background preloader

Des projets open-source qui changent le monde

Des projets open-source qui changent le monde
Ouverture, partage, transparence, inclusion et autonomie font partie des maîtres-mots de l’Open-Week qui se déroule en Ile-de-France jusqu’au 11 avril. Une occasion rêvée pour revenir sur de multiples projets développés dans un état d’esprit et une culture libres et ouverts. Ça coule de source Les partisans du logiciel libre, Richard Stallman en tête, savent à quel point leur vision du monde est politique. « Leur idéal se construit autour de trois valeurs« , explique Sébastien Broca, auteur d’Utopie du logiciel libre (Ed. Aujourd’hui, l’esprit du libre dépasse Wikipedia, Firefox ou VLC : il s’incarne dans des modèles d’organisation et des projets collaboratifs, il prend des positions plus militantes sur des sujets de société (tels Hadopi ou le traité transatlantique), et se matérialise dans des espaces physiques (Fab Lab, promotion du matériel libre) et des projets réalisés en mode DIY. En attendant, voici d’autres exemples de projets open-source dont on est libre de s’inspirer… Related:  Informatique

#CLOM_REL : intervention de Gilbert Paquette sur les ressources éducatives libres Première semaine consacrée au ressources éducatives libres Gilbert Paquette nous a proposé une intervention d’une heure, plus une demi-heure de prolongations sous forme de questions-réponses. Il s’agissait de définir les ressources éducatives libres, de voir leur place dans les dispositifs qui se développent actuellement, et notamment les moocs, et les enjeux pour ces ressources. Un léger bémol… dommage de parler de ressources libres en diffusant un "powerpoint"… Mais comme il est disponible, je vous invite à le consulter : Le mooc donne aussi accès à des ressources très pertinentes, qui viennent compléter l’ensemble. Définition des ressources éducatives libres Accès, utilisation, adaptation, redistribution… constituent en anglais les 4 R, 5 si on sépare la modification de l’association avec d’autres ressources comme dans le schéma ci-dessous. cc by – dessiné avec Sketchbook pro En bonus, je vous refais le schéma en plus lisible. Les enjeux

12 réseaux sociaux en fiches pratiques pour une utilisation pédagogique Dans le cadre de l’enseignement des MITIC (Médias, Images et Technologies de l’Information et de la Communication) à l’école, le centre Fri-Tic (centre de compétences responsable de tous les aspects en lien avec les MITIC) dans le domaine de l’enseignement du canton de Fribourg (Suisse) met à jour régulièrement des fiches signalétiques sur les principaux réseaux sociaux grand public et leur possible utilisation dans un cadre pédagogique. Ces fiches réseaux sociaux (liste complète ci-dessous) diffusées sous licence Creative Commons décrivent avec précision les infos nécessaires et principales fonctions, pratiques numériques avec ces plateformes tout en portant un regard critique et des possibilités pédagogiques avec ces services. Les fiches utilisent une grille commune d’analyse (voir en fin d’article). 12 services de réseaux sociaux analysés Fiche d’analyse Facebook (pdf) Fiche d’analyse Twitter (pdf) Fiche d’analyse Spotify (pdf) Fiche d’analyse Snapchat (pdf) Fiche d’analyse Skype (pdf) Bilan

Open access: du rêve au cauchemar Couverture de ScienceCe matin, la revue Science a publié une petite bombe qui va exploser dans de très nombreux laboratoires de recherche. L'un de ses journalistes, John Bohannon a concocté un faux article de recherche pharmacologique, signé d'un chercheur baptisé Ocorrafoo Cobange, d'un laboratoire du Wassee Institute of Medicine, censé se trouver à Asmara, la capitale de l'Erythrée. Il est vrai que la ville d'Asmara existe. En revanche, ni l'institut, ni le chercheur n'existent. L'article comportait des erreurs d'un niveau détectable par un étudiant de biologie, et de nombreux «chiffons rouges», relate Bohannon, comme une claire incompatibilité entre la première légende de graphique proclamant la découverte d'un effet anti-cancer de la molécule testée... alors que le tableau de données montre clairement l'inverse. Pourtant, le Journal of Natural Pharmaceuticals a accepté de publier cet étrange article. Le piège de la "Voie dorée" Elles singent les revues classiques Est-ce grave ?

data : ressources libres 7 outils web collaboratifs gratuits pour votre association Le travail à distance prend de plus en plus d’ampleur au sein des associations. Cela peut paraître paradoxal quand la plupart de nos structures véhiculent des valeurs de travail collaboratif, de lien social. Il est nécessaire de trouver un subtil équilibre entre efficacité et humanité, en s’adaptant à son contexte. S’ils ne seront jamais aussi efficaces qu’un travail en équipe physique, les outils collaboratifs web à distance permettent, lorsqu’ils sont utilisés à bon escient et bien choisis, un gain de temps considérable. Des outils collaboratifs à distance, oui ! Mais qu’on ne se méprenne pas, jamais je ne conseillerai de les utiliser « hors sol », il sera toujours nécessaire pour prendre les décisions de se voir, de discuter physiquement. La liste des outils collaboratif de travail à distance est longue, très longue, trop longue… Difficile de s’y retrouver, sachant qu’il faut à chaque nouvel outil un temps d’adaptation, voir de formation, de partage avec ses collègues. Google agenda

What's in my yogurt? wikimedia commons médiathèque de fichiers média Librement réutilisables Si vous parcourez Commons pour la première fois, vous pouvez commencer votre visite par les images remarquables, les images de qualité, les images de valeur ou les vidéos remarquables sélectionnées par la communauté. Vous pouvez également parcourir les galeries de nos contributeurs les plus doués : découvrez nos photographes et nos illustrateurs. Vous pourriez également être intéressé(e) par l’image de l’année.

Darknet: qu'est-ce qu'on y trouve et comment y accéder ? Pour 90% des gens internet c’est Facebook, Youtube, Google ou Bing, mais il y a aussi toutes les données auxquelles tous les utilisateurs ne peuvent accéder (base données, FTP, réseau d’entreprise, etc.) que certains appellent le Deep web ou web caché. Darknet c’est encore autre chose. Darknet est une collection des pages non-indexées, ce qui signifie que vous n’allez pas pouvoir les trouver via les moteurs de recherche et vous ne pouvez pas non plus y accéder avec un navigateur web comme Chrome puisque elles se terminent en .onion. On peut décrire le Darknet comme un sous-ensemble d’Internet qui permet de communiquer et d’échanger de façon anonyme. Une estimation récente a conclu qu’il y a plus 600 téraoctets de données dans le Darknet. Plus généralement, le Darknet peut être utilisé pour décrire tout type de sites non-commerciaux sur Internet, ou pour référer à toutes les technologies et communications web « underground », plus communément associés avec les activités illégales.

L'Open Data de la semaine : Week-end à Bruxelles ! Suite aux succès de nos précédentes enquêtes Toujours en retard le TGV ? et l’égalité hommes-femmes en Europe, notre équipe a décidé de partir reposer ses neurones à Bruxelles. Nos développeurs ont trouvé amusant de confier le planning du week-end à Quentin, l’un de nos clients favoris. Loin de se plonger dans les sempiternelles guides touristiques, Quentin a utilisé le portail Open Data de la ville de Bruxelles – propulsé par OpenDataSoft – pour explorer et préparer cette épopée. Préparer son week-end à Bruxelles via un portail Open Data ? Et si l’Open Data était le futur du tourisme et des loisirs connectés ? Chaque étape de notre week-end à Bruxelles est représentée par un pointeur coloré. Des données enrichies intégrables Certains jeux de données sont même enrichis d’images. Grâce aux APIs associées aux jeux de données cités plus haut, il nous serait ainsi facile de développer une application de tourisme connecté. Avec OpenDataSoft, vos données parlent enfin d’elles-mêmes…

Related: