background preloader

Une école, des élèves, mais pas de salle de classe

Une école, des élèves, mais pas de salle de classe
Une « montagne bleue » comme cour de récréation, un « village » avec de petites maisons pour travailler en groupe, une « grotte » où l’on regarde des films, etc. : non, vous n’êtes pas en pleine nature, mais bien à Vittra Telefonplan, une école primaire récemment construite à Stockholm. En se payant les services d’une agence d’architecture et de design danoise, l’entreprise Vittra Education, qui gère trente-cinq écoles en Suède, a voulu repenser ce que devait être l’école d’aujourd’hui, des murs au plafond. Exit les salles de classes avec des tables et des chaises sagement alignées. Telefonplan est traversé par de larges espaces, au sein desquels les écoliers peuvent facilement se retrouver pour étudier : ici, on s’installe, en chaussettes, sur un large canapé, là, on partage son repas tout en travaillant (voir diaporama sur Businessinsider.com). Si Vittra Education a voulu revoir la « forme » de son école, c’est aussi pour repenser le fond de l’enseignement qui y est dispensé.

Flexibilité et modularité, les clés de la salle de classe du futur | Love2learn En Nouvelle Zélande, La Hingaia Peninsula School propose à ses élèves un environnement très ouvert et modulaire. Des zones dissociées destinées à des activités pédagogiques différentes, autour d’un « agora » central : Un espace (couleur rouge) destinés au « temps » de travail individuels, une salle « orange » pour les travaux en collectifs en demi-groupes, un espace « vert » plutôt dédié à la créativité… Un système de cloisons mobiles permet d’ouvrir complètement l’espace et de donner une sensation de volume avec ouvertes de perspectives. Le mobilier est flexible et mobile, les chaises sont à roulettes, ce qui permet sans doute de faire varier très vite les conditions de classe et de déplacer les zones d’apprentissage. Les « poufs » proposent un espace sans doute utile pour créer des temps de discussion plus détendus, où les élèves auront davantage de liberté et facilité pour s’exprimer oralement. L’environnement est sobre mais reste ludique et coloré, également au niveau des sols. vvince

EPA Saint-Étienne | Manufacture Plaine Achille - Le quartier créatif Co-working et living lab : même les collèges s’y mettent ! C’est dans le cadre du programme européen Erasmus+ que Science Animation s’investi dans un projet visant à mettre en place de nouveaux espaces de travail dans un collège rural de la région Midi-Pyrénées. Pour cela, Science Animation s’appuie sur les démarches living lab et fablab imaginées depuis 4 ans avec Inmédiats. Ce projet sur deux ans est porté en partenariat avec la Communauté de communes de la Lèze au collège André St Paul dans la commune du Mas d’Azil (département de l’Ariège, Midi Pyrénées). L’ambition ? Accompagner, former et favoriser les échanges entre élèves, personnels et parents La première année du projet est consacrée à la conception même des espaces. L’ensemble des participants est accompagné à la fois sur la méthodologie, la réflexion et la conception. Sur ce tableau participatif, le projet était symbolisé par un bateau. Une collaboration à grande échelle Qui dit programme Européen dit échange et collaboration avec un pays étranger. Au collège barcelonais de Virollai

Zoomacom Aménager et décorer un espace de brainstorming / créativité dans les bureaux ? Aujourd’hui, c’est d’une tendance nouvelle dont nous allons vous parler sur le blog de Kollori : la création d’espace de créativité et de brainstorming dans les locaux des entreprises. En effet, en temps de crise, la fameuse devise anglo-saxonne « Innovate or Die » est de plus en plus prise au sérieux par les entrepreneurs. D’où la mise en place d’espaces à l’intérieur des locaux de l’entreprise, qui pourront permettre aux salariés d’avoir de nouvelles idées et d’innover. Kollori vous donne quelques conseils pour aménager et décorer un lieu de la sorte dans votre entreprise. Besoin d’aménager votre salle de brainstorming ou de création ? Kollori s’en occupe pour vous. Une salle accessible à tous Premier point très important, l’espace de brainstorming doit pouvoir être accessible à tous, pour tous les échelons de la hiérarchie. Choisissez donc un lieu central dans vos locaux pour l’installation de cette salle de brainstorming et communiquez sur son but à tous les collaborateurs. Enregistrer

De la table mobile à l’écran tactile, des établissements esquissent la classe de demain De la table mobile à l’écran tactile, des établissements esquissent la classe de demain Rpnsr l mblr t l’spc d’n sll d clss pr ncrgr d nvlls frms d’pprntssg: tl st l pr d qlqs tblssmnts pnnrs n Frnc, q nvntnt pt-êtr l’cl d dmn.Ds tbls t chss mbls, ds pfs d rps, n cn dd j, n jrdn pdggq, n spc pr l crtvt: prsnt sln spcls dctc-dctc, Prs jsq’ vndrd, ctt «nvll clss» vs ncrnr n fçn nnvnt d cncvr l’nsgnmnt.«L’d st d cssr l lgq dscndnt d prf tbl fc ss lèvs, q dvnnnt ctrs», xplq Brtrnd Chvnl, rspnsbl dctn t nmrq d grp Mntn, q cnçt c typ d mblr. l y cnq ns, prftnt d’n prjt d rstrctrtn d lr tblssmnt près d Lyn, l’qp nsgnnt d cllèg pblc Jn-Phlpp Rm s’st lnc dns l crtn t l’xprmnttn d’n nvl spc d trvl, bpts cl (pr cl d l’vnr).

La Nouvelle Classe | Ergonomie des espaces pédagogiques À l’école, le jeu d’imitation s’appuie sur la reproduction de scènes de la vie courante. L’enfant attribue des rôles aux objets et aux personnages qu’il s’invente ou qu’il manipule. Il assimile ainsi la réalité. Par la suite, il ne limite plus son jeu à la reproduction de gestes et de comportements; il fait jouer un rôle à son personnage et commence à inventer des scénario, seul, puis avec les autres enfants. Il développe ainsi son imagination, son vocabulaire et la communication avec ses camarades. Les espaces dédiés aux jeux d’imitation doivent être judicieusement aménagés, se transformer et évoluer régulièrement. Les points clés pour : imiter Développement de processus mentaux : choix, raisonnement, prise de décision, Développement de compétences motrices : manipulation d’une grande variété d’objets selon les objectifs choisis par l’enfant. Fiche micro-zone

10 façons de travailler debout (exemples précis) L’homme moderne reste assis 9,3H/jour Rester assis vous tue. Vous restez assis en moyenne 9,3H dans une journée… Nous vivons un moment grave dans l’histoire de l’humanité. Assez grave pour que je vous en parle. J’espère que vous êtes bien assis Nous vivons de moins en moins longtemps en bonne santé ! C’est un indicateur dont les médias ne parlent que très peu : « l’espérance de vie en bonne santé » (ou espérance de vie sans incapacité). Et il baisse depuis 2006. Et la tendance n’est pas près de s’inverser. Rester assis 9,3h/jour est un phénomène très récent pour l’homo sapiens : 50 ans assis contre 250 000 debout. Marche arrière. Voici votre journée type en 24h : à courir / sport : 0,7 Hà rester debout / marcher : 6,5Hallongé (sommeil) : 7,5Hassis : 9,3H Quand on regarde les chiffres… Ca fait froid dans le dos. Le problème c’est le corps humain n’est pas conçu pour rester assis pendant des heures. Entre 1980 et 2000 : Lorsque vous restez assis : Et si vous restez assis, faites-le bien. Le bon coin

Se tenir debout pour améliorer l’apprentissage? Y a-t-il un lien entre l’ergonomie des bureaux de classe et l’engagement scolaire des élèves? Oui, selon une équipe de chercheurs américains. La classe d’apprentissage actif est une approche qui veut que les jeunes soient des acteurs engagés dans leur processus d’apprentissage. Dans le même esprit, voilà que des chercheurs américains se sont intéressés à l’ergonomie des bureaux de classe. Selon les résultats des chercheurs, l’engagement scolaire des jeunes qui ont bénéficié d’un bureau assis-debout a été supérieur à celui de ceux qui avaient des bureaux plus traditionnels. Cette étude pourrait contribuer à corroborer les liens existant entre l’apprentissage actif, l’engagement scolaire et la réussite. Pour voir des exemples de bureaux assis-debout qui ont été utilisés dans le cadre de l’étude, on peut consulter le site de cette entreprise. Sur le même thème L’utilisation du iPad à l’école : « des avantages qui dépassent les inconvénients » 7 janvier 2014 Dans "Actualité" 6 mars 2015

Être debout en classe pourrait aider les enfants à apprendre Les études sont unanimes : il existe un lien entre l’inactivité et les problèmes de santé, dont les maladies cardiaques, le diabète et l’hypertension. Mais la plupart de ces études portent sur des adultes dans un environnement professionnel et soulignent les conséquences néfastes de la position assise sur la santé. D’où la mode des bureaux debout en entreprise. Bouger, c’est bon pour la santé. Différentes études ont démontré que ces «bureaux debout» permettaient de brûler des calories. Ces témoignages sont-ils dignes d’intérêt ? Dans les écoles, les bureaux debout aident les enfants à brûler les calories Mon collègue, le Dr Mark Benden, a tout d’abord envisagé le déplacement au sein de la classe comme un moyen de lutter contre l’obésité croissante des enfants. Cet aspect n’est certes pas négligeable, mais la question principale est de savoir si l’apprentissage s’en trouve amélioré. La position debout aide les élèves à rester attentifs Nous avons tous besoin de bouger

Related: