background preloader

Telnet

Telnet
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Telnet (TErminal NETwork ou TELecommunication NETwork, ou encore TELetype NETwork) est un protocole réseau utilisé sur tout réseau prenant en charge le protocole TCP/IP. Il appartient à la couche application du modèle OSI et du modèle ARPA. Il est normalisé par l'IETF (RFC 854 et RFC 855). Selon l'IETF, le but du protocole Telnet est de fournir un moyen de communication très généraliste, bi-directionnel et orienté octet. telnet est aussi une commande permettant de créer une session Telnet sur une machine distante. Détails du protocole[modifier | modifier le code] Parmi les caractères envoyés par le serveur Telnet, il y a évidemment les caractères de texte à afficher, mais il y a aussi des séquences de caractères qui permettent de contrôler l'affichage, par exemple pour effacer le contenu de la ligne courante. NVT s'appuie sur : NVT est conçu pour des caractères de texte sur 7 bits et n'est par défaut pas adapté à une transmission sur 8 bits. Related:  Protocole Couche ApplicationRéseaux

Secure Shell Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir SSHD. Secure Shell (SSH) est à la fois un programme informatique et un protocole de communication sécurisé. Le protocole de connexion impose un échange de clés de chiffrement en début de connexion. Par la suite, tous les segments TCP sont authentifiés et chiffrés. Le protocole[modifier | modifier le code] Le protocole SSH existe en deux versions majeures : la version 1.0 et la version 2.0. Cette version est beaucoup plus sûre au niveau cryptographique, et possède en plus un protocole de transfert de fichiers complet, le SSH file transfer protocol. Il est également possible de faire plusieurs sauts entre consoles SSH, c'est-à-dire ouvrir une console sur un serveur, puis, de là, en ouvrir une autre sur un autre serveur. Historique[modifier | modifier le code] La première version de SSH (SSH-1) a été conçue par Tatu Ylönen, à Espoo, en Finlande en 1995. La version suivante a été nommée SSH-2.

FTP Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir FTP. File Transfer Protocol (protocole de transfert de fichiers), ou FTP, est un protocole de communication destiné à l'échange informatique de fichiers sur un réseau TCP/IP. Il permet, depuis un ordinateur, de copier des fichiers vers un autre ordinateur du réseau, ou encore de supprimer ou de modifier des fichiers sur cet ordinateur. Ce mécanisme de copie est souvent utilisé pour alimenter un site web hébergé chez un tiers. La variante de FTP protégée par les protocoles SSL ou TLS (SSL étant le prédécesseur de TLS) s'appelle FTPS. FTP obéit à un modèle client-serveur, c'est-à-dire qu'une des deux parties, le client, envoie des requêtes auxquelles réagit l'autre, appelé serveur. FTP, qui appartient à la couche application du modèle OSI et du modèle ARPA, utilise une connexion TCP. Ce protocole peut fonctionner avec IPv4 et IPv6. Histoire[modifier | modifier le code] Interopérabilité[modifier | modifier le code]

Simple Network Management Protocol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Simple Network Management Protocol (abrégé SNMP), en français « protocole simple de gestion de réseau », est un protocole de communication qui permet aux administrateurs réseau de gérer les équipements du réseau, de superviser et de diagnostiquer des problèmes réseaux et matériels à distance. Principe[modifier | modifier le code] Les systèmes de gestion de réseau sont basés sur trois éléments principaux : un superviseur, des nœuds (ou nodes) et des agents. Dans la terminologie SNMP, le synonyme manager est plus souvent employé que superviseur. Le superviseur est la console qui permet à l'administrateur réseau d'exécuter des requêtes de management. Commutateurs, concentrateurs, routeurs, postes de travail et serveurs (physiques ou virtuels) sont des exemples d'équipements contenant des objets gérables. L'architecture de gestion du réseau proposée par le protocole SNMP est donc fondée sur trois principaux éléments :

How to connect to tcp port 23 for telnet using C# application Simple Mail Transfer Protocol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Simple Mail Transfer Protocol (SMTP, littéralement « protocole simple de transfert de courrier ») est un protocole de communication utilisé pour transférer le courrier électronique (courriel) vers les serveurs de messagerie électronique. Le SMTP commence à être largement utilisé au début des années 1980. Il est alors un complément à l'UUCP, celui-ci étant plus adapté pour le transfert de courriers électroniques entre des machines dont l'interconnexion est intermittente. Le SMTP, de son côté, fonctionne mieux lorsque les machines qui envoient et reçoivent les messages sont interconnectées en permanence. Le logiciel Sendmail est l'un des premiers, sinon le premier serveur de messagerie électronique à utiliser SMTP. Comme le protocole utilisait du texte en ASCII (7 bits), il ne fonctionnait pas pour l'envoi de n'importe quels octets dans des fichiers binaires. SMTP utilise TCP pour le transfert des données. Principe d'envoi via SMTP

SILC Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. SILC (Secure Internet Live Conferencing) est un protocole réseau de discussion en temps réel. Il est sur le principe très similaire au protocole IRC, mais il s'en démarque néanmoins par l'utilisation massive de techniques de cryptographie forte. Fonctionnement[modifier | modifier le code] Description du protocole[modifier | modifier le code] Le protocole SILC peut être divisé en trois parties principales : le Protocole d'Échange de Clé SILC (ou SKE pour SILC Key Exchange), le Protocole d'Authentification SILC (ou SILC Authentication protocol) et le Protocole de Paquet SILC (SILC Packet protocol). Les canaux (groupes) SILC sont protégés chacun par une clé symétrique de canal. Comparaison par rapport au protocole IRC[modifier | modifier le code] Le protocole IRC à la base ne fournit aucune réelle confidentialité, car les messages sont visibles en forme simple sur tout le réseau et il est aussi possible de les modifier. On citera par exemple :

Address Resolution Protocol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir ARP. L’Address resolution protocol (ARP, protocole de résolution d’adresse) est un protocole effectuant la traduction d’une adresse de protocole de couche réseau (typiquement une adresse IPv4) en une adresse MAC (typiquement une adresse ethernet), ou même de tout matériel de couche de liaison. Il se situe à l’interface entre la couche réseau (couche 3 du modèle OSI) et la couche de liaison (couche 2 du modèle OSI). Il a été défini dans la RFC 826 : An Ethernet Address Resolution Protocol. Le protocole ARP est nécessaire au fonctionnement d’IPv4 utilisé au-dessus d’un réseau de type ethernet. Dans la suite de l’article, le terme adresse IP est utilisé pour parler d’adresse IPv4. Fonctionnement[modifier | modifier le code] Un ordinateur connecté à un réseau informatique souhaite émettre une trame ethernet à destination d’un autre ordinateur dont il connaît l’adresse IP et placé dans le même sous-réseau. avec :

TcpClient Class (System.Net.Sockets) Provides client connections for TCP network services. public class TcpClient : IDisposable The TcpClient type exposes the following members. The TcpClient class provides simple methods for connecting, sending, and receiving stream data over a network in synchronous blocking mode. Notes to Inheritors The following code example establishes a TcpClient connection. .NET Framework Supported in: 4.5.1, 4.5, 4, 3.5, 3.0, 2.0, 1.1, 1.0 .NET Framework Client Profile Supported in: 4, 3.5 SP1 Windows Phone 8.1, Windows Phone 8, Windows 8.1, Windows Server 2012 R2, Windows 8, Windows Server 2012, Windows 7, Windows Vista SP2, Windows Server 2008 (Server Core Role not supported), Windows Server 2008 R2 (Server Core Role supported with SP1 or later; Itanium not supported) Any public static (Shared in Visual Basic) members of this type are thread safe.

Hypertext Transfer Protocol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'HyperText Transfer Protocol, plus connu sous l'abréviation HTTP — littéralement « protocole de transfert hypertexte » — est un protocole de communication client-serveur développé pour le World Wide Web. HTTPS (avec S pour secured, soit « sécurisé ») est la variante du HTTP sécurisée par l'usage des protocoles SSL ou TLS. Les clients HTTP les plus connus sont les navigateurs Web permettant à un utilisateur d'accéder à un serveur contenant les données. Ces clients se connectent à des serveurs HTTP tels qu'Apache HTTP Server ou Internet Information Services. Historique[modifier | modifier le code] HTTP a été inventé par Tim Berners-Lee avec les adresses Web et le langage HTML pour créer le World Wide Web. En , HTTP/1.0 voit le jour et est décrit dans la RFC 1945. En , HTTP/1.1 devient finalement standard de l'IETF. Méthodes[modifier | modifier le code] Capture d'écran d'une requête GET et de sa réponse. GET / HTTP/1.1 Host: www.perdu.com Requête :

TFTP Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. TFTP (pour Trivial File Transfer Protocol ou Protocole simplifié de transfert de fichiers) est un protocole simplifié de transfert de fichiers. Les principales simplifications visibles du TFTP par rapport au FTP est qu'il ne gère pas le listage de fichiers, et ne dispose pas de mécanismes d'authentification, ni de chiffrement. Il faut connaître à l'avance le nom du fichier que l'on veut récupérer. De même, aucune notion de droits de lecture/écriture n'est disponible en standard. La dernière version de ce protocole est la version 2, définie dans RFC 1350. Diagramme des flux[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Lien externe[modifier | modifier le code] (en) RFC 1350

Reverse Address Resolution Protocol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. RARP (pour Reverse ARP) permet à partir d'une adresse matérielle (adresse MAC) de déterminer l'adresse IP d'une machine. En résumé, RARP fait l'inverse de ARP. Le protocole RARP (Reverse Address Resolution Protocol) est beaucoup moins utilisé, il signifie Protocole ARP inversé, il s'agit donc d'une sorte d'annuaire inversé des adresses logiques et physiques. Le protocole RARP permet à une station de connaître son adresse IP à partir d'une table de correspondance entre adresse MAC (adresse physique) et adresses IP hébergée par une passerelle (gateway) située sur le même réseau local (LAN). Pour cela il faut que l'administrateur paramètre le routeur avec la table de correspondance des adresses MAC/IP. RARP souffre de nombreuses limitations. Pour pallier les deux premiers problèmes d'administration, le protocole RARP peut être remplacé par le protocole DRARP, qui en est une version dynamique. Plus d'informations

User Datagram Protocol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir UDP. Le User Datagram Protocol (UDP, en français protocole de datagramme utilisateur) est un des principaux protocoles de télécommunication utilisés par Internet. Il fait partie de la couche transport de la pile de protocole TCP/IP : dans l'adaptation approximative de cette dernière au modèle OSI, il appartiendrait à la couche 4, comme TCP. Il est détaillé dans la RFC 768. Le rôle de ce protocole est de permettre la transmission de données de manière très simple entre deux entités, chacune étant définie par une adresse IP et un numéro de port. L'intégrité des données est assurée par une somme de contrôle sur l'en-tête. La nature de UDP le rend utile pour transmettre rapidement de petites quantités de données, depuis un serveur vers de nombreux clients ou bien dans des cas où la perte d'un datagramme est moins gênante que l'attente de sa retransmission. Le paquet UDP est encapsulé dans un paquet IP. Longueur

Domain Name System Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Domain Name System (ou DNS, système de noms de domaine) est un service permettant de traduire un nom de domaine en informations de plusieurs types qui y sont associées, notamment en adresses IP de la machine portant ce nom. À la demande de la DARPA, Jon Postel et Paul Mockapetris ont conçu le « Domain Name System » en 1983 et en écrivirent la première réalisation. Rôle du DNS[modifier | modifier le code] Les ordinateurs connectés à un réseau IP, comme Internet, possèdent une adresse IP. Les noms de domaines peuvent être également associés à d'autres informations que des adresses IP. Histoire[modifier | modifier le code] Article détaillé : hosts. Avant le DNS, la résolution d'un nom sur Internet devait se faire grâce à un fichier texte appelé HOSTS.TXT (RFC 608) maintenu par le NIC du Stanford Research Institute (SRI) et recopié sur chaque ordinateur par transfert de fichier. Un système hiérarchique et distribué[modifier | modifier le code]

SIMPLE Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. SIMPLE est un protocole informatique. Le sigle signifie : "SIP for Instant Messaging and Presence Leveraging Extensions (simple)". L'IETF a mis en place un groupe de travail qui se focalise sur l'application du protocole SIP (Session Initiation Protocol, RFC 3261) aux services IMP ("Instant Messaging and Presence"). L'IETF s'est engagé à produire un standard interopérable compatible avec les spécifications du RFC 2779 ("Instant Messaging") et du CPIM ("Common Presence and Instant Messaging") définis dans le cadre du groupe de travail IMPP. SIMPLE applique le protocol Session Initiation Protocol (SIP) aux problèmes concernant: l'inscription pour avoir des informations sur la présence ou non d'une personne et la réception des notifications quand l'information de présence change. L'implémentation des bases du protocol SIMPLE peut être trouvée dans les SIP Softphones (X-Lite, Lotus Sametime, SIP Communicator) et les SIP Hardphones.

Related: