background preloader

Non, une bibliothèque ne peut pas faire du portage ou ouvrir un “drive”

Non, une bibliothèque ne peut pas faire du portage ou ouvrir un “drive”
Une situation inédite provoque des réactions inédites : fermées depuis le mois de mars, les bibliothèques et médiathèques françaises se sont organisées pour maintenir un lien avec leurs usagers, parfois en instaurant des services nouveaux, comme le portage de livres à domicile ou le retrait d'ouvrages par les usagers, façon « drive ». L'Association des Bibliothécaires de France annonce que ces solutions ne sont pas conformes avec les directives des autorités. (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Après plus d'un mois de confinement, la situation restait contrastée, selon les établissements de prêt et selon les territoires. Certains ont totalement arrêté leur activité, d'autres en maintiennent une en interne, et d'autres encore tentent de maintenir un lien physique avec leurs usagers, parfois à la demande de leur autorité de tutelle. Avec, dans certains cas, des situations conflictuelles avec les personnels.

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/non-une-bibliotheque-ne-peut-pas-faire-du-portage-ou-ouvrir-un-drive/100333

Related:  biblioapsBibliothèque / Covid-19 / Confinement / DéconfinementPolitiques de réouvertureCovid et bibliothèques

Atelier des Lumières - Site officiel En parallèle de "Monet, Renoir... Chagall. Voyages en Méditerranée", une exposition immersive fait écho à cet hommage à la Méditerranée. Conçue spécialement pour l’Atelier des Lumières, "Yves Klein, l’infini bleu" met à l’honneur cet artiste majeur du XXe siècle qui souhaitait faire de sa vie une œuvre d’art. Cette création d’une dizaine de minutes vous plonge dans la pluralité de l’œuvre de l’artiste, au-delà de son célèbre bleu IKB (International Klein Blue). Protocole des règles sanitaires pour l'ouverture des médiathèques municipales Vous vous interrogez sur les règles sanitaires à appliquer dans votre médiathèque dans le contexte de la pandémie due au Covid-19. Vous vous êtes donné comme objectif pendant cette période de confinement de désinfecter l'ensemble de vos collections ainsi que vos mobiliers et vous souhaitez savoir quelles procédures adopter et quels produits utiliser. Vous anticipez dès à présent l'après confinement.

Portage et "drive", les bibliothèques hors-la-loi ? Dématérialiser l'offre culturelle, maintenir le lien avec les usagers, rompre l'isolement des personnes fragiles... Depuis le début du confinement, les bibliothèques sont confrontées à une même problématique : comment continuer à assurer un service culturel et informationnel sans exposer ni les usagers ni le personnel ? Pour accompagner cette réflexion, l'ABF a publié un tableau participatif en ligne qui recense les idées et les initiatives lancées au sein des bibliothèques pour assurer la continuation des activités, sans aucun contact. Si certaines ont fait le choix du tout numérique, à l'instar des médiathèques de Strasbourg, d'autres accompagnent leur public par téléphone comme à Nemours. Des services 100% à distance que de plus en plus d'établissements complètent par des offres physiques, avec la mise en place de "biblio drive" et des livraisons à domicile.

Déconfinement : rouvrir les bibliothèques le 11 mai “n'est pas souhaitable” En préparation de sa stratégie de déconfinement, qui doit être présentée d'une manière plus ou moins détaillée par le Premier ministre à l'Assemblée nationale ce 28 avril, le gouvernement a largement consulté les différents secteurs d'activité. Notamment les bibliothécaires, entendus à l'occasion d'une réunion le 21 avril dernier. Un constat s'impose : « La réouverture au public n’apparait pas souhaitable » à partir du 11 mai prochain. La bibliothèque Fourche (photo d'illustration, Réseau des médiathèques de Clamart, CC BY 2.0) Dans le compte-rendu de la réunion du 21 avril dernier, qui a réuni le ministère de la Culture, des conseillers du service Livre et Lecture et des représentants d'associations de personnels des bibliothèques, et qu'ActuaLitté a pu consulter, on peut lire, dès la phase 1 du déconfinement, que « [l]a réouverture au public n’apparait pas souhaitable ».

Le confinement fait exploser la demande numérique auprès des bibliothèques de collectivités Depuis le début de la crise sanitaire, tous les médias expliquent en boucle que le confinement est l'occasion de reprendre goût à la lecture. Mais encore faut-il accéder au livre quand les bibliothèques et les librairies sont fermées (à l'exception des rayons livres des grandes surfaces alimentaires)... Les lecteurs se tournent donc vers d'autres types de supports. Anna Marcuzzi : "commençons donc à penser l'après" Trente-deuxième épisode du Journal du confinement de Livres Hebdo, rédigé à tour de rôle par différents professionnels du livre. Aujourd'hui Anna Marcuzzi, directrice des médiathèques de Strasbourg. « C’est la deuxième fois que je suis appelée à écrire sur l’impact de la gestion de la crise sanitaire et du confinement sur les équipements de lecture publique dont j’ai la charge, à Strasbourg, dans l’une des régions les plus touchées par l’épidémie de coronavirus depuis son arrivée sur le territoire français. Or, après cette première interview, consultable sur le site de la BPI Pro, et après avoir lu l’article d’Amaël Dumoulin, directrice de la bibliothèque de Dunkerque, il ne me semble pas opportun de revenir sur des choses qui sont, somme toute, fort partagées dans toutes nos bibliothèques et/ou réseaux de bibliothèques, et ce quelle qu’en soit la dimension ou l’échelle de territoire : tout cela a déjà été dit et bien dit, et par d’autres aussi. Garder un rythme pertinent Et vous ?

Vers un déconfinement progressif en bibliothèques Le réseau de lecture publique devrait reprendre ses activités à partir du 11 mai avec des restrictions liées à l'accueil du public. Une reprise qui soulève de nombreuses interrogations chez les bibliothécaires. Le déconfinement approche. En bibliothèques, les activités devraient reprendre partiellement à partir du 11 mai. Alors que le ministre de la Culture Franck Riester a assuré sur Twitter son soutien au secteur, aucune directive claire n'a encore été dévoilée pour l'après-confinement.

Une application géniale pour progresser en primaire en jouant à la maitresse (ou au maitre) Je vous invite à découvrir une application géniale pour apprendre au primaire (CP au CM2) : Petit Prof. Elle permet aux enfants se se mettre à la place de la maitresse ou du maitre et de faire progresser les élèves en remplissant des missions, s’occupant du lapin, résolvant des exercices, donnant des devoirs, … Le joueur commence par faire l’appel pour vérifier la présence de ses élèves. Puis c’est le premier cours qui commence : résoudre des opérations en mathématiques. L’enfant choisit l’opération à résoudre et ses élèves proposent des réponses : vrai ou faux ? C’est à l’enseignant incarné par l’enfant de décider et de comprendre les erreurs !

Déconfinement les annonces - Bibliothèques, musées, écoles Edouard Philippe a annoncé, les étapes du déconfinement à partir du 11 mai. Ce déconfinement sera possible, si et seulement si les conditions sanitaires sont réunies. Bibliothèques, musées, commerces, écoles quelles sont les grandes étapes ? Le Premier Ministre a dévoilé le plan de déconfinement devant l’Assemblée nationale.

Related: