background preloader

Dyspraxie, la maladie des enfants maladroits : Allodocteurs.fr

Dyspraxie, la maladie des enfants maladroits : Allodocteurs.fr
Par La rédaction d'Allodocteurs.fr rédigé le 19 mai 2009, mis à jour le 25 septembre 2014 La dyspraxie est une maladie peu connue dont les signes sont souvent banalisés et mis à tort sur le compte d'un manque d'intérêt ou d'un handicap intellectuel. Comment reconnaître les signes de la dyspraxie ? Sommaire Un enfant dyspraxique a des difficultés pour planifier ses mouvements lorsqu'il veut les faire volontairement. La dyspraxie concernerait 3 à 6% des enfants. Dans le cas de la dyspraxie, les difficultés sont différentes : les gestes sont lents, maladroits et réalisés de manière plus ou moins adaptée d'une fois sur l'autre. Ainsi, il n'aime pas faire des puzzles ou des jeux de construction, car il n'y arrive pas. Il a aussi beaucoup de retard en dessin : c'est ce que l'on appelle la "dysgraphie". Tous ces retards s'expliquent par l'impossibilité de coordonner différents facteurs qui servent à réaliser des gestes pourtant évidents. Il existe plusieurs formes de dyspraxie. Dossiers : Related:  #EBEP

Des logiciels pratiques pour contrer la dyslexie Une étude récente a démontré qu’il serait possible de prédire les problèmes de lecture et de dyslexie chez les enfants à l’aide d’un scanneur du cerveau. Voici un peu d’information sur outils TIC qui permettent d’alléger le fardeau des élèves atteints de ce trouble. « Il serait possible de prédire les problèmes de lecture et de dyslexie chez les enfants à l’aide d’un scanneur du cerveau », révèle une étude mise en lumière dans la revue scientifique Psychological Science. En effet, des chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco ont examiné l’imagerie cérébrale de 38 élèves de la maternelle. Parmi les troubles de la lecture, il y a notamment la dyslexie, qui entraine des problèmes en écriture chez ceux qui en souffrent et, ultimement, rend leur cheminement scolaire laborieux. Ces aides technologiques permettent entre autres aux jeunes, dès le primaire, à combler leur manque de fluidité et de précision en lecture. À propos de l’auteur Felipe Antaya

Dyspraxie : qu’est ce c’est ? On parle de 3 grands groupes. Les dyspraxies constructives Les dyspraxies idéatoires ou idéomotrices. Les dyspraxies visuo-spatiales Les dyspraxies constructives Difficulté à assembler des pièces pour construire un tout. Exemple : construire un objet avec des légos, assembler des cubes, faire un puzzle,… La dyspraxie constructive non visuo-spatiale Dyspraxie constructive associée à des difficultés d’organisation de l’espace La dyspraxie constructive visuo-spatiale (la dyspaxie visuo-spatiale en détail : ici) Elle associe – une dyspraxie constructive – un trouble du regard (problème neuro-visuel) – un trouble de l’organisation de l’espace. Exemple : fixer une ligne pour lire, suivre la trajectoire d’un objet, rechercher une information dans un texte, lire un plan, faire une figure géométrique avec des outils, … La dyspraxie idéatoire Difficulté de réaliser un geste avec un objet ou un outil. Exemple : brosse à dent, aiguille à coudre, fer à repasser, ciseaux, tournevis, fourchette, rasoir, crayon…

Cognition, cerveau, éducation. Une sélection de contributions et d'idées entre recherche et application Les "dys" (dyslexie, dyscalculie, dyspraxie, ..) sont des troubles spécifiques de l'apprentissage. Ils sont donc présents en l'absence d'autres raisons pouvant expliquer les difficultés de l'enfant dans certains apprentissages fondamentaux de l'école, l'apprentissage de la lecture, ou du calcul, ou dans l'exécution de gestes ou de l'analyse de certains types d'information. Les enfants présentant ce type de difficultés d'apprentissage nécessitent d'un aide particulier pour les dépasser, les contourner, y faire face, mais n'ont pas d'autres difficultés en particulier. Sauf que, avoir des problèmes à lire, ou compter, à écrire peut mettre en difficulté l'enfant de manière beaucoup plus générale dans le cadre de sa scolarité, et donner l'impression (mais seulement l'impression) de problèmes plus étendus. Se concentrer sur le contenu d'un texte alors qu'on a du mal à le déchiffrer peut faire penser à des problèmes de compréhension, d'"intelligence". Pour en savoir plus sur LES "DYS" Des vidéos

La dyspraxie : un handicap invisible, insuffisamment diagnostiqué, qui place l’enfant, puis l’adulte, en échec ! La dyspraxie est un handicap invisible : en l’absence de diagnostic, par méconnaissance, les enfants ne sont pas pris en charge, pas rééduqués et se retrouvent en échec à l’école puis lors de l’insertion professionnelle. Même l’apprentissage de la conduite d’un véhicule est souvent un échec, les épreuves n’étant pas adaptées… Les praxies Développement des praxies chez l’enfant Différents types de praxie Définition de la dyspraxie Bilan à réaliser en cas de suspicion de dyspraxie Aménagements et aides en cas de dyspraxieAssociation dyspraxie Les praxies On distingue deux catégories de gestes Les gestes universels :ils sont inscrits par l’évolution dans notre patrimoine génétique et s’acquièrent par le libre jeu des systèmes sensorimoteurs et neurologiques ( courir, sauter, etc)Les gestes volontaires :ils sont permis par notre équipement sensorimoteur et neurologique, indispensables dans un contexte social ou culturel donné, ils sont issus d’un apprentissage et d’un entraînement.

Dyslexie: la formation des enseignant(e)s indispensable à une meilleure inclusion La dyslexie entraîne des difficultés à lire, écrire et épeler. Elle va souvent de pair avec des problèmes de concentration, de mémoire à court terme et d’organisation. Elle n’est toutefois pas due à un manque de motivation pour apprendre ni à des troubles de la vision, de l’audition ou de la motricité, bien qu’elle puisse y être associée. D’après DI, ce n’est que depuis peu que les effets dévastateurs de ces troubles spécifiques de l’apprentissage sont pris en considération. Le défi de l’inclusion Pour les éducatrices et éducateurs, tout le défi consiste à gérer la dyslexie dans un environnement scolaire inclusif – comment intégrer cet(te) élève sur dix qui n’est pas à même de répondre rapidement à la question posée par l’enseignant(e) simplement parce que son cerveau dyslexique traite le langage de manière différente? Une formation professionnelle vitale Afin de réussir en la matière, il est capital d’intervenir très tôt. IE : changer les mentalités

La dyspraxie La dyspraxie est un trouble de la coordination, de l'organisation et de l'exécution motrice qui est d'origine neurologique et qui est présent dès la naissance. Ce trouble s'explique par une dysfonction de la région du cerveau qui orchestre la séquence de mouvements nécessaires afin d'accomplir un acte moteur. En revanche, jusqu'à ce jour, la cause exacte de cette condition n'a pas pu être identifiée. La dyspraxie n'est pas un trouble d'origine musculaire (le système musculaire fonctionne normalement). Les études nous permettent d'estimer qu'environ 8 % de la population est affectée par ce trouble. Les deux types de dyspraxie La dyspraxie orale implique un trouble de la coordination des muscles de la langue, des lèvres, de la mâchoire et du palais afin de programmer une séquence de mouvements articulatoires qui permet de transformer les sons en mots. La dyspraxie et l'estime de soi La dyspraxie a souvent un effet très néfaste sur le développement de l'estime de soi. À l'âge préscolaire :

adapter ? quoi ? mais pourquoi ? Samedi, en faisant réviser Léo en vue d’une évaluation de vocabulaire, je me suis encore rendue compte comme LA FORME du support pouvait être pénalisante. (et ,même si j’en suis persuadée , j’essaie toujours de voir comment il s’y prend pour voir quelle adaptation est nécessaire, en lui présentant au départ des exercices « comme tout le monde ») J’ai pris un exercice d’une classe de CE2 sur le blog d’un enseignant et ai imprimé la fiche telle quelle ( Attention : je ne juge pas le travail de l’enseignant , je cherche à comprendre dans quelle mesure un support peut pénaliser un enfant , ici, dyspraxique visuo-spatial). Malgré le mélange des polices (italique, cursive, étiquettes…) , Léo a bien lu la consigne et savait ce qu’il fallait faire . Seulement : - il y avait plusieurs exercices dans la même page : un premier stress s’installe (d ‘abord je fais celui-ci , puis l’autre …), déjà les yeux « se baladent » J'aime : J'aime chargement…

La dyspraxie : quelles difficultés et quelles solutions? Recommander cette page à un(e) ami(e) Souvent prise pour de la maladresse, un retard mental ou un manque de volonté, la dyspraxie peut ternir la vie d'un enfant et de son entourage si elle n'est pas prise en charge complètement et mesurée dans ses conséquences sur le quotidien. Et la réussite d'un élève dyspraxique va passer par la compréhension et la connaissance des adaptations engagées par le corps enseignant sur les méthodes d'apprentissage de l'enfant. Des retards en graphisme et en mathématiques La dyspraxie s'exprime de façon différente suivant son origine neurologique. En classe, les enfants dyspraxiques accusent des retards en graphisme et en mathématiques (écriture du prénom, des formes géométriques, difficulté avec l'écriture cursive, avec l'usage d'une règle, d'une équerre, d'un compas...) mais aussi un décalage entre l'utilisation de l'oral et de l'écrit, favorisant le premier mode d'échange. Utiliser des outils numériques pour aider l'élève Illustration : qwrrty / Flickr

Framakey orientée Dys en version 2 Qu’est-ce que la Framakey orientée Dys? Erratum sur la vidéo : l’icône de lancement de la Framakey est une grenouille, et non un chat. Le trouble de gnosies visuelles de l’auteur de la vidéo a été démasqué! Une clé USB avec des logiciels libres pour apprendre et pour compenser les troubles La Framakey orientée "dys" est une compilation de logiciels libres à installer sur une clé USB pour les élèves et les collégiens présentant un trouble spécifique du développement (les troubles "dys" : dysphasies, dyspraxies, dyscalculies, dyslexies-dysorthographies et TDA/H). Ces logiciels sont dits "nomades", ce qui signifie que les logiciels fonctionnent uniquement depuis la clé USB sans rien installer sur l’ordinateur utilisé. Les logiciels ont été sélectionnés pour répondre aux besoins scolaires et permettre la compensation des troubles, notamment pour l’accès à l’écrit. Comment installer une Framakey orientée Dys? Les liens pour télécharger la Framakey orientée Dys : Quelles sont les nouveautés?

Dyslexie et lecture sur support numérique : interview de Marco Zorzi En 2012, une équipe de recherche franco-italienne co-dirigée par Marco Zorzi du Department of General Psychology and Center for Cognitive Science de l’Université de Padoue tentait de prouver, par une expérience menée sur un panel d’enfants dyslexiques, que lorsque l’on augmentait l’espace situé entre deux lettres, la vitesse de lecture des enfants augmentait. Nous avons donc interrogé Marco Zorzi sur la possibilité d’étendre les résultats de l’étude à la lecture sur support numérique. Pour rappel, et parce qu’on a déjà évoqué cette étude ici, les chercheurs ont testé les effets de l’espacement des lettres sur la lecture chez 54 enfants dyslexiques italiens et 40 enfants dyslexiques français, âgés entre 8 et 14 ans. Marco Zorzi : « L’enquête que nous avons menée a été faite sur un support papier, et il est vrai que le lien entre l’expérience sur papier et une éventuelle expérience sur support numérique n’a pas été évident de prime abord. Projets d’études et d’expériences dans le domaine

Related: