest like » formidable qui présente les œuvres des musées français que l’Agence photographique a numérisées et documentées. On y retrouve les grands classiques des grands musées mais aussi des oeuvres moins connues moins accessibles. Cette dernière entrée est assez originale, puisqu’il vous suffit de choisir une couleur dans la palette proposée pour voir s’afficher aussitôt toutes les oeuvres qui correspondent a cette teinte. Lien: Images d’Art Sur le même thème

Ladurée Le début de ce siècle voit Paris pris d'une frénésie de sorties et de divertissements. Les Parisiens se précipitent à l'Exposition Universelle. Les femmes, elles aussi, changent, elles veulent rencontrer des gens nouveaux, or, les cercles et les salons littéraires ne sont plus à la mode. Jeanne Souchard, épouse d'Ernest Ladurée a l'idée de mélanger les genres : le café parisien et la pâtisserie, et donne ainsi naissance à l'un des premiers salons de thé de la Capitale.

Related: