background preloader

Fonte du permafrost, un danger pour l'humanité ?

Fonte du permafrost, un danger pour l'humanité ?
La fonte des glaces polaires est la première conséquence visible du dérèglement climatique. Mais derrière les blocs de glaces qui tombent dans l'océan, se cache une réalité aux conséquences potentiellement catastrophiques : la fonte du permafrost. Le permafrost, c'est un sous-sol gelé formé notamment de glace permanente que l'on retrouve en Russie, au Canada ou en Alaska. Il recouvre 25% de l'hémisphère nord. La glace du permafrost s'est formée pendant la dernière période glaciaire, c’est-à-dire dans une période comprise entre -110 000 et -10 000 ans. Elle peut s'enfoncer jusqu'à des profondeurs de plus de 700 mètres dans certaines régions ! la fonte du permafrost, une menace écologique Le problème, c’est que le permafrost contient des gaz pris au piège depuis des milliers d'années. 1656 millions de kilogrammes. ...mais aussi un réel enjeu de santé publique Et ce n’est toujours pas fini. Réalisateur : Maxime Chappet Nom de l'auteur : Cécile Bontron Producteur : France Télévisions

https://www.lumni.fr/video/fonte-du-permafrost-un-danger-pour-l-humanite

Related:  ES Terminale ressources profChapitre 2 : la complexité du système climatiqueES Terminale ressources prof

Les canicules sont provoquées par les sécheresses 60% de l’énergie solaire qui arrive jusqu’au sol est évacuée grâce à l’évaporation de l’eau (entropie : 2250 joules absorbés par gramme d'eau évaporé), les canicules sont uniquement provoquées par le manque d’eau ou de végétation sur les surfaces exposées au soleil, c'est donc la sécheresse qui provoque les canicules et c’est pour cela qu’il n’y a pas de canicule au dessus des mers et dans les forets ! l'été, on mesure au moins 40°c d'écart entre une surface minérale (sèches) et une surface végétale exposées au soleil. La mer a une faible amplitude thermique alors qu'elle a un albédo faible uniquement graçe à l'évaporation de l'eau, les sols secs et sans végétation stockent la chaleur au lieu de l'évacuer, ce qui provoque des canicules !

ingénieur / ingénieure analyste de l'air - Onisep L'ingénieur analyste de l'air surveille les particules que nous respirons. Lorsqu'il détecte une pollution importante, il en informe les pouvoirs publics et propose des solutions pour améliorer la qualité de l'air. Particules fines, monoxyde de carbone, ozone... présentent des dangers pour la santé et nécessitent la mise en place de mesures spécifiques (la circulation alternée, par exemple...) qui sont préconisées par l'ingénieur analyste de l'air. Il met en place des modèles informatiques pour prévoir la pollution sur le long terme et envisage différents scénarios pour réduire les émissions de polluants. Il encadre une équipe de techniciens, chargés de recueillir les données des capteurs. Rigoureux, il dispose d'un solide bagage scientifique en chimie pour interpréter correctement les résultats de ses études d'impact.

Origine de l'eau sur Terre Alexandre PADET Question: L’origine de l’eau sur la Terre? Mots-Clés : Accrétion en astrophysique, Comètes, Chondrites carbonées, Micrométéorites, Planétoïde, Planètes telluriques Vent solaire et milieu interplanétaire, plasmas hors de l'héliosphère L’un des thèmes phares étudié par le pôle plasmas du LESIA est le vent solaire, des grandes aux petites échelles par l’observation, la théorie et la simulation numérique (voir ici les caractéristiques générales du vent solaire). Les études menées dans ce domaine ont déjà permis d’apporter des réponses fondamentales et d’améliorer notre compréhension dans les sujets de pointe tels que le chauffage de la couronne et l’accélération du vent solaire, l’échange d’énergie entre les échelles micro et macroscopique dans les milieux non collisionnels ou encore l’accélération de particules et les mécanismes d’émission radio. Les observations spatiales de l’héliosphère à partir de diagnostic local et à distance concernent respectivement les ondes électrostatiques et les émissions radio basses fréquences (≤15 MHz). Les propriétés du vent solaire à grande échelle et du milieu interplanétaire peuvent être étudiées au moyen de mesures in situ d’une part et à distance d’autre part.

glaciologue - Onisep Scientifique, le glaciologue est aussi un amoureux de la montagne qui partage son temps entre le terrain où il récolte des échantillons de glace et son laboratoire où il en étudie la composition. Pour cela, il organise des expéditions dans les Alpes, en Antarctique ou encore en Islande. Ses missions : comprendre les cycles de gel-dégel dans une zone précise, trouver des éléments d'information sur le climat ou le sol tels qu'ils étaient il y a plusieurs siècles, ou encore préparer un projet d'exploitation de ressources naturelles. Après avoir transporté les échantillons en containers spéciaux, il les analyse et rédige des rapports. Lors de ses déplacements, il travaille souvent loin de chez lui, au sein d'équipes internationales et pluridisciplinaires. Chercheur, il peut être employé par un organisme public, par un bureau d'études spécialisé ou par une entreprise de construction ou de prospection (minerais, hydrocarbures).

Quelle trajectoire pour une sortie de crise climatique ? En matière de lutte contre le réchauffement climatique, je suis à la recherche de quelque chose qu’à ce jour je n’ai pas trouvé. Une sorte de document fictionnel hypothétique. Peut-être ai-je tout simplement mal cherché ? Les climats du globe Climats du Globe Sommaire : Classification des climats selon Köppen-Geiger. La classification des climats selon ces deux auteurs est fondée d'une part sur la température et d'autre part sur l'importance des précipitations. Elle a été mise au point en combinant des données botaniques et les 5 grandes zones climatiques : tropical, sec, tempéré, continental et polaire.

juriste droit de l'environnement - Onisep Multiplication des normes environnementales, nouvelles directives européennes, retombées du Grenelle de l'environnement : les activités industrielles font l'objet de réglementations rigoureuses, que les entreprises ont parfois du mal à suivre. Pour y voir plus clair, elles n'hésitent plus à faire appel au juriste en droit de l'environnement qui les informe et les conseille. Mais son rôle ne s'arrête pas là. Par exemple, si une entreprise souhaite étendre son activité ou acquérir un nouveau terrain, ce juriste assure le montage des dossiers pour obtenir les autorisations. Documents d'urbanisme, études de revalorisation des déchets, procédés innovants. : il vérifie que chaque projet est légal. Autre mission : défendre les intérêts de l'entreprise en cas de conflit avec des riverains ou des associations.

Mieux comprendre l'acidification des océans avec Alexander Venn Chaque jour, les océans absorbent un quart du CO2 anthropique émis dans l’atmosphère, ce qui modifie la chimie de l’eau de mer et entraine une acidification des océans du fait de la diminution du pH de l’eau. Le corail, comme d’autres espèces calcifiées, est directement impacté par ce processus d’acidification. Rencontré à la National Taiwan Ocean University lors de l’escale de Tara à Keelung (Taïwan), Alexander Venn – chargé de recherche au centre scientifique de Monaco – étudie la calcification et la régulation du pH des coraux. L’occasion de faire avec lui le point sur quelques idées reçues concernant les effets de l’acidification…

Related: