background preloader

Une pédagogie coopérative sans contact ?

Une pédagogie coopérative sans contact ?
Les conditions de reprise de l’école sont en lien avec un protocole sanitaire évidemment très strict. Pour autant, les enfants qui seront en classe restent des enfants, avec leur potentiel de vie, leur curiosité naturelle et leur élan vers les échanges avec des copains et des copines. C’est pour cela qu’organiser de la coopération est judicieux, autant pour « faire groupe » que pour être en rapport avec des savoirs. Cet article présente ce qui semble possible pour tous. En raison de la crise sanitaire qui nous touche et a des influences importantes sur l’organisation de l’école, la distanciation physique nécessaire entre les élèves modifie les conditions d’exercice de la coopération. Avec la continuité pédagogique, les élèves sont moins présents pour faire groupe, ou alors de manière réduite par l’intermédiaire des classes virtuelles, des tchats ou autres fils de discussions, pas toujours en présence d’adultes. Des classes reconstituées Que faudra-t-il donc enseigner en priorité ?

https://www.cahiers-pedagogiques.com/Une-pedagogie-cooperative-sans-contact

Related:  Pour les profsDifférenciation - Classe inversée - Evaluation - PédagogiefaudreyPédagogieécole

Tribune : Eric Demougin : Une date et rien d’autre… Le 11 mai les écoles ré-ouvrent ? Un avis scientifique diligenté par le gouvernement, conseille en première intention une reprise de l'école en septembre. Cet avis exprime clairement les risques non négligeables de mise en cause de la sécurité et de la santé des personnels comme des élèves et de leur famille. Il exprime aussi le risque tout à fait incontrôlé que cette initiative de réouverture, alors que les cas d’infection actuellement diminuent, ne provoque une reprise de confinement drastique d’ici deux mois, c’est-à-dire en plein juillet. Dans l’impréparation la plus totale… Les directives administratives sortent dans les écoles, sont enlevées de la consultation, remises, la profession découvre l’ampleur des difficultés, des contradictions, des impossibilités pratiques.

Se lancer dans les Plans de Travail ! – La classe de Loïc Cela fait un petit moment que je voulais écrire un article pour parler de mon fonctionnement en mathématiques avec mes CM2. En effet, cette année, je me suis décidé à changer ma méthode de travail afin d’adapter le mieux possible cette matière à chaque élève. C’est quoi un plan de travail ? Pour commencer, il est important de définir ce que j’appelle un plan de travail. Démarrer une classe coopérative J’émets l’hypothèse que ce sont les espaces d’expressions et d’exercice de libertés, les projets personnels et les choix effectués par les enfants qui contribuent à la construction d’une classe coopérative. Le conseil coopératif, les équipes, les métiers ne sont que des conséquences de ce climat de travail et n’interviennent qu’à partir des besoins qui en émanent. Permettre ces espaces et ces temps de libertés dans la classe (droits à la parole, aux déplacements, à choisir ses places dans la classe, à choisir ses camarades de travail, ses activités, ... ) peut rapidement devenir source de stress pour les enfants : chahut, conflits, bruit, pression des plus forts, diminution des repères, … C’est donc à l’enseignant d’apporter une structure de démarrage qui va permettre à chaque enfant d’entrer dans les activités, de vivre ses premières expériences coopératives et d’appréhender ce qui est attendu de lui. - des lieux de parole, d’écoute et d’expressions (Quoi de neuf?

Focaliser son attention - un facteur essentiel de réussite « Déficit d’attention des élèves, comment agir ? » C’est la question posée par Eduscol à Véronique GASTE spécialiste des troubles de l’attention (TDAH) et à Grégoire BORST, psychologue et spécialiste des sciences cognitives le 27 mai 2019. Retour à l'école Matériel recommandé pour une promenade mathématique : crayons, feutres, carton, feuilles, appareils photo… Au cours des promenades, l’observation peut être libre ou guidée par un thème : les formes, les paysages, les intervalles… – La première sortie n’est pas préparée en classe à l’avance. La balade dure 45 minutes environ avec la consigne d’observer « tout ce qui peut faire penser aux maths ». Au retour, le déballage et l’inventaire de ce que l’on a trouvé suggèrent déjà les premières pistes de recherche qui seront exploitées avec d’autres à l’aide des notes prises sur place, durant deux séances dans la même semaine. – Pour la deuxième sortie, des petits groupes de deux à quatre enfants se forment en fonction d’un thème :les nombres,les symétries, les formes, ou les quadrillages...

L'Ecole d'après : Michel Develay : Après tout. " Prendre en responsabilité les compétences transversales de nature socio émotionnelles et cognitives à la fois et simultanément des compétences disciplinaires associées est le seul après que je proposerais car plus on est autonome plus on peut partir à la découverte d’une discipline, et inversement plus on maîtrisera de compétences en histoire plus on sera autonome dans la découverte de nouvelles compétences dans cette discipline, selon un système de vase communicant…Pourquoi ne pas faire des enseignants d’une discipline tout à la fois des maîtres de cette discipline et des maîtres des compétences transversales qui leur sont associées. Le vieil enjeu de l’éducation par l’instruction et de l’instruction par l’éducation". Professeur en sciences de l'éducation, ancien directeur adjoint d'IUFM, Michel Develay réfléchit à une "Ecole d'après" qui puisse préparer à l'après Covid-19. Après. S’agit-il d’une formule choc pour freiner l’angoisse du présent ?

Présence et distance : six scénarios pédagogiques avec la vidéo - Enseigner avec le numérique Présence et distance : six scénarios pédagogiques avec la vidéo Un autre article vous propose un ensemble de conseils pratiques pour réaliser des capsules Des conseils sur le parcours en accès libre "Classe inversée et personnalisation du parcours de l’élève"

Se former Une école qui innove - Apprendre à réguler ses automatismes de pensée, ses comportements et ses émotions, un enjeu pour les apprentissages - Conférence de Grégoire Borst La 4ème journée académique de l'innovation qui s'est tenue à la Comédie de Reims a permis ce 12/02/2020, de profiter des éclairages de Grégoire Borst, professeur de psychologie du développement et de neurosciences cognitives de l’éducation à l’université Paris Descartes. Directeur du LaPsyDÉ (Laboratoire de Psychologie du Développement et de l’Éducation de l’Enfant) à la suite d'Olivier Houdé, il travaille sur le rôle du contrôle inhibiteur dans le développement neurocognitif de l’enfant et de l’adolescent dans différents domaines et différents apprentissages scolaires (contrôle de l’attention, des comportements, des émotions). Conférence de Grégoire Borst from DANE Reims on Vimeo.

A quelles conditions peut-on poursuivre son travail scolaire à la maison ? Après le lancement d’une première série d’articles sur les relations entre parents et école dans cette période particulière, l’équipe Veille & Analyses poursuit sa réflexion par une deuxième série d’articles s’intéressant aux élèves et aux conditions dans lesquelles ils et elles peuvent poursuivre leur travail personnel, actuellement hors la classe : un premier article « Développer le(s) sens de l’autonomie à l’école… et à la maison ? » porte sur la notion d’autonomie des élèves, notion difficile à appréhender et que nous avions commencé à explorer il y a quelques années à l’occasion d’un colloque (Entre sociologie et didactique : à propos de l’autonomie de l’élève à l’école primaire) ;cet article abord le travail personnel des élèves, situé à la fois dans la classe et hors la classe (les devoirs), en reprenant et actualisant les éléments du Dossier de veille de l’IFE de Rémi Thibert, “Représentations et enjeux du travail personnel de l’élève” (n° 111, 2016). Pour aller plus loin

Related: