background preloader

Ils chouchoutent leurs salariés qui le leur rendent bien - ILS L'ONT FAIT

Ils chouchoutent leurs salariés qui le leur rendent bien - ILS L'ONT FAIT
Thibault Viort, dirigeant de IsCool EntertainmentIl assure la montée en compétences de ses salariés IsCool Entertainment, éditeur de jeux sur les réseaux sociaux, mise sur son capital humain: des hommes et des femmes impliqués dès leur arrivée dans l'entreprise. Un investissement essentiel pour cette PME en forte croissance: 40 salariés en 2010, chiffre qui a doublé un an plus tard. Les managers sont attentifs à l'intégration des recrues, dont l'arrivée est annoncée dans une newsletter mensuelle. Chaque vendredi matin, tous les salariés participent à une conférence plénière, échangeant sur des sujets du type «la philosophie au service de l'innovation», une ouverture d'esprit nécessaire à leur créativité. IsCool Entertainment > Activité Edition de jeux en ligne > Ville Paris (IIe) > Forme juridique SA > Dirigeant Thibault Viort, 38 ans > Année de création 2001 > Effectif 80 salariés > CA2010 9,3 MEuros > RN2010 1,9 MEuros Sainte Lucie Groupe Fed Bluestone

http://www.chefdentreprise.com/Chef-d-entreprise-Magazine/Article/Ils-chouchoutent-leurs-salaries-qui-le-leur-rendent-bien-41283-1.htm

Related:  Bonheur et travailBonheur au travailMANager ? conduite de projets communsBonheur au travailtgrt

Et si demain on travaillait heureux ? Le laboratoire d’idées La Fabrique de l’industrie a étudié les expériences menées un peu partout et il présente aujourd’hui son rapport. Et si demain, on travaillait, heureux? Et si, cerise sur le gâteau, être heureux au travail faisait prospérer l’entreprise ? C’est exactement l’objectif que s’est fixé une PME, qui au premier abord ne fait pas rêver. Maille verte, c’est une entreprise de textile, très loin du prêt à porter. Ici on fabrique des housses de siège de voiture, les alaises, des toiles cirées : du solide de chez solide.

Ses salariés évacuent leur stress dans la nature - SUR le terrain - Mathias Péju, dirigeant d'Impact Concept Observer un peuplier et revivre l'urgence du dernier contrat qu'il a fallu traiter... Comparer les roseaux à la réunion d'équipe hebdomadaire... L'idée vous semble saugrenue? C'est, pourtant, l'expérience vécue par une poignée de collaborateurs d'Impact Concept, une PME spécialisée dans la signalétique et la décoration professionnelles. Psychologie: les trois types de personnes qui font obstacle à l'innovation Innover, prendre des risques, plonger dans l'inconnu, accepter de se transformer, c'est difficile pour toute organisation. C'est même impossible si l'équipe n'est pas soudée autour de son objectif. C'est ce qu'expliquent deux grands spécialistes du management d'entreprise G.

Prévenir le stress, c'est rentable Une salle de gym, des massages au bureau, des cours de gestion du stress : ces initiatives font certes du bien aux employés. Cependant, elles sont nettement insuffisantes pour s’attaquer au stress au travail, déclarent les experts. Et encore moins pour réduire l’absentéisme et les cas de burnout. La bienveillance au travail, c'est possible ! Améliorer le bien-être Salles de jeux, de sport, jardins partagés, mise à disposition de paniers bio… Dans ce domaine, les entreprises ne manquent pas d’imagination pour chouchouter leurs salariés. Pour son entreprise nantaise de communication responsable, Alexandre Legendre a, par exemple, aménagé un poulailler et un potager, « pour s’occuper de la terre pendant les pauses et ne pas être toute la journée devant son ordinateur ». Il y a ceux qui améliorent le cadre de travail : matériel ergonomique, locaux lumineux, spacieux, feng shui… Ceux qui aident à équilibrer vie professionnelle et vie privée : horaires aménagés, télétravail, garderie d’enfants… Ceux qui cherchent à donner du sens au travail de chacun, à le rendre plus intéressant en permettant, par exemple, aux salariés de développer des projets qui leur tiennent à coeur. Ou qui prêtent attention à la santé de leurs collaborateurs en soutenant l’arrêt du tabac, en proposant des abonnements Vélib’ ou des cours de gym… Poser un cadre

Recette gagnante pour travail d'équipe : beaucoup de femmes et d'empathie Il y a des idées préconçues qui persistent dans les mentalités. Parmi elles, celle-ci : mettre les plus compétents en équipe aboutira forcément en un résultat grandiose. Après tout, le calcul semble évident. Additionner des esprits brillants ensemble devrait donner une intelligence collective incroyable. "Les entreprises du bonheur se sont affranchies des gens payés pour contrôler les autres", affirme Martin Meissonnier ENTRETIEN VIDÉO Cette semaine, ce n’est ni un sociologue, ni un consultant ni un DRH qui parle du travail, mais un réalisateur reconnu de documentaires pour la télévision, Martin Meissonnier. Après s’être intéressé à des sujets comme la fée électricité, les poubelles, ou la diplomatie des banlieues, il a passé plusieurs années à enquêter sur le bonheur au travail. Une réflexion, dans la lignée des travaux d’Isaac Getz, sur les entreprises libérées, qui décident de remettre le salarié au cœur du travail. Le résultat sera diffusé le 24 février sur Arte. En attendant, Martin Meissonnier a accepté de partager son expérience de réalisateur.

A quoi servent les «chefs du bonheur» en entreprise Ce dont il est le plus fier, c'est de la salle de sport. "Quand, vers 18 heures, je vois des ingénieurs jouer au basket avec des techniciens du support, ça me fait plaisir." Ex-psychologue dans un organisme de formation, Florent Voisin est aujourd'hui chief happiness officer (CHO) d'OVH, une entreprise de serveurs informatiques, basée à Roubaix. Embauché il y a trois ans, il a fait construire cette salle (fréquentée par la moitié des 700 collaborateurs du siège) et recruté un coach sportif à temps plein. Son poste de "chef du bonheur" ne consiste pas seulement à agrémenter les heures de bureau d'une pincée de loisirs conviviaux.

Les neurosciences : au service des managers, entreprises et institutions humanistes: Pourquoi le bien-être au travail est-il plus avantageux pour l’entreprise que ses contraires ? Comparons simplement les processus et conséquences de nos conditionnements primaires. Sachant que les déterminismes biologiques de tout être vivant, dont l’être humain, sont de : Deuxprocessus conditionnés sont à l’œuvre en permanence pour nous permettre de maintenir notre équilibre biologique (homéostatique) et poursuivre ces objectifs. Avec des conséquences dans les deux cas, sur les comportements générés, et le coût ou le gain que cela peut représenter. Best content in Créatinove La définition d’une vision est une condition nécessaire, mais en général pas suffisante pour que les parties prenantes puissent se projeter dans l’organisation en devenir et, ce faisant, être de véritables acteurs du changement. Définir une cible organisationnelle consiste à circonscrire les impacts de la vision sur les deux autres composants du cadre organisationnel : la structure et le système de management. Cette cible sera déterminée de manière plus ou moins précise en fonction du degré de participation qu’on souhaite donner à la démarche.

Le bonheur, tributaire de la société. Le bonheur, concept compliqué et riche en définition. Parfois l’assouvissement de tout les désirs et d’autres fois la réalisation de tout ce qui est « bien ». Dans chacune de ses définitions pourtant revient un élément qui est lui aussi omniprésent dans chacune de nos existences. La société. La mélodie du bonheur dans l'entreprise Ici un lounge aux sofas colorés jouxte une lumineuse cafétéria, ouverte sur une grande terrasse plantée de légumes et d'arbres fruitiers. Juste à côté, en enfilade circulaire, des salons cosy côtoient des espaces de silence et des salles de créativité. Dans l'une d'elles, tapissée d'une moquette vert gazon, on est prié de se déchausser avant de s'asseoir à même le sol. Non, vous n'êtes pas au coeur d'un de ces nouveaux espaces de méditation où, entre deux gorgées de thé vert, on échange sur la dernière technique de sophrologie, mais en plein Paris, boulevard Haussmann, dans le siège rénové de Danone, entreprise quasi centenaire et fleuron du CAC 40.

Management democratique Tower Colliery coopérative, autogestion Pour les créateurs d'entreprise... Une approche différente de l'entrepreneuriat. Les meilleures astuces des "pros" pour les créateurs d'entreprise qui n'ont aucune envie de s'en laisser compter...Pour en savoir un peu plus... Disponible Editions Eyrolles Collection Création d'entreprise 160 pages 16 € (10,99 € en ebook)

Le bonheur, un idéal qui rend malheureux? FIGAROVOX/ENTRETIEN - Le philosophe allemand Wilhelm Schmid vient de publier un essai intitulé Le Bonheur. Alors que le sujet de philosophie proposé aux élèves de terminale S est «Vivons-nous pour être heureux ?», FigaroVox lui a demandé sa définition du bonheur. Vous utilisez un bloqueur de publicité

Related: