background preloader

Mondialisation et démondialisation au prisme de la pandémie de Covid-19. Le grand retour de l’espace, des territoires et du fait politique

Mondialisation et démondialisation au prisme de la pandémie de Covid-19. Le grand retour de l’espace, des territoires et du fait politique
Bibliographie | citer cet article En quelques mois, l’épidémie de coronavirus, partie de Wuhan en Chine, est devenue une pandémie. Pour en limiter les effets, plus de la moitié de l’humanité s’est retrouvée soit confinée, soit limitée dans ses déplacements alors que des centaines d’Etats accéléraient la fermeture de leurs frontières. En quelques semaines, pour des millions d’élèves et de parents, la mondialisation a quitté le rayonnage des concepts ou des notions pour devenir une réalité tangible et sensible. Et la géographie est alors apparue comme une incontournable boîte à outils pour rendre plus intelligibles notre monde contemporain et ses dynamiques. 1. 1.1. Globalement, la pandémie a suivi deux logiques de diffusion dans l’espace mondial. En effet, on trouve au premier rang de ces territoires les grandes métropoles mondiales interconnectées par le plus rapide des vecteurs : le transport aérien. Par la suite jouèrent d’autres systèmes. 1.2. 2. 2.1. 2.1. 3. 3.1. 3.2. 3.3. Conclusion

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/eclairage/covid19-mondialisation-demondialisation

Related:  Coronavirus et après...ArticlesT3. Des mobilités généralisées

La pandémie de Covid-19, regards croisés de géographes Citer cet article Introduction : des échelles pour comprendre Plus que jamais, l’épidémie d’infection à coronavirus rend visible par l’espace les faits sociaux que la géographie interroge et ce à toutes les échelles : mondiale, européenne, nationale, locale et jusqu’à la plus fine. Du reste, plus l’échelle s’affine, plus les disparités économiques et les grands courants de la mondialisation s’expriment dans des inégalités sociales qui se traduisent en chiffres mais aussi en faits et qui concernent toutes celles et tous ceux qui habituellement ne se voient pas ou peu. L’épidémie agit ici comme un puissant révélateur de l’organisation de l’espace géographique.

Les sciences humaines et sociales dans le Pacifique Sud - Chapitre 4. La représentation de la frontière maritime dans les cartes régionales et la construction d’une vision de l’Océanie - pacific-credo Publications 1La problématique des frontières et plus particulièrement de leurs tracés a toujours été importante en géographie. D’abord parce qu’elles fondent bien souvent le travail du géographe qui est, dans un premier temps, de positionner et de tracer des limites permettant de définir des objets géographiques. Mais aussi parce que l’invention du monde moderne à travers l’histoire des découvreurs occidentaux est, au-delà du dessin des côtes et des fleuves, une histoire du découpage du monde.

Réaliser une émission de radio sur les migrations climatiques Présentation Ce scénario sera présenté dans le cadre des ateliers numériques de l’édition 2020 du festival international de géographique de Saint-Dié. Il s’inscrit dans la thématique "Climat(s)" et a pour but d’introduire le chapitre sur les migrations internationales avec les élèves de seconde en utilisant un outil numérique, la webradio. Un premier temps de découverte des documents, permettant aux élèves de travailler l’oral de coopération à travers le travail de groupe.

«Plutôt mourir du Covid que de la faim» «Plutôt mourir du coronavirus que de la faim» (Liban, l’Orient-le Jour, 31 mars) ; «La faim nous tuera avant le coronavirus» (Angola, le Monde, 16 avril) ; «Ici, on a plus peur de mourir de faim que du coronavirus !» (Mayotte, Charlie Hebdo, 6 avril) ; «Nous mourrons de faim» (Chili, El Mostrador, 18 mai). Des pays riches, comme des pays pauvres, de l’Amérique latine à la péninsule indo-pakistanaise en passant par l’Europe et l’Afrique, résonne la clameur des forçats de la faim dont les rangs ne cessent de s’étoffer sous l’effet de la crise du coronavirus. Partout, les associations d’aide alimentaire se retrouvent confrontées à une demande croissante.

Identifier, rechercher et surveiller par les traces Jeu du dara à Tajaé (Ader, Niger) Sorte de jeu de dames très populaire chez les Touaregs, aussi bien en ville qu’en brousse, qui consiste à aménager une sorte de damier au moyen de petits trous creusés dans le sable. Il se joue à deux, avec des crottes sèches de dromadaire, des petits bouts de palme de dattiers, ou comme sur ce cliché, avec des petits cailloux et des petits morceaux de tiges de mil. © L.

Reconstruire l'information par la géographie des mobilités humaines transnationales [Reconstruire l'information par la géographie des mobilités humaines transnationales ] Compétence s'informer dans le monde du numérique : Connaître et utiliser des outils - Se familiariser avec des outils de recherche généralistes : qwant et google - Se familiariser à la navigation entre diverses ressources numériques - S'initier aux outils de collecte et de mutualisation d'informations numériques : mur collaboratif Padlet

Coronavirus : âge, lieu… le pic de mortalité du printemps en sept graphiques Combien de personnes sont mortes en France en 2020 ? L’épidémie de Covid-19 a-t-elle engendré un surcroît de décès par rapport aux années précédentes ? Pour le savoir, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publie chaque mois un décompte des décès par département, que l’on peut comparer à ceux de 2018 et 2019. Les dernières données, diffusées vendredi 6 novembre, montrent qu’un excès de mortalité a été observé en mars et avril, atteignant un pic à la fin de mars. « Consommer » à la frontière : usages et perceptions en territoire catalan 1Cet article présente les résultats d’une recherche sociologique menée en 2012 sur le territoire catalan transfrontalier qui englobe le département des Pyrénées-Orientales et la comarque de Gérone Carte 1 : Frontière espagnole et eurocorridor méditerranéen Source : IGN, Commission européenne, cartographie : Marie-Anne Lefèvre. 2Ce sont les activités commerciales et de services de la ville de la Jonquera qui sont au cœur de notre réflexion et, plus précisément, les perceptions que l’on a et les usages que l’on fait de ce territoire. Tout en restant une zone de passage marquée tour à tour par la continuité/discontinuité, les perceptions et usages de cette frontière diffèrent selon que l’on est du côté nord ou du côté sud de celle-ci. 1 Nous avons fait le choix de nous intéresser uniquement à la zone urbaine de la Jonquera et non pas (...)

Les Africains migrent d'abord en Afrique Catherine Fournet-Guérin, est professeur des universités en géographie à l’Institut de Géographie – Lettres Sorbone Université, spécialiste de géographie sociale et culturelle et des villes des pays du Sud, d’Afrique en particulier. Sa thèse est publiée en 2007 aux éditions Karthala sous le titre Vivre à Tananarive. Géographie du changement dans la capitale malgache et plus récemment en 2017 L’Afrique cosmopolite: Circulations internationales et sociabilités citadines aux presses Universitaires de Rennes. L’objectif de son intervention est de contrer la sursaturation de l’imaginaire, dominant dans les représentations en Europe, d’un flots de migrants à l’assaut de la France, diffusé dans la presse et par le discours politique. Traditionnellement les Africains voyagent, circulent, migrent.

Nous ne serons plus jamais les bonnes petites soldates de vos guerres Tribune. «Nous sommes en guerre» ? Messieurs, cette guerre vous l’avez décidée entre vous – cols blancs et costumes noirs –, bien planqués dans les ministères et dans les hautes sphères où aucune femme ne vient jamais vous déranger. Entre logiques institutionnelles et pratiques spontanées de la frontière : la structuration d’un territoire périphérique autour du bas Maroni (Guyane) 1. L'espace laurentais : un centre et une périphérie 2. Un fleuve où se rencontre une région française et un pays du Sud 3. Dans la prison des frontières - Nepthys Zwer Portraits … de citoyen·es, réfugié·es politiques ou économiques, personnes déboutées de leur demande d’asile, ami·es, soignant·es, personnes vulnérables mais fortes, personnes courageuses, exilé·es en migrance depuis des années ou depuis des mois, actrices et acteurs de notre monde tel qu’il est. Choukri et Abdelaziz viennent de Somalie.

Infirmières, soignantes, caissières : « C’est une bande de femmes qui fait tenir la société » « Infirmières, aides-soignantes, caissières, enseignantes, aides à la personne, personnel de nettoyage : c’est une bande de femmes qui fait tenir la société ! », soulignait l’ancienne ministre de la justice, Christiane Taubira, le 13 avril, sur France Inter. Il n’est pas vain de le rappeler, les femmes représentent 91 % des aides-soignants, 83 % des enseignants du premier degré, 90 % du personnel des Ehpad, 90 % des caissiers et 97 % des aides à domicile. Des métiers souvent peu reconnus à leur juste valeur, tant sur le plan financier que social, mais plus que jamais apparus comme essentiels aux yeux du public en cette période de crise du Covid-19. En plus d’être largement majoritaires dans ces métiers peu considérés et peu rémunérés, les femmes sont également celles qui, au sein des foyers, continuent de porter une large part des tâches ménagères et du suivi de la scolarité.

Related: