background preloader

Je t'aime moi non plus

Je t'aime moi non plus

Un webdocumentaire sur l’immigration clandestine des femmes | WEBDOCU.fr, webdocumentaires et nouvelles formes de reportage S’attachant spécifiquement aux migrations féminines, axe jamais encore abordé quand on parle d’immigration clandestine, MIGRANTES est un web-documentaire « d’immersion » où l’interactivité joue un rôle prépondérant entre l’internaute et un vaste champ d’informations. Nelson GHRENASSIA, chargé de développement et conseiller artistique nous détaille ce projet de webdocumentaire. MIGRANTES traite spécifiquement des migrations « au féminin », en tant que phénomène mondial , la part des femmes dans les flux migratoires étant en constante augmentation même si la situation reste très variable d’un pays ou d’une route à l’autre. MIGRANTES illustre cette réalité, en permettant à 3 femmes de raconter leur parcours et en matérialisant les routes correspondantes, telles qu’elles s’effectuent pour les femmes. « Migrantes » est un web-documentaire de Chloé Leprince produit par la jeune société Yukunkun Productions. En coproduction avec Cinétévé Financement CNC, aide aux nouveaux médias Diffuseur Rue89

Portraits d'un Nouveau Monde Un mur qui sépare deux mondes D'immenses piliers métalliques plantés dans le désert séparent les Etats-Unis et le Mexique sur presque un tiers des 3600 kilomètres de frontière. Ce mur, qui fait polémique aux Etats-Unis, a pour objectif d'arrêter l'immigration illégale et le trafic de drogue. La Californie, initiatrice de la construction du mur La construction du mur entre les Etats-Unis et le Mexique commence en 1994 en Californie avec l'Opération Gatekeeper destinée à « sécuriser et protéger les frontières extérieures des Etats-Unis par la prévention des entrées illégales et par la détection, l'interdiction et l'appréhension des personnes entrant sans papiers, des passeurs, des contrebandiers, et toute personne violant les lois ». L'American dream, au péril de la vie des migrants clandestins Les experts estiment que 2000 immigrants illégaux traversent chaque jour la frontière vers les Etats-Unis. Dans « Au pied du mur », les migrants nous racontent leur détermination malgré les dangers.

4M La vie après Tahrir Horreya CAFE, a sens of freedom A short walk away from Tahrir Square, lies Al Horreya Café (Freedom) which has been hosting a colorful clientele for decades. Lawyers, poets, doctors, employees and ordinary workers like to have a drink there, as some Western tourists and residents in Cairo. In this open space without doors on the Bab El Louk square, people come and go, mingle, and political discussions become easy with a bottle of Stella, the local beer, which is put automatically on the table when visitors arrive. “Al Kahwa" (The coffeeshop) is a gathering place in Egypt and Al Horreya is no exception to the rule. Produced by: Mohamed El Shwadfy (Journalist, Alahramgate) / Mohamed Gamal (Journalist, Hoqook) / Taïmour Hubert (Senior Editor, Al ahram Hebdo)

Rue de la Soif | WEBDOCU.fr, webdocumentaires et nouvelles formes de reportage Titre de l’oeuvre: Rue de la Soif – le webdoc Lien de l’oeuvre: Auteur (s): Mensuel de Rennes / Société Regards / SciencesPo Rennes Date de mise en ligne : 21 juin 2011 Production: Mensuel de Rennes / Société Regards / SciencesPo Rennes Diffuseur: Le Mensuel de Rennes Type: Webdocumentaire Synopsis: Une immersion dans la mythique rue rennaise Ce 21 juin 2011, Le Mensuel de Rennes, la société Regards et SciencesPo Rennes s’associent pour vous présenter Rue de la Soif, un webdocumentaire sur la mythique rue Saint-Michel à Rennes. Symbole d’un Rennes rock et bohème, la rue de la Soif, située dans le cœur historique de Rennes, est un haut lieu de la fête dans la capitale bretonne. Entre nostalgie d’une époque révolue et contraintes nouvelles, son devenir est incertain. Rendez-vous sur LeMensuel.com pour découvrir ce nouveau webdocumentaire. Tagged alcool, Regards, rennes

Réfugiés oubliés : les Palestiniens au Liban | Visuel Ce webdocumentaire vous amène dans les rues et ruelles de ce camp surpeuplé à la rencontre de ceux et de celles qui y vivent depuis plus de 60 ans. Des enfants, politisés dès leur plus jeune âge, qui s'inventent des guerres dans la cour, Fatma dont le fils verse son maigre argent de poche pour aider ses frères et soeur, ou encore le vieux Tawil qui a vécu l'exode de 1948 et qui cherche désespérément la clé égarée de sa maison de Palestine, découvrez la vie quotidienne de tous ces gens, ces apatrides de la Nakba - la catastrophe - qui a laissé tout un peuple dans le désoeuvrement et l'oubli.

Autour de Saint-Tite Retour sur les Cross Video Days 2011 Si l’on regrettera l’absence notoire des plus gros diffuseurs français (à l’exception de France Télévisions et Arte), ces deux journées auront été un bol d’air frais dans le paysage international des conférences consacrées à l’audiovisuel dans les nouveaux médias. Deux journées riches en conférences, rencontres, et nouveauté de cette édition, un marché de programmes en développement, à la recherche de soutiens financiers, stratégiques ou de diffuseurs, brique indispensable à la cohérence d’un événement axé sur les contenus. Les conférences Les conférences furent l’occasion de faire un point sur les évolutions en cours (aides publiques, financement, écritures, rôle du public), et de mesurer la difficulté d’adaptation des acteurs traditionnels au changement. Bonne nouvelle néanmoins : il fut surtout question de “passage à l’acte”. L’absence de règles établies, de modèles, ne semble plus freiner l’expérimentation, qui reste le meilleur moyen d’apprendre, quel que soit le secteur. (France)

Monde

Related: