background preloader

Laure Endrizzi

Rémi Thibert Éduveille Olivier Rey La revue du syndicat des enseignants romands (SER) en Suisse m’a demandé un article pour un dossier thématique publié en novembre 2012 sur les “best practices”. J’en ai profité pour résumer quelques idées sur cette déclinaison spontanée de l’approche fonctionnaliste en éducation, qu’on retrouve souvent en matière de politiques publiques. La recherche n’est généralement pas très à l’aise avec le terme de “bonnes pratiques”, comme elle n’est pas très à l’aise dès qu’il s’agit de passer du monde enchanté de la description à celui de la prescription. Néanmoins, au delà d’une certaine frilosité explicable pour des raisons endogènes aux contextes universitaires, la question des bonnes pratiques soulève des interrogations de fond sur la nature des pratiques éducatives, dont on a trop souvent une vision étroitement technicienne. Pourquoi cette réticence ?

Avis de recherche - Sciences Po The Power of Inaction. Bank Bailouts in Comparison by Cornelia Woll Cornell University Press, April 2014 Bank bailouts in the aftermath of the collapse of Lehman Brothers and the onset of the Great Recession brought into sharp relief the power that the global financial sector holds over national politics, and provoked widespread public outrage. Such differences are often ascribed to one of two conditions: either the state is strong and can impose terms, or the state is weak and corrupted by industry lobbying. One of the Reviews « Cornelia Woll’s The Power of Inaction is a brilliant, deeply insightful analysis of the political economy of government responses to banking sector crises. More on the Cornell University Press website Cornelia Woll is professor of political science at Sciences Po, where she co-directs MaxPo and LIEPP.

Le pupitre | Carnets d'histoire Techniques innovantes pour l'ES Éducation et didactique

Related: