background preloader

Côme et Antoine : Bref, Megaupload a fermé

Côme et Antoine : Bref, Megaupload a fermé
Related:  MegaUpload le feuilleton !

La fin de Megaupload me donne envie de télécharger davantage | Rue89 Culture J’ai commencé à télécharger avec Hadopi. Avant ça, je n’avais jamais téléchargé. Rien du tout. Un autre facteur important, ce sont mes enfants. 45 euros pour quatre (hors sucreries) au cinéma Quand mes enfants ont grandi assez pour que nous sortions au cinéma en famille, le prix du ticket avait sensiblement augmenté (euphémisme). 45 euros pour quatre (hors sucreries) pour voir un Pixar qui coûtera 20 euros en DVD dans pas si longtemps, voire 15 euros en Blu-ray si j’ai la patience d’attendre Noël, voilà qui m’a paru quelque peu contre-productif. J’aime bien écouter de la musique « virile » quand je fais du ski, ce qui est fréquent puisque j’habite en Savoie. déjà, pour trouver ladite musique « virile » sur des sites de téléchargement légal, il faut chercher longtemps, et le plus souvent en vain ; quand on a la chance de les trouver, je m’aperçois que pour d’obscures raisons techniques, je peux lire les titres sur mon PC, identifié, assermenté, IP-localisé, etc.

The magic button — Make Everything OK » C’était quoi Megaupload L'un des plus gros sites de téléchargement, Megaupload.com, utilisé aux quatre coins de la planète, a été fermé par la justice américaine le 19 janvier 2012. Sont également concernés les sites appartenant au groupe, comme Megavideo.com. L'opération était préparée depuis un an. Le FBI et le ministère de la Justice américain ont estimé, dans un communiqué commun, qu'il s'agissait de l'une des plus "grandes affaires de violation de droits d'auteur jamais traitées aux États-Unis". La question du piratage prend une place centrale dans le débat politique américain : mercredi, plusieurs sites Internet avaient organisé une journée de mobilisation contre deux projets de lois antipiratage aux États-Unis. 1. 7,4 millions de visiteurs mensuels en France Megaupload.com est le 13e site Web le plus visité dans le monde. Selon la justice américaine, il rassemblait, à travers toute la planète, 50 millions de visiteurs uniques par jour. 2. 3. L'acte d'accusation: Mega Indictment

MÉDIAS • Kim Dotcom, roi de l'esbrouffe Un juge néo-zélandais vient de confirmer le maintien en détention du fondateur du site Megaupload.com, l'Allemand Kim Schmitz, alias Kim Dotcom. Die Welt dresse le portrait de cet enfant du pays, de ses premiers piratages de jeux vidéo à son arrestation en Nouvelle-Zélande. Tout a toujours été méga avec Kim Schmitz : MegaPorn, MegaVideo, MegaLive, MegaPix – mais aussi Mega-pirate, Mega-escroc. Et maintenant Megaupload. Aujourd'hui âgé de 37 ans, il a toujours son visage d'enfant, il s'habille toujours en noir et il est toujours deux fois plus gros que les gens qui l'entourent. Né en 1974 à Kiel, Kim Schmitz grandit dans le nord de l'Allemagne. Kimble, comme il se fait appeler à l'époque, travaille à son propre mythe. En 1994, la police munichoise fait une descente dans son appartement. Puis il change de camp et rompt avec le milieu des pirates.

Mais qui est Kim Dotcom ? Vous connaissez sûrement Megauplaod, le sulfureux site de téléchargement. Mais connaissez-vous Kim Schmitz, son fondateur ? Kim quoi ? Kim Schmitz, alias Kim Dotcom (une subtile référence aux sites se terminant par « point com »), le patron de la galaxie Megauplaod, a été arrêté il y a pile une semaine par la police de Nouvelle-Zélande. Personnage fantasque et mégalo se revendiquant de la communauté des hackers, Kim Schmitz risque aujourd’hui 50 ans de prison. Des débuts en fanfare De nationalité allemande, Kim commence sa carrière en s’auto-proclamant hacker sur internet dans les années 90. La création de Megauplaod et la vie de nabab A partir de ce moment, Kim se fait plus discret et profite d’un voyage à Hong Kong en 2005 pour créer la galaxie Megauplaod sous le faux nom de Kim Tim Jim Vestor. On peut le voir ici en train de conduire en plein milieu d’un parcours de golf. Que reproche-t-on à Mégaupload ? Que risque Kim Schmitz ? David-Julien Rahmil WordPress: J'aime chargement…

Des attaques partout : la « surprenante métamorphose » d'Anonymous Depuis la fermeture de Megaupload, le groupe a multiplié les cibles. Ses membres ont évolué : aux hackers des débuts se mêlent des amateurs plus ou moins doués. Les Anonymous n’ont pas attendu l’arrestation de Kim Dotcom – fondateur et tête de gondole de Megaupload – pour trimballer le masque grimaçant de Guy Fawkes aux quatre coins de la Toile. Nés au sein du forum américain 4Chan autour de 2006, d’abord portés sur le « LOL » et la provocation, ils ont peu à peu troqué leur habit moqueur pour une démarche plus politique. L’anthropologue Gabriella Coleman, fine connaisseuse du courant, estime qu’ils ont entrepris une « surprenante métamorphose » : « Ces dernières années, les Anonymous ont utilisé le “trolling” [esprit bravache et parfois “trash”, typique du Net, ndlr] pour des campagnes de protestation plus franches.Les Anonymous défendent des causes politiques, mais le font aussi par pur amusement. N’importe qui peut être Anonymous « N’importe qui peut enfiler le costume.

ouest-france - MegaUpload, la suite! La justice néo-zélandaise a estimé mercredi que Kim Dotcom pouvait être extradé vers les États-Unis. Cet Allemand de 41 ans est accusé d'avoir orchestré des téléchargements pirates en ligne. Après un procès qui a duré neuf semaines, le juge Nevin Dawson a souligné qu'il existait des preuves « accablantes » justifiant l'extradition de Kim Dotcom et de trois autres fondateurs de Megaupload.com Il fait appel de la décision Ils avaient 15 jours pour faire appel mais Kim Dotcom, qui tente depuis quatre ans d'éviter d'être envoyé aux États-Unis, a déclaré à sa sortie du tribunal d'Auckland qu'il n'avait pas attendu. « Ce n'est pas notre dernier mot. La ministre néo-zélandaise de la Justice Amy Adams, qui devra donner son feu vert à toute mesure d'extradition, n'a pas voulu commenter la décision de justice. Aux USA, il encourt 20 ans de prison « Comme ce jugement est susceptible d'être frappé d'appel, il ne serait pas approprié pour moi de faire davantage de commentaires », a-t-elle dit.

INTERNET • Le paradis du 'parrain' de Megaupload Un palais aux coûteuses rénovations, des voitures de luxe à la pelle... Les médias néo-zélandais détaillent le train de vie du fondateur du site Megaupload. Ils s'interrogent aussi sur les conditions de son installation dans le pays. Qui est donc Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, Kimble, Kim Tim Jim Vestor, King Kim ? Le magnat allemand venait juste de rénover à grands frais une propriété de 24 hectares à Coatesville, à 30 kilomètres au nord d'Auckland, rapporte le New Zealand Herald qui nous en fait la visite guidée : une piscine remplie d'eau de source "importée", des souterrains secrets, quinze Mercedes-Benz, une Cadillac rose de 1959 et une Rolls-Royce Phantom dans un garage au plancher de verre. Si le train de vie de cette personnalité hors-norme soulève quelques interrogations, c'est surtout la façon dont il a obtenu son visa néo-zélandais qui fait polémique. Sera-t-il extradé de son petit paradis ?

Un ancien de MegaUpload libéré de prison Condamné à de la prison aux États-Unis pour sa participation à MegaUpload, le développeur Andrus Nomm a été libéré plus tôt que prévu. Andrus Nomm est un homme libre. Après neuf longs mois d’incarcération aux États-Unis, l’ancien développeur de la plateforme d’hébergement MegaUpload qui a été fermée début 2012 lors d’une opération de police de grande ampleur, a été libéré de prison, signale le site Torrentfreak. De nationalité estonienne, Andrus Nomm avait été arrêté en janvier 2012 par les forces de l’ordre néerlandaises. Arrêté aux Pays-Bas, extradé et jugé aux USA. Plusieurs autres personnes sont dans le collimateur de la justice américaine pour leur implication dans MegaUpload : Kim Doctom (fondateur et PDG), Finn Batato (directeur marketing), Julius Bencko (graphiste), Sven Echternach (directeur commercial), Mathias Ortmann (directeur technique, cofondateur et directeur de l’univers Mega) et Bran van der Kolk ( superviseur du développement et de l’infrastructure réseau). Lire

Etes-vous devenu un pirate du réseau Anonymous à votre insu? Suite à la fermeture du site de téléchargement Megaupload et à l’interpellation de ses dirigeants jeudi dernier, le réseau de hackers Anonymous a lancé une vague de cyber-attaques. Pour mener ces attaques, les pirates ont notamment eu recours aux réseaux sociaux. La nébuleuse Anonymous utilise habituellement ces réseaux pour promouvoir leurs activités et proposer une participation volontaire aux campagnes de piratage. Mais lors des attaques de jeudi, des messages annonçant l’attaque en cours ont circulé sur Twitter. Les internautes qui cliquaient sur le lien accompagnant les messages lançaient, à leur insu, une attaque contre les sites visés par Anonymous. En fait, en cliquant sur un lien, l’internaute envoyait une requête vers l’un des sites attaqués. Comment les Anonymous attaquent leurs cibles? "Il s’agit d’attaques de type DDoS", explique Laurent Moreaux, inspecteur à la computer crime unit (CCU). Cela peut poser un tas de problèmes. Julien Vlassenbroek

Related: