background preloader

Les liens faibles, moteurs de notre diversité informationnelle

Les chercheurs de Facebook, menés par Eytan Bakshy, ont publié une nouvelle étude s’intéressant à comment les gens recevaient et réagissaient à l’information dans le cadre du réseau social. Une étude qui nous invite à « Repenser la diversité de l’information dans les réseaux (voir le papier de recherche, intitulé, lui, plus modestement, « Le rôle des réseaux sociaux dans la diffusion de l’information »). Pourquoi « repenser la diversité de l’information dans les réseaux sociaux » ? Parce qu’habituellement, les chercheurs s’accordent à penser que ceux-ci favorisent l’homophilie, c’est-à-dire des liens avec des gens qui nous ressemblent favorisant le « rétrécissement » de la taille du web que nous fréquentons. Les liens faibles sont les gens les plus influents de nos réseaux sociaux L’expérience de Bakshy était relativement assez simple. Image : Illustration des liens forts et des liens faibles issue de l’étude d’Eytan Bakshy. C’est exactement ce qu’a trouvé Bakshy. Hubert Guillaud

Information behaviour that keeps found things found Harry Bruce, William Jones The Information School, University of Washington, Seattle, Washington 98195. and Susan Dumais Microsoft Research, Microsoft Corporation Redmond, Washington 98052, USA Abstract This paper reports on a study that the researchers call: 'Keeping found things found on the Web' or 'KFTF'. The research focuses on the classic problem of ensuring that once a useful information source or channel has been located, it can be found again when it is needed. Introduction In this complex information world of the information age the fundamental importance of, and the role of information in our daily lives is widely acknowledged. Keeping (leaving) and re-finding information The ideal of building a personal information collection is that once we find useful information, it will be organized so that it is readily at hand when a later need for it arises. The personal information collection, therefore, includes information sources and channels that an individual has kept. Participants

Les hypomnemata Le terme grec d’hypomnemata peut se traduire tout simplement par supports de mémoire. Michel Foucault, dans un article de 1983 intitulé L’écriture de soi, écrit : “Les hypomnemata, au sens technique, pouvait être des livres de compte, des registres publics, des carnets individuels servant d’aire-mémoire” (Foucault, Dits et écrits, t2, p. 1237). Ce texte de Foucault a été remis au goût du jour par Bernard Stiegler. Les hypomnemata sont, en tant qu’actes d’écriture de soi, une modalité de constitution de soi. Sans ces hypomnemata, le risque est grand de sombrer dans l’agitation de l’esprit (stultitia), c’est à dire dans une instabilité de l’attention, le changement des opinions et des volontés. Cette attitude se caractérise par le fait que l’esprit est tourné vers l’avenir, le rend curieux de nouveautés mais l’empêche de se constituer en propre. On pourrait penser que les blogs sont des supports de mémoire au sens des hypomnemata.

Hypomnemata (1984), Excerpt These pages are part of a series of studies on "the arts of oneself", that is, on the aesthetics of existence and the government of oneself and of other in Greco-Roman culture during the first two centuries of the empire. The Vita Antonii of Athanasius presents the written notation of actions and thoughts as an indispensable element of the ascetic life. "Let this observation be a safeguard against sinning: let us each note and write down our actions and impulses of the soul as though we were to report them to each other; and you may rest assured that from utter shame of becoming known we shall stop sinning and entertaining sinful thoughts altogether. Who, having sinned, would not choose to lie, hoping to escape detection? Hence, a first analogy can be put forward: what others are to the ascetic in a community, the notebook is to the recluse. Hupomnemata, in the technical sense, could be account books, public registers, or individual notebooks serving as memory aids. 2. 3.

Nos mémoires ne valent pas un cloud Monsieur Toumaurau. Il est 19 heures dans la vraie vie. Monsieur Toumaurau habite Nantes. Il cherche à se procurer un livre. Il veut se rendre à la librairie, mais la librairie n'a plus d'adresse stable. Elle est un jour située au pied du quartier de la défense à Paris, un autre jour dans le jura, un troisième jour à Toulouse. Les 3 petites morts du web. Le web s'est construit sur des contenus, bénéficiant d'un adressage stable, contenus librement accessibles et explicitement qualifiables au moyen des liens hypertextes. L'économie de la recommandation est aussi une économie de la saturation. Saturation. Big four. Consentement en clair-obscur. Retour aux fondamentaux. Pour les contenus. Que serait Sisyphe sans mémoire ? ... A l'origine de ce billet :

La culture du hack en ligne, une rupture avec les normes de la modernité Nous nous intéressons aux transformations des normes et des processus de régulation sociale liés aux formes d’expression culturelle empruntant les nouveaux dispositifs de communication dans le contexte hautement technicisé et mondialisé des sociétés occidentales contemporaines. Loin de tout déterminisme technique qui verrait dans l’irruption des nouvelles technologies la source directe du progrès, nous postulons plutôt que cette configuration technologique et les manifestations sociales qu’elle habilite ou contraint, font partie d’une même dynamique culturelle de transformation normative. Nous voulons insister sur la nouveauté de cette dynamique en rupture avec les formes traditionnelles de représentation (symbolique et politique) de la modernité occidentale dont elle contribue significativement à l’obsolescence. Les études des dynamiques culturelles de la modernité ont privilégié jusqu’ici deux facteurs explicatifs [1] Nous reprenons dans cette section des idées développées... [1] .

Serge Proulx | Professeur titulaire, École des médias – Université du Québec à Montréal

Related: